Monuments romains et romans d'Arles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Arles, monuments romains et romans *
Arènes d'Arles
Arènes d'Arles
Pays Drapeau de la France France
Subdivision Bouches-du-Rhône, Provence-Alpes-Côte d'Azur
Type Culturel
Critères (ii), (iv)
Superficie 65 ha
Numéro
d’identification
164
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1981 (5e session)
Autre protection Logo monument historique Classé MH
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Les monuments romains et romans d'Arles, en France, font l'objet d'une inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1981.

Inscription[modifier | modifier le code]

Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial lors de la 5e session du Comité du patrimoine mondial en 1981, sous le nom de « Monuments romains et romans d'Arles ». Bien de type « culturel », il satisfait aux critères (ii) (témoignage d'un échange d'influences considérable pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée) et (iv) (exemple éminent 'ensemble architectural illustrant des périodes significatives de l'histoire humaine) de l'organisation.

L'Unesco justifie comme suit l'inscription : « Arles offre un exemple intéressant d'adaptation d'une cité antique à la civilisation de l'Europe médiévale. Elle conserve d'impressionnants monuments romains dont les plus anciens – arènes, théâtre antique, cryptoportiques – remontent au Ier siècle av. J.-C.. Elle connut au IVe siècle un second âge d'or dont témoignent les thermes de Constantin et la nécropole des Alyscamps. Aux XIe et XIIe siècles, Arles redevint une des plus belles villes du monde méditerranéen. À l'intérieur des murs, Saint-Trophime avec son cloître est un des monuments majeurs de l'art roman provençal »

Le nom du site est changé en « Arles, monuments romains et romans » en 2006[1].

Site protégé[modifier | modifier le code]

L'inscription protège une zone de 65 ha du centre-ville d'Arles, située entre le Rhône au nord-ouest, les boulevards Georges-Clemenceau et des Lices à l'ouest et au sud, et le boulevard Émile-Combes à l'est et au nord, à laquelle il faut ajouter la zone de la nécropole des Alyscamps qui forme une excroissance au sud-est, depuis le jardin d'été jusqu'à la rue Georges-Pomerat, le long du canal de Craponne[2].

Dans cette zone, les huit monuments suivants sont spécifiquement identifiés.

Monument Coordonnées Photo
Amphithéâtre romain 43° 40′ 27″ N, 4° 37′ 51″ E Arènes d'Arles 1.jpg
Théâtre antique 43° 40′ 23″ N, 4° 37′ 47″ E Arles-Théâtre antique-bjs180820-01.jpg
Cryptoportiques et forum romain 43° 40′ 24″ N, 4° 37′ 34″ E Suedfrankreich-Arles-Reste aus dem römischen Gallien.jpg
Thermes de Constantin 43° 40′ 31″ N, 4° 37′ 38″ E P1290239 Arles thermes rwk.jpg
Remparts du castrum romain 43° 40′ 21″ N, 4° 37′ 42″ E Arles,ancien rempart romain,rue du Cloître.JPG
Alyscamps 43° 40′ 09″ N, 4° 38′ 02″ E Alyscamps Arles dos.JPG
Cathédrale Saint-Trophime et son cloître 43° 40′ 23″ N, 4° 37′ 40″ E Arles kirche st trophime fassade.jpg
Exèdre romaine (dans la cour du museon Arlaten) 43° 40′ 22″ N, 4° 37′ 33″ E

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Pour l'ensemble des points mentionnés sur cette page : voir sur OpenStreetMap (aide), Google Maps (aide), Bing Maps (aide) (carte limitée à 200 lieux) ou télécharger au format KML (aide).