Adem Demaçi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Adem Demaçi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Commander Héros du Kosovo
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
PristinaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Yougoslave, Royaume d'Albanie, Royaume albanais, République fédérative de Yougoslavie (en), République Fédérale Populaire de Yougoslavie (d), République fédérale de Yougoslavie, Serbo-monténégrin, Serbe, KosovarVoir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Université de Pristina (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinction

Adem Demaçi est un écrivain et militant politique albanais originaire du Kosovo, né le à Pristina (royaume de Yougoslavie) et mort le dans la même ville[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir passé une partie de sa vie en prison (28 ans) pour avoir défendu par la parole et par l'écrit les revendications nationales des Albanais du Kosovo, Adem Demaçi est libéré par Slobodan Milosevic après l'arrivée au pouvoir de celui-ci. Marxiste-léniniste convaincu, il milite pour la création d'une république socialiste sur le modèle de l'Albanie[1]. Pour son engagement contre la Yougoslavie il reçoit du Parlement européen en 1991 le prix Sakharov [1]. Il est considéré par les habitants du Kosovo comme le «Mandela du Kosovo» pour son temps passé sous les barreaux au nom des droits indépendantistes kosovares. Il est décédé le 26 Juillet 2018, le président du Kosovo Hashim Thaçi décrétant un deuil national de trois jours suite au décès.[2]

Citation[modifier | modifier le code]

« L'Évangile dit : au commencement était le Verbe. À notre époque, on peut confirmer que la liberté de parole est la première étape indispensable dans la voie de la démocratie. Sans liberté de parole, il n'y a pas de dialogue ; sans dialogue, il est impossible de découvrir la vérité et sans vérité, le progrès est impossible. »[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Essor d’une gauche souverainiste au Kosovo », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)
  2. « Mort d'Adem Demaçi, le «Mandela du Kosovo» », sur FIGARO, (consulté le 28 juillet 2018)
  3. Yann Picand, Dominique Dutoit, « Adem Demaçi : définition de Adem Demaçi et synonymes de Adem Demaçi (français) », sur dictionnaire.sensagent.leparisien.fr (consulté le 28 juillet 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]