Beffroi de Doullens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Beffroi de Doullens
Doullens - Le beffroi.JPG
L'ancienne maison commune et le beffroi
Présentation
Type
Construction
1613
Hauteur
28 mètres
Propriétaire
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Province
Région
Département
Commune
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Somme

(Voir situation sur carte : Somme)
Point carte.svg

Le Beffroi de Lucheux est un beffroi situé à Doullens, au nord du département de la Somme. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO au titre de Beffrois de Belgique et de France depuis 2005[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Plaque au rez-de-chaussée du beffroi.

En 1286, la commune de Doullens acquit la tour seigneuriale pour en faire son beffroi. Le beffroi fut plusieurs fois détruit par des incendies et fut à chaque fois reconstruit. La dernière reconstruction date de 1613.

En 1653, les Espagnols s’emparèrent de la cloche d'Auxi-le-Château. Le gouverneur de Doullens la reprit et l’installa dans le beffroi. Les habitants d'Auxi vinrent la réclamer aux habitants de Doullens qui ne voulant plus s'en défaire la rachetèrent.

Doullens et son beffroi reçurent la visite d'éminents personnages comme : le Cardinal de Richelieu et Louis XIII pendant le siège d'Arras en 1640 ou Louis XIV et le Dauphin qui y séjournèrent en 1678.

En 1861, la partie supérieure du beffroi fut restaurée avec l'adjonction d'une horloge[2].

La façade et la couverture de l'ancienne maison commune donnant sur la rue, la tour et beffroi en charpente (cad. N 264) furent inscrit sur la liste des monuments historiques inscription par arrêté du 18 mai 1966[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le beffroi de Doullens haut de 28 m surmonte l'ancienne maison communale. Il est construit en brique et pierre comme beaucoup de monuments de la Picardie aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il présente une allure quelque peu penchée et son sommet de forme originale abrite la guérite du guetteur recouverte d'ardoise.

Le beffroi s'élève sur quatre niveaux : le rez-de-chaussée, entièrement bâti en pierres de taille, est percé d’un grand porche et de trois portes perchées auxquelles on accède par un perron. À gauche se trouve le corps de garde, à droite la prison qui aujourd’hui abrite l’office de tourisme. La porte centrale s’ouvre sur un vestibule voûté.

Le beffroi contient trois cloches dont le fameux bourdon « Jeanne d'Auxi », fondu en 1541, qui sonne toutes les heures[2].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrimoine des Hauts-de-France Nos beffrois : Les 23 monuments du patrimoine mondial de l'Unesco Découvrez les 44 beffrois de la région, Amiens, La Voix du Nord, le Courrier picard, hors-série, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]