Arthur Igual

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Igual.
Arthur Igual
Description de l'image Defaut.svg.
Nationalité France Française
Profession Acteur
Films notables La Jalousie
Cherchez Hortense
Petit Tailleur

Arthur Igual est un acteur français. Il est nominé aux Molières 2015 pour Le Capital et son Singe dans une mise en scène de Sylvain Creuzevault[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2006, Arthur Igual est diplômé du Conservatoire national supérieur d'art dramatique[2].

Cinéma[modifier | modifier le code]

La réalisatrice Caroline Deruas-Garrel trouve en Arthur Igual (Marc) et Salomé Stévenin (Camille) le couple à l'écran qu'elle cherche pour son premier court métrage L'Étoile de mer sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes[3].

Arthur Igual entre dans une famille de cinéma et de théâtre dans laquelle il interprète un personnage ayant son propre prénom dans deux des courts métrages du réalisateur Louis Garrel sélectionnés à la Quinzaine des réalisateurs : Mes copains[4] en 2008 et Petit Tailleur[5] en 2010 dans lequel Arthur crée par amour une robe pour l'actrice Marie-Julie jouée par Léa Seydoux. Leurs interprétations avec celle du grand-père Grand Albert sont saluées par une nomination du film au César du meilleur court métrage. Arthur Igual partage l'affiche d’ores et déjà avec Sylvain Creuzevault et Louis Garrel.

En 2013 dans La Jalousie réalisé par le père de Louis Garrel, Arthur Igual interprète l'ami de Louis[6].

En 2016, il joue au Palais Garnier avec Lara Stone et Mathilde Bisson dans le premier court métrage de la réalisatrice Laetitia Casta En moi projeté en clôture de la Semaine de la Critique au festival de Cannes[7].

Théâtre[modifier | modifier le code]

En 2015, c'est pour son interprétation dans la pièce Le Capital et son Singe créée collectivement par la compagnie de théâtre Le Singe à partir de la vie de Karl Marx, sa correspondance et ses œuvres en particulier Le Capital, dans une mise en scène de Sylvain Creuzevault[8], qu'Arthur Igual est nominé aux Molières[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Armelle Héliot, « Nuit des Molières 2015 : un bouquet chatoyant de spectacles », sur Le Figaro, (consulté le 4 mai 2016)
  2. « Arthur Igual Promotion 2006 », sur Conservatoire national supérieur d'art dramatique RueDuConservatoire.fr (consulté le 5 mai 2016)
  3. « L'Étoile de mer », sur la Quinzaine, (consulté le 5 mai 2016)
  4. « Mes copains », sur la Quinzaine, (consulté le 5 mai 2016)
  5. « Petit Tailleur », sur la Quinzaine, (consulté le 5 mai 2016)
  6. « Arthur Igual Biographie », sur Challenges, (consulté le 6 mai 2016)
  7. « Séances spéciales - Clôture : En moi », sur Semaine de la Critique au festival de Cannes, (consulté le 24 août 2017)
  8. a et b « Le Capital et son Singe », sur Théâtre national de la Colline, (consulté le 5 mai 2016)
  9. (en)Peter Wong, « Berlin and beyond film festival 2014– “Silent Summer” », sur Beyond Chron.org, (consulté le 6 mai 2016)
  10. Carine Bernasconi, « Les mauvais et les bons », sur Critikat, (consulté le 5 mai 2016)
  11. Louis-David Mitterrand, « Le ballon qui rend foot », sur CritikArt, (consulté le 8 mai 2016)
  12. « La Grande Magie », sur L'Avant-Scène théâtre, (consulté le 5 mai 2016)
  13. Etienne Rouillon, « Oiseaux rares », sur Trois couleurs cité par Théâtre Déplié, (consulté le 5 mai 2016)
  14. « Visite au père », sur Théâtre Déplié, (consulté le 8 mai 2016)
  15. David Larre, « Critique : Il est trop tôt pour prendre des décisions définitives (Pier Paolo Pasolini / Adrien Béal) », sur AuPoulailler, (consulté le 8 mai 2016)
  16. « Ombres portées », sur la Tempête, (consulté le 8 mai 2016)
  17. Lorène de Bonnay, « « Grand Combat » dans la jungle du théâtre », sur Les Trois Coups, (consulté le 8 mai 2016)
  18. « Nuits de Fourvière: Les Femmes savantes version psychédélique par Macha Makeïeff », sur Culturebox, (consulté le 5 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]