Bataille de Chora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Chora
Description de cette image, également commentée ci-après
Un PzH 2000 de l'armée néerlandaise effectue un tir contre une position talibane à Chora en Afghanistan le 16 juin 2007.
Informations générales
Date 15 - 19 juin 2007
Lieu Province d'Orozgân
Issue Victoire de la Coalition
Belligérants
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Australie Australie
Flag of Taliban.svg Taliban
Commandants
Drapeau des Pays-Bas Hans van Griensven
Drapeau des Pays-Bas Rob Querido
Drapeau des Pays-Bas Larry Hamers
Drapeau de l'Afghanistan Rozi Khan
Flag of Taliban.svg Mollah Mutalib
Flag of Taliban.svg Mollah Ismaël
Forces en présence
Drapeau des Pays-Bas
500+ hommes
6 avions F-16 Fighting Falcon

Drapeau de l'Afghanistan
100 policiers
150 à 200 miliciens
Flag of Taliban.svg
inconnues
Pertes
Drapeau des Pays-Bas 2 morts
Drapeau de l'Afghanistan 16 morts
Drapeau des États-Unis 1 mort
Drapeau de l'Australie 1 mort
Flag of Taliban.svg 71 morts
Civils : ~ 65 morts

Guerre d'Afghanistan

Coordonnées 32° 51′ 10″ nord, 66° 05′ 05″ est

Géolocalisation sur la carte : Afghanistan

(Voir situation sur carte : Afghanistan)
Bataille de Chora

La bataille de Chora oppose la guérilla talibane et des forces afghanes et hollandaises. Elle a eu lieu du 15 au 19 juin 2007 à Chora, village de 3 000 habitants, dans la province d'Oruzgan.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le village de Chora est un lieu stratégique pour les talibans car sur la route de la capitale provinciale de Tarin Kowt et du district de Gizab. Les insurgés lancèrent donc une attaque pour s'emparer du village lors de leur offensive estivale de 2007. En face, la zone est tenue par un peu plus de 150 soldats hollandais, qui seront 500 le 18 juin, et 250 à 300 policiers et miliciens afghans.

La bataille[modifier | modifier le code]

Le 15 juin, une patrouille hollandaise est touché par une attaque suicide qui tue un soldat de la FIAS et plusieurs civils. Le lendemain, un A-10 américain repère un groupe de 60 personnes (qu'il ne peut identifier) et prévient la garnison hollandaise. Peu après, trois postes de la police afghane le long de la route entre Chora et Tarin Kowt sont attaqués simultanément. Des renforts hollandais sont envoyés aux postes de Kala Kala et de Nyazi mais le poste de Sarab, non renforcé, tombe entre les mains de la guérilla. Dans l'après-midi, les Hollandais doivent aussi battre en retraite vers Chora et les talibans s'emparent des deux autres postes. L'aviation de l'OTAN commencent alors une série de raids contre les combattants talibans notamment dans le village de Qual El-Ye-Ragh où plusieurs insurgés et des civils sont tués. Les talibans attaquent aussi vers Tarin Kowt où un soldat américain est tué. Enfin, le chef de milice Rozi Khan propose son aide pour défendre Chora et les Hollandais finissent par accepter.

Les 17 et 18 juin, de nombreux renforts hollandais arrivent à Chora. Six F-16 hollandais interviennent aussi pour soutenir leur infanterie. Les talibans continuent cependant de progresser et ils prennent le contrôle de plusieurs quartiers résidentiels. Cette progression est arrêtée le 18 au soir. Le 19, une contre-offensive des défenseurs permet de libérer la ville et de reprendre les trois postes de police perdus.

Pertes[modifier | modifier le code]

Les combats urbains ont fait de nombreux morts parmi les civils. Au moins 65 d'entre eux ont été tués. La Coalition perd 20 morts (16 policiers afghans, 2 Hollandais, 1 Américain et 1 Australien) tandis que les pertes talibanes sont estimées à 71 morts.

Notes et références[modifier | modifier le code]