Le Brouilh-Monbert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Brouilh-Monbert
Le Brouilh-Monbert
Le hameau de Monbert.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Canton Auch-1
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Gers
Maire
Mandat
André Baldini
2014-2020
Code postal 32350
Code commune 32065
Démographie
Gentilé Broubertains, Broubertaines
Population
municipale
227 hab. (2016 en augmentation de 0,44 % par rapport à 2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 40′ 05″ nord, 0° 23′ 41″ est
Altitude 123 m
Min. 115 m
Max. 246 m
Superficie 12,96 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Le Brouilh-Monbert

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Le Brouilh-Monbert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Brouilh-Monbert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Brouilh-Monbert

Le Brouilh-Monbert (Lo Brolh e Montverd en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Monbert vu depuis les hauteurs de la commune.

Commune située à environ 16 km à l'ouest d'Auch.

Situation du Brouilh-Monbert.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes du Brouilh-Monbert[1]
Biran
Riguepeu du Brouilh-Monbert
Mirannes Barran

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

L'altitude de la commune varie entre 115 et 246 mètres. La superficie est de 1 296 hectares[2].

Le Brouilh-Monbert se situe en zone de sismicité 1 (sismicité très faible)[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

En 1793, le nom est Loubrouil. En 1801, on trouve à la fois Loubrouil et Le Brouilh. En 1974, le nom devient Le Brouilh-Monbert, par suite de l'absorption de la commune de Monbert[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a existé dès le Moyen Âge une seigneurie de ce nom. Le premier seigneur connu est Géraud du Brouilh cité en 1142.

En 1618 Dame Brandelise de St-Lary prieure du couvent est en conflit avec ses fermiers sur le revenu des années 1616 et 1617, les récoltes en grains et en vin ayant été endommagées. En août 1684 Nobles Dames Blaïse de Rey prieure , Marie de Lagarde, Marguerite de Montes-quieu, Susanne du Malartic, Isabeau Duranty, Marguerite de Belmont, Jeanne d'Ardenx, Anne de Boué, Roze de Meilhan, Andrée de Forgues, Roze Daspe, Marie d'Auziran, Jeanne de Clarenx, Anne de Beaulieu, religieuses professes, empruntent 600 livres pour leur nourriture à M. Bernard Roubert chanoine de St-Orens : leurs grains et vins ayant été entièrement grêlés.

En 1974, la commune de Le Brouilh absorbe celle de Monbert[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 En cours André Baldini DVD[4] Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2016, la commune comptait 227 habitants[Note 1], en augmentation de 0,44 % par rapport à 2011 (Gers : +0,94 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
258224225244232209217227232
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
238216206193200191194189186
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
189195169180172156164171158
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 -
160228202207212253226227-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. a b et c Notice Cassini de la commune de Le Brouilh-Monbert
  3. Plan séisme
  4. https://www.lemonde.fr/languedoc-roussillon-midi-pyrenees/gers,32/le-brouilh-monbert,32065/
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. a et b Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France », (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310)
  10. Fiche sur le site de l'Ordre de la Libération[1]