Atlantique (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Atlantique (homonymie).
Atlantique
Réalisation Mati Diop
Scénario Mati Diop
Olivier Demangel
Sociétés de production Les Films du bal
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Sénégal Sénégal
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Drame
Durée 105 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Atlantique est un film dramatique franco-belgo-sénégalais réalisé par Mati Diop, sorti en 2019. Il est présenté en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2019, où il remporte le Grand prix.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Des ouvriers d'une banlieue populaire près de Dakar, Thiaroye, décident de quitter leur pays, en embarquant sur l'océan, après la construction d'une tour futuriste nommée Atlantique. Les femmes restent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

  • Mame Bineta Sané : Ada
  • Amadou Mbow : Inspecteur Issa
  • Ibrahima Traoré : Souleiman
  • Nicole Sougou : Dior
  • Aminata Kané : Fanta
  • Mariama Gassama : Mariama
  • Coumba Dieng : Thérèse
  • Abdou Balde : Cheikh
  • Ibrahima Mbaye Thié : Commissaire Moustapha
  • Diankou Sembene : M. Ndiaye
  • Babacar Sylla : Omar

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Auteure de nombreux courts et moyens métrages, l'actrice et réalisatrice Mati Diop réalise avec ce film son premier long métrage, dont certains thèmes du scénario – les migrations subsahariennes, le désœuvrement de la jeunesse africaine – avaient en 2009 déjà fait l'objet d'un court métrage quasi-homonyme intitulé Atlantiques[3],[4]. S'appuyant sur ce travail, elle développe le scénario d'un long métrage dans lequel elle s'attache particulièrement à l'histoire des femmes qui restent seules au Sénégal lorsque les hommes émigrent[5].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film se déroule de mars à mai 2018 dans la ville de Thiaroye près de Dakar au Sénégal[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Pour Julien Gester et Luc Chessel de Libération, « la Franco-Sénégalaise Mati Diop réalise un premier long métrage renversant, évocation fantastique d'une jeunesse dakaroise tentée par le départ. [...] Par l'attention à des gestes simples, de rudimentaires jeux de lumières et des trucages aussi sobres que le divorce des voix et des êtres, Atlantique ouvre sur des abîmes de profondeur méditative à l'endroit de chaque figure et de chaque lieu, dont il enregistre d’abord la matérialité avant d'en visiter les multiples vies possibles. »[6].

Pour Véronique Cauhapé du Monde, « Au troisième jour du Festival, un océan est venu engloutir puis hanter le bord de mer cannois. Atlantique s'est abattu avec la force d'une marée de pleine lune. Il est ainsi des films qui marquent d'emblée la rétine et occupent l'esprit longtemps après l'avoir touchée. »[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Festival de Cannes 2019[modifier | modifier le code]

Le 18 mars 2019, Atlantique est retenu en compétition officielle lors du Festival de Cannes 2019[10] après avoir, dans un premier temps, fait partie de la sélection Un certain regard. Cette sélection fait de Mati Diop la première cinéaste d'ascendance africaine retenue en compétition officielle[5]. Après la présentation le , le film est bien reçu par la critique. Il sera primé en remportant notamment le Grand prix du jury.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fabien Lemercier, « Tournage en mars pour Atlantique », Cineuropa, 8 janvier 2018.
  2. a et b Atlantique, Ad Vitam, consulté le 18 avril 2019.
  3. Atlantiques, Ardèche Images, consulté le 18 avril 2019.
  4. Siegfried Forster, « Cannes 2019: Mati Diop et Ladj Ly aspirent à la Palme d’or », Radio France internationale, 19 avril 2019.
  5. a et b Clémentine Mercier, « Mati Diop, le pari Dakar », Libération, 15 mai 2019.
  6. Julien Gester, Luc Chessel, « En transe «Atlantique» », sur Libération, (consulté le 17 mai 2019).
  7. Véronique Cauhapé, « Festival de Cannes 2019 : « Atlantique », les fantômes et l’élan vital par-delà les mers », sur Le Monde, (consulté le 17 mai 2019).
  8. Thomas Sotinel, « Festival de Cannes 2019 : la Palme d’or revient à « Parasite », le Grand Prix à « Atlantique » », sur Le Monde, (consulté le 26 mai 2019).
  9. « Le Prix CST de l’Artiste-Technicien 2019 » La CST » (consulté le 6 juin 2019)
  10. Anthony Moreira, « Cannes 2019 : une Sélection officielle éblouissante », Les Inrocks, 18 avril 2019.

Liens externes[modifier | modifier le code]