Beffroi de Tournai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

50° 36′ 20″ N 3° 23′ 17″ E / 50.6056, 3.38806 ()

Le beffroi de Tournai

Le beffroi de Tournai est le plus ancien beffroi de Belgique et relève du Patrimoine majeur de Wallonie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il fut construit à partir de 1188, quand le Philippe-Auguste roi de France permit aux bourgeois de Tournai d'avoir en quelque endroit une cloche afin de s'en servir pour leurs affaires. Il fut consolidé dès 1294. Avant cette date la tour :

«  devait se présenter comme une simple tour carrée terminée par une terrasse crènelée et flanquée aux angles de contreforts arrondis. Ce beffroi devait sembler grêle et peu solide. Aussi, dès 1294, on songea à le fortifier. On construisit les contreforts à pans coupés, les tourelles octogonales des angles et on exhaussa la tour de toute la hauteur de la grande fenêtre. On surmonta le tout d'une flèche en ardoise et de clochetons[2]. »

L'incendie du beffroi dans la nuit du 13 au 14 février 1391 en détruisit le couronnement.

Divers autres arrangements intervinrent au cours des siècles. En 1782, le dragon qui surmontait le beffroi fut remplacé par un globe terrestre surmonté de l'aigle autrichienne, en souvenir de la visite de l'empereur Joseph II à Tournai en 1781

Le plan horizontal du beffroi a la forme d'un parallélogramme irrégulier avec des contreforts à pans coupés. Il mesure 70 mètres de haut. La première partie est entre le sol et la première galerie intérieure, la deuxième atteint la seconde et la troisième la flèche et les tourelles.

Un escalier de 257 marches permet d'atteindre cinq étages de pièces servant autrefois de prison. La bancloque annonce les fêtes publiques et le timbre donne l'alarme.

Le beffroi servait comme tour de guet, comme prison, comme clocher et comme hôtel de ville. Le beffroi est devenu un site UNESCO en 1999.

Une petite exposition et une présentation audiovisuelle illustrent son histoire.

Photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du bâtiment sur le site de la DGATLP (Direction générale de l'Aménagement du territoire, du Logement et du Patrimoine, Région wallonne).
  2. Le Patrimoine majeur de Wallonie, Région wallonne, Namur, 1993, p. 182 (ISBN 2-87114-102-9)

Sur les autres projets Wikimedia :