Bellechaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bellechaume
Bellechaume
Panneau d'agglomération de Bellechaume, en venant de Brienon.
Blason de Bellechaume
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Intercommunalité Communauté de communes Serein et Armance
Maire
Mandat
Jean-Luc Delagneau
2020-2026
Code postal 89210
Code commune 89035
Démographie
Population
municipale
442 hab. (2018 en augmentation de 3,76 % par rapport à 2013)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 02′ 37″ nord, 3° 36′ 32″ est
Altitude Min. 119 m
Max. 289 m
Superficie 24,51 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Brienon-sur-Armançon
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Bellechaume
Géolocalisation sur la carte : Yonne
Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Bellechaume
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bellechaume
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bellechaume
Liens
Site web bellechaume.fr

Bellechaume est une commune française située dans le département de l'Yonne, en région Bourgogne-Franche-Comté. Le village se situe à proximité de la forêt d'Othe, il est traversé principalement par la D 84 reliant Auxerre à Villeneuve-l'Archevêque. Bellechaume se situe à environ 6 km au nord de Brienon-sur-Armançon, 6 km au sud de Arces-Dilo et à 30 km de la préfecture icaunaise, Auxerre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Bellechaume est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. La commune est en outre hors attraction des villes[4],[5].

Économie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1666 et 1667, honorable homme Jean Buard, bourgeois de Gien, est seigneur de Bellechaume. Il était protestant, et après la révocation de l'édit de Nantes, la seigneurie est vendue.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
avant 1995 2014 Louis Delmotte[6]   Agriculteur
2014 2020 Bernard Paulmier DVD Agriculteur
2020 En cours Jean-Luc Delagneau   Retraité sapeurs pompiers

Source : site du conseil général de l'Yonne[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[9].

En 2018, la commune comptait 442 habitants[Note 2], en augmentation de 3,76 % par rapport à 2013 (Yonne : −1,17 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
471495454492551601610628630
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
637647656576606570567510519
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
491482444390381375397380294
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
296259270276333441458460434
2017 2018 - - - - - - -
441442-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture, vie associative et festivités[modifier | modifier le code]

Bellechaume possède le plus petit terrain de stock-car de France et organise la 62e édition cette année le 22/08/2020, avec « Les Amis de Bellechaume ». L'association existe depuis les années 1960 et a pour but d'aider les autres associations du village et faire un don aux personnes de plus de 70 ans pendant la période de Noël. Dans les années précédentes[Quand ?], elle a aussi participé à la construction de la salle des fêtes, à l'achat du volet roulant des sapeurs pompiers, etc.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église de la Très Sainte Trinité

L'église de la Très Sainte Trinité date du XVIe siècle.

Environnement[modifier | modifier le code]

La commune inclut deux ZNIEFF :

  • la ZNIEFF de la forêt domaniale de Courbépine[12] a une surface de 1 019 ha, répartis sur les communes de Arces-Dilo, Bellechaume et Bussy-en-Othe. Son habitat déterminant est la forêt ;
  • la ZNIEFF de la forêt d'Othe et ses abords[13], qui englobe 29 398 ha répartis sur 21 communes[14]. Le milieu déterminant est la forêt ; on y trouve aussi eaux douces stagnantes, landes, fruticées, pelouses et prairies.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bellechaume Blason
Écartelé : au 1er de gueules au hibou d'argent, au 2e d'argent à trois épis de blé tigés, feuillés et empoignés d'orangé, au 3e taillé d'argent au cep de vigne de sinople, fruité de pourpre et tuteuré d'un échalas de sable ; et d'argent au pommier de sinople fruité de gueules, au 4e d'azur à la fontaine monumentale d'argent[15].
Détails
Adopté le .

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 5 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 5 avril 2021).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le 5 avril 2021).
  6. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 15 décembre 2013.
  7. Site du conseil général de l'Yonne, consulté le 9 février 2012
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  12. ZNIEFF 260014928 - Forêt domaniale de Courbépine sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  13. ZNIEFF 260014923 - Forêt d'Othe et ses abords sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN..
  14. Liste des 21 communes de la ZNIEFF de la forêt d'Othe et ses abords
  15. « Bellechaume (Yonne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 16 février 2020).