Alex Garland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garland.
Alex Garland
Naissance (48 ans)
Londres, Royaume-Uni
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Mouvement New Puritans (en)
Genres

Œuvres principales

Alex Garland, né le à Londres, est un romancier, scénariste et réalisateur britannique, fils du dessinateur de presse Nicholas Garland.

Après avoir été révélé comme auteur par trois long-métrages de Danny Boyle : La Plage (2002), 28 jours plus tard (2002) et Sunshine (2007), il écrit deux long-métrages très bien reçus par la critique : Never Let Me Go (2010) et Dredd (2012).

Il confirme ensuite comme scénariste et réalisateur, toujours dans le registre de la science-fiction, avec Ex machina (2014) et Annihilation (2017).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts comme romancier[modifier | modifier le code]

Il étudie l'histoire de l'art à l'University College School d'Hampstead, puis à l'université de Manchester.

À partir de son expérience de routard, il écrit un premier roman, La Plage (1996), qui obtient un gros succès et est adapté en 2000 au cinéma sous le même titre par Danny Boyle, avec Leonardo DiCaprio.

Le second roman de Garland, Tesseract est publié en 1999. Le livre raconte en les entrelaçant la vie d'habitants de Manille choisis parmi les gangsters, les femmes au foyer et les enfants des rues qui peuplent la ville. Le titre désigne en anglais un cube à 4 dimensions qui symbolise notre incapacité à appréhender la complexité du monde au-delà de notre propre existence. Ce livre a également été adapté au cinéma par Oxide Pang Chun, sorti en 2003.

En 2002 sort le film de zombies britannique 28 jours plus tard, toujours réalisé par Danny Boyle. Garland est l'auteur du scénario et y officie comme producteur exécutif. Le film connait un large succès critique et commercial surprise.

Le Coma, publié en 2004, raconte l'histoire d'un homme tombé dans le coma après avoir été battu par une bande de jeunes alors qu'il tentait de protéger une jeune femme. Après sa sortie du coma, le héros narrateur tente de remettre de l'ordre dans sa vie en se demandant s'il est vraiment réveillé ou s'il est simplement en train de rêver. Le roman est illustré par des estampes réalisées par Nicholas Garland, le père de l'écrivain. Le roman a été critiqué pour son format plutôt court pour une œuvre vendue aux prix classiquement appliqués pour des ouvrages plus longs. Il a cependant reçu un bon accueil critique, notamment en raison de sa façon élégante de traiter un sujet assez complexe. La brièveté du roman renforce en outre les impressions qu'il engendre et l'ambiance oppressante qui s'en dégage. Par certains côtés, Le Coma se rapproche du fantastique.

Garland se consacre ensuite à sa carrière dans le cinéma.

Carrière hollywoodienne[modifier | modifier le code]

Danny Boyle et Alex Garland débarquent à Hollywood où ils développent un film de science-fiction, intitulé Sunshine. Là encore, Boyle met en scène un script signé Garland. Doté d'un casting international - Cillian Murphy, Chris Evans, Rose Byrne, Michelle Yeoh et Cliff Curtis - le film sort en 2007 mais déçoit commercialement. Les critiques sont cependant positives.

La même année sort la suite 28 semaines plus tard, dont la réalisation a été confiée à Juan Carlos Fresnadillo. Garland et Boyle se contentent de produire ce succès critique et commercial, dont la conclusion appelle un dernier chapitre.

Garland entame ensuite une carrière en solo. Il commence par se diversifier : en 2009, il écrit un épisode de la série d'animation Batman : Black & White, et écrit pour des jeux vidéos, comme Enslaved: Odyssey to the West, sorti le .

Il signe une première version du scénario de l'adaptation cinématographique du jeu vidéo Halo, qui n'aboutit pas. Cependant, en 2010, il écrit et produit le drame de science-fiction Auprès de moi toujours. Le long-métrage est réalisé par Mark Romanek, et porté par un trio de jeunes acteur anglais : Keira Knightley, et les valeurs montantes Carey Mulligan et Andrew Garfield.

En 2012, il écrit et produit le thriller de science-fiction Dredd, de Pete Travis. Ce remake à moyen budget du film éponyme connaît une production difficile. Le studio Lionsgate aurait décidé d'écarter Pete Travis, confiant à Garland lui-même le travail de mise en scène et de post-production[1]. Le film n'est pas rentabilisé commercialement, mais les critiques sont très bonnes[2].

En 2014, Garland signe sa première réalisation officielle avec le thriller psychologique de science-fiction Ex machina, qui révèle au grand public Alicia Vikander.

Il confirme en 2017 avec un autre thriller d'émancipation, intitulé Annihilation, avec Natalie Portman en tête d'affiche, mais disponible exclusivement sur la plateforme Netflix.

Son prochain projet est une série télévisée pour la chaîne FX, intitulée Devs, qui suit une jeune ingénieur informatique enquêtant sur la mystérieuse société spécialisée dans la haute-technologie, qui l'emploie[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Beach (1996)
    Publié en français sous le titre La Plage, traduit par Jeanine Rovet, Hachette Littérature, 1998[4]
  • The Tesseract (1998)
    Publié en français sous le titre Le Tesseract, traduit apr Claude Loiseau, Hachette Littérature, 1999[5]
  • 28 Days Later (2002)
  • The Coma (2004), illustrations de Nicholas Garland
    Publié en français sous le titre Le Coma, traduction d'Oristelle Bonis, Belfond, 2005
  • Sunshine (2007)[6]

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • All Hail New Puritains (2000), en collaboration avec Matt Thorne, Nicholas Blincoe, Toby Litt, Geoff Dyer, Daren King, Simon Lewis et Scarlett Thomas.
    Publié en français sous le titre Les Nouveaux Puritains, Vauvert, Au diable Vauvert, 2001 ; réédition, Paris, Gallimard, Folio no 3850, 2003

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur et scénariste[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]