Amou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amou (homonymie).

Amou
Amou
Église Saint-Pierre d'Amou.
Blason de Amou
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Arrondissement Dax
Canton Coteau de Chalosse
Intercommunalité Communauté de communes Coteaux et Vallées des Luys
(siège)
Maire
Mandat
Florence Bergez
2018-2020
Code postal 40330
Code commune 40002
Démographie
Gentilé amollois[1]
Population
municipale
1 541 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 35′ 39″ nord, 0° 44′ 46″ ouest
Altitude Min. 31 m
Max. 147 m
Superficie 27,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte administrative des Landes
City locator 14.svg
Amou

Géolocalisation sur la carte : Landes

Voir sur la carte topographique des Landes
City locator 14.svg
Amou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Amou

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Amou

Amou (Amor en gascon) est une commune du sud-ouest de la France, située dans le département des Landes (région Nouvelle-Aquitaine).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est limitrophe du département des Pyrénées-Atlantiques.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Amou[2]
Castel-Sarrazin Gaujacq Brassempouy
Arsague Amou Nassiet
Bonnut
(Pyrénées-Atlantiques)
Bonnegarde

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les terres de la commune sont arrosées par le Luy de Béarn, affluent du Luy.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Amou est un ancien village médiéval, aujourd'hui chef-lieu de canton.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
De gueules à l’arc posé en barre, à la d’une flèche posée en bande et brochante, le tout d’or[3],[4].
Commentaires : Devise: « amou que soy » (je suis amour)

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
    Félix Coudanne Républicain Conseiller général du canton d'Amou (1898-1909)
1947 1983 René Coudanne Rad. puis MRG
puis UDF-Rad.
Conseiller général du canton d'Amou (1949-1985)
Président du Conseil général des Landes (1973-1976)
1989 en cours Jean-Jacques Darmaillacq UMP-LR Conseiller général du canton d'Amou (1985-2004)
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6]. En 2016, la commune comptait 1 541 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Landes : +4,4 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5251 7311 7701 9402 0402 1092 1762 1942 197
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 2021 8341 8211 7901 8591 7851 6981 6801 599
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5641 6191 6811 5291 5281 5401 4751 4721 359
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 4001 4551 4271 4621 4811 4521 5671 5831 523
2016 - - - - - - - -
1 541--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Goze, homme politiue et religieux, né en 1749 dans la commune
  • Jean-Marie Jouaret, né le à Castets (Landes), joueur international et capitaine de l'équipe France de basket-ball a joué à l'Étoile amolloise de 1959 à 1961.
  • René Baillé, enfant d'Amou, est moniteur de gymnastique à l'Étoile Amolloise puis adjudant-chef de la Garde républicaine où il crée en 1938 la section spéciale de gymnastique[9].
  • Félicien Taris, comédien et producteur, ancien participant à l'émission de télé-réalité LoftStory sur M6, a vécu à Amou et porté les couleurs du club de basket l'Etoile Amolloise.
  • Marion Laborde, Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent aux Jeux olympiques 2012 de Londres a débuté à l'Étoile Amolloise.

Galerie[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean-Marie Jouaret, Petite histoire partielle et partiale de la Fédération sportive et culturelle de France (1948-1998), t. 1, Paris, FSCF (à compte d’auteur, imp. Déja-Glmc), (ISBN 2-952838-70-4) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]