Siège d'Urgun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège d'Urgun
Informations générales
Date août 1983-
Lieu Paktîkâ, Afghanistan
Issue Victoire des Soviétiques et de la République démocratique d'Afghanistan
Belligérants
Drapeau de l'Afghanistan République démocratique d'Afghanistan
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Logo of Hezb-e Islami Khalis.svg Hezb-e Islami Khalid
Commandants
• Général Jamaluddin Omar
• Colonel Sayed Rahman
Jalaluddin Haqqani
• Mawlawi Arsalah
• Matiullah
• Mawlawi Ahmad Gul
• Qauzi Kharoti
Forces en présence
RDA : 900 (garnison) 800+
Pertes
RDA : au moins 243 prisonniers 600 morts
(revendication soviétique)
Guerre d'Afghanistan
Batailles
Guerre d'Afghanistan (1979-1989)‎

Opération Storm-333 (Hafizullah Amin) · Siège de Khost · Offensives du Pandjchir · Siège d'Urgun · Bataille du col de Maravar · Opération Magistral (Bataille pour la colline 3234) · Retrait soviétique


Guerre d'Afghanistan (1989-1992)‎


Guerre d'Afghanistan (1992-1996)‎


Guerre d'Afghanistan (1996-2001)‎


Guerre d'Afghanistan (2001-2014)


Guerre d'Afghanistan (2015-en cours)
Coordonnées 32° 56′ 28″ N 69° 10′ 48″ E / 32.941111111111, 69.1832° 56′ 28″ Nord 69° 10′ 48″ Est / 32.941111111111, 69.18

Géolocalisation sur la carte : Afghanistan

(Voir situation sur carte : Afghanistan)
 Différences entre dessin et blasonnement : Siège d'Urgun.

Le siège d'Urgun est un siège de la guerre d'Afghanistan qui dura d'août 1983 au où les moudjahidines essayent de prendre la ville défendue par l'armée régulière de la République démocratique d'Afghanistan, mais en dépit des progrès initiaux ils sont finalement repoussés et le siège est levé.

Les moudjahidines utilisent des chars T-55 capturés afin de tenter de prendre la ville mais les avions soviétiques et afghans bombardent sans relâche leurs positions, les forçant à se replier dans les montagnes. Le 16 janvier, une colonne de l'armée afghane reprend finalement le contrôle d'Urgun. Environ 600 moudjahidines auraient été tués lors de la bataille.

Analyse d'Olivier Roy[modifier | modifier le code]

Selon Olivier Roy, les combats autour d'Urgun portent encore la marque de la guerre tribale traditionnelle afghane. En effet, le siège fut mal planifié et l'objectif immédiat était la capture de butin. La totalité des moudjahidines dans la région se joignit directement à ceux lançant l'assaut, abandonnant leurs positions, ce qui explique en partie pourquoi les forces gouvernementales afghanes ont eu peu de difficulté à briser le siège et reprendre le contrôle de ce secteur[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Roy, Islam and resistance in Afghanistan, p.178–179

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mark Urban, War in Afghanistan. London: Palgrave MacMillan, 1990. (ISBN 0-333-51477-7).
  • (en) Ali Ahmad Jalali et Grau Lester, Afghan Guerilla Warfare, in the Words of the Mujahideen Fighters. MBI Publishing, 1989. (ISBN 0-7603-1322-9).
  • (en) Olivier Roy, Islam and resistance in Afghanistan. Cambridge University Press, 1990. (ISBN 0-521-39700-6).