Geoff Dyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dyer.
Geoff Dyer
Description de l'image Geoff Dyer 2011 NBCC Awards 2012 Shankbone 2.JPG.
Nom de naissance Geoff Dyer
Naissance (61 ans)
Cheltenham, Gloucestershire, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Compléments

Société royale de littérature, Académie américaine des arts et des sciences

Geoff Dyer, né le à Cheltenham, est un écrivain britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfant d'un père tôlier et d'une cantinière en milieu scolaire, il obtient une bourse pour étudier l'anglais au Corpus Christi College de l'Université d'Oxford. Une fois ses études terminées, il part pour l'Amérique.

Après son mariage avec Rebecca Wilson, il devient conservateur en chef chez Saatchi Art de Los Angeles. Il fait paraître en 1987 un essai critique sur l'œuvre de l'écrivain John Berger, puis donne un roman, La Couleur du souvenir (The Colour of Memory) en 1989 qui rencontre un beau succès, tout comme Voir Venise, mourir à Varanas (Jeff in Venice, Death in Varanasi), paru en 2000.

Il reçoit le prix Somerset-Maugham en 1992 pour son essai sur le jazz intitulé en français Jazz impro (But Beautiful: A Book About Jazz) et le National Book Critics Circle Award en 2011 pour le recueil d'essais et de critiques Otherwise Known as the Human Condition.

En mars 2014, il révèle avoir été victime plus tôt dans l'année d'un accident vasculaire cérébral mineur, peu de temps après avoir déménagé à Venice, un quartier de Los Angeles, en Californie.

Il est membre de la Royal Society of Literature depuis 2005.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Colour of Memory (1989)
    Publié en français sous le titre La Couleur du souvenir, traduit par Rémy Lambrechts, Paris, Éditions Joëlle Losfeld, 1996, 304 p. (ISBN 2-909906-66-3)
  • The Search (1993)
  • Paris Trance (1998)
  • Jeff in Venice, Death in Varanasi (2009)
    Publié en français sous le titre Voir Venise, mourir à Varanas, traduit par Isabelle D. Philippe, Paris, Éditions Denoël, coll. « Denoël & d'ailleurs », 2011, 392 p. (ISBN 978-2-207-26131-6)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Ways of Telling: Work of John Berger (1987)
  • But Beautiful: A Book About Jazz (1991)
    Publié en français sous le titre Jazz impro, traduit par Rémy Lambrechts, Paris, Éditions 10/18, coll. « Musiques & cie », 2002, 237 p. (ISBN 2-264-03084-4). Prix du Livre de Jazz en 1995.
  • The Missing of the Somme (1994)
  • Out of Sheer Rage: In the Shadow of D. H. Lawrence (1997) (titre de l'édition américaine : Out of Sheer Rage: Wrestling with D.H. Lawrence)
  • Anglo-English Attitudes: Essays, Reviews, Misadventures, 1984-98 (1999)
  • Yoga for People Who Can't Be Bothered to Do It (2003)
  • The Ongoing Moment (2005)
  • Working the Room: Essays and Reviews: 1999-2009 (2010)
  • Otherwise Known as the Human Condition: Selected Essays and Reviews (2011)
  • Zona: A Book About a Film About a Journey to a Room (2012)
  • Another Great Day at Sea: Life Aboard the USS George H.W. Bush (2014)

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]