Attentats du 20 octobre 2017 en Afghanistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attentats du 20 octobre 2017 en Afghanistan

Localisation Dolaina (province de Ghôr) et Kaboul
Date
Type Fusillade, attentat-suicide, attentat à la bombe
Armes Arme à feu, ceinture d'explosifs
Morts au moins 89
- Kaboul : 56
- Dolaina : au moins 33
Blessés au moins 55
Auteurs « Abou Omar le Turkmène » (Kaboul)
Organisations Drapeau de l'État islamique État islamique (Kaboul)
Mouvance Terrorisme islamiste

Les attentats du 20 octobre 2017 sont une série d'attentats terroristes perpétrés dans deux mosquées chiites des villes afghanes de Dolaina et de Kaboul. Ces attaques font au moins 89 morts et une soixantaine de blessés.

Déroulement[modifier | modifier le code]

Attentat de Kaboul[modifier | modifier le code]

Le 20 octobre 2017, un homme armé s'introduit dans la mosquée chiite Imam Zaman et ouvre le feu sur les fidèles massés dans l'édifice pour la prière. Il actionne ensuite sa veste explosive au milieu de la foule[1].

La déflagration fait 56 morts et 55 blessés. L'attaque est revendiquée le lendemain par l'État islamique, qui désigne le kamikaze par le nom de guerre « Abou Omar le Turkmène »[2].

Attentat de Dolaina[modifier | modifier le code]

Le même jour, une bombe explose dans une mosquée chiite de Dolaina, dans la province de Ghôr, dans le centre du pays. Elle fait au moins 33 morts. Le gouverneur de la province, Mohsen Danishyar, pense que l'attentat — non revendiqué — visait un commandant de police et dirigeant politique local, membre du Jamiat-e-Islami, qui figure parmi les victimes[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Afghanistan : le bilan des deux attentats revu à la hausse », sur lefigaro.fr, (consulté le 21 octobre 2017).
  2. a et b « Afghanistan : l’attentat contre une mosquée chiite à Kaboul revendiqué par l’EI », sur lemonde.fr, (consulté le 21 octobre 2017).