Enslaved: Odyssey to the West

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Enslaved
Odyssey to the West
Éditeur Namco Bandai Games
Développeur Ninja Theory
Concepteur Tameem Antoniades
Alex Garland (scénariste)
Nitin Sawhney (musique)

Date de sortie États-Unis
Europe
Genre Jeu d'action-aventure
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Xbox 360, PlayStation 3
Média DVD, Blu-ray
Langue Français
Contrôle Manette de jeu

Évaluation ESRB : T ?
PEGI : 16

Enslaved : Odyssey to the West est un jeu vidéo action-aventure édité par Namco Bandai et développé par Ninja Theory. Le jeu sort le 8 octobre 2010 dans l'Union européenne. Le jeu est développé principalement sur PS3 puis porté sur Xbox 360. Il met en scène deux héros qui doivent s'entraider pour leur liberté dans un récit se déroulant 150 ans après notre ère et rempli de monstres robotiques.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le scénario est inspiré du roman La Pérégrination vers l'Ouest écrit par Wu Cheng'en, tout comme les dessins animés Dragon Ball. L'histoire d'Enslaved : Odyssey to the West a été écrite par Alex Garland, scénariste du film 28 jours plus tard. Le comédien Andy Serkis (Gollum dans la saga du Seigneur des Anneaux) prête quant à lui sa voix au personnage principal (dans la version anglaise). Par ailleurs, l'animation des personnages a été réalisée par capture de mouvement[1].

Environ 150 ans dans le futur, le monde a été ravagé par une guerre. Il ne reste plus de notre civilisation que des ruines mangées par la végétation. Les rares humains survivants subsistent tant bien que mal en se cachant des robots qui les traquent pour les tuer ou les réduire en esclavage.

Monkey est un homme musculeux qui a grandi seul dans ce monde difficile. Tout comme le personnage Sun Wukong dont il est inspiré, il possède une force herculéenne, une agilité digne d'un singe, un bâton qui lui sert d'arme contre les machines et ce qu'il appelle un « nuage » qui est en fait une sorte de mini plateforme magnétique lui permettant de se déplacer à grande vitesse au ras du sol. Au début du jeu, il a été capturé par les machines et est convoyé dans une capsule avec beaucoup d'autres vers une destination inconnue pour y être, le suppose-t-on, réduit en esclavage. Pendant le transport, il peut entr’apercevoir de sa cage blindée une jeune femme rousse convoyée comme lui qui est parvenue à se libérer. Rapidement, elle s'approche d'un terminal informatique et provoque un important dysfonctionnement sur le vaisseau. Elle s'enfuit alors en restant sourde aux appels de Monkey. Cependant, une série d'explosion viendra malmener la cage du héros et ce dernier parviendra à se libérer par la force brute. Il tente alors de trouver une capsule de sauvetage tandis que le convoi s'écrase vers l'ancienne ville de New York. Finalement, il parvient in extremis à s'accrocher à la capsule pilotée par la jeune femme (la dernière capsule à bord). L’atterrissage est brutal, il perd connaissance et à son réveil, la jeune femme lui apprend qu'elle lui a posé une couronne d'asservissement. La couronne, réglée sur sa voix à elle, lui assure l’obéissance de Monkey sous menace de forte douleurs crâniennes pouvant aller jusqu'à entrainer la mort. Elle lui apprend également que si elle venait à mourir pour une raison ou une autre, la couronne le tuerait immédiatement. Elle compte sur son aide pour la ramener chez elle et la protéger des robots qui pullulent. Commence alors l'aventure pour Trip et Monkey.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur contrôle Monkey dans une vue à la troisième personne, avec à sa disposition quelques armes et des capacités d'escalade pour parcourir le terrain de jeu. Au combat, Monkey dispose d'une arme faisant office à la fois de bâton de combat télescopique et de lance-projectiles. Ces décharges sont de deux types, représentées par des cylindres de couleur : les munitions orange sont des charges plasma tandis que les bleues enclenchent des déflagrations électromagnétiques. Le bâton de combat peut être amélioré pour produire une charge supplémentaire augmentant les dommages causés. Les différents mouvements et munitions permettent différentes approches d'un affrontement, les machines ennemies pouvant attaquer à distance ou disposer d'un bouclier. Certains robots peuvent être utilisés pour attaquer les autres ennemis, utilisant la mitrailleuse d'une tourelle ou lançant un robot sur le point d'exploser dans la mêlée. Monkey dispose également d'un gant qui peut créer un bouclier personnel, parant temporairement les attaques ennemies, et du Nuage (Cloud en version originale), un dispositif qui crée une plateforme pouvant être utilisée comme hover board pour parcourir des étendues d'eau ou de terre en peu de temps, des orbes bleues donnant une courte accélération. Les phases d'escalade et de plateforme se font quand Monkey doit grimper sur le décor pour atteindre des hauteurs. Certaines structures peuvent s'effondrer quand Monkey s'y accroche, demandant de rapides déplacements afin d'éviter une chute mortelle.

Durant le jeu, Monkey est accompagné par Trip, qui le force à l'escorter et la protéger dans son voyage. Monkey se retrouve ainsi muni d'un casque directement lié à l'ordinateur que porte Trip. Il déclenche la mort instantanée de Monkey si Trip venait à mourir ou l'abandonner. Trip se rend toutefois utile en pouvant atteindre certains points en hauteur avec l'aide de Monkey, en scannant une nouvelle zone afin de repérer les éventuels dangers (mines ou robots en stand-by), ou en projetant un hologramme tridimensionnel qui permet à Monkey d'avoir une diversion pour progresser. Au combat, Trip ne dispose que d'une décharge électromagnétique qui paralyse la machine qui l'attaque, Monkey devant détruire le robot pour effacer la menace. Ces aides ne sont disponibles que si Trip accompagne Monkey, auquel cas il se retrouve seul.

Vaincre des ennemis permet à Monkey de récupérer des tech-orbes, permettant à Trip d'améliorer son équipement, ses mouvements et sa santé. Des orbes sont aussi cachées dans le décor, ce qui nécessite une exploration complète des lieux.

Personnages[modifier | modifier le code]

Réception[modifier | modifier le code]

France

International

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Test Enslaved.
  2. [1]
  3. [2]
  4. [3]
  5. a et b [4]
  6. (en) « Enslaved Review for PS3, XBOX 360 » (consulté le 4 octobre 2010)
  7. (en) « Xbox Review: Enslaved: Odyssey to the West Review », ComputerAndVideoGames.com (consulté le 4 octobre 2010)
  8. (en) « Enslaved: Odyssey To The West Review | Edge Magazine », Next-gen.biz (consulté le 4 octobre 2010)
  9. (en) Ellie Gibson, « Enslaved: Odyssey to the West Xbox 360 Review - Page 1 », Eurogamer.net (consulté le 4 octobre 2010)
  10. (en) var authorId = "" by Arthur Gies, « Enslaved: Odyssey to the West Review - Xbox 360 Review at IGN », Xbox360.ign.com,‎ (consulté le 4 octobre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]