Asmaa Mahfouz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Asmaa Mahfouz
Description de l'image Asmaa Mahfouz.jpg.
Naissance
Nationalité égyptienne
Pays de résidence Drapeau de l'Égypte Égypte

Asmaa Mahfouz (arabe : أسماء محفوظ) est une militante égyptienne membre du Mouvement de la Jeunesse du 6 avril, lauréate en 2011 du Prix Sakharov pour la liberté de penser, décerné à cinq militants du Printemps arabe (les quatre autres étant Mohamed Bouazizi, Ahmed al-Senussi, Razan Zaitouneh, Ali Farzat)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Militante de la première heure de la révolution égyptienne de 2011, elle a notamment appelé à participer à la première manifestation du 25 janvier 2011. Une semaine avant, elle publie sur son blog un message qui annonce cette manifestation et incite à y participer : « Je fais cette vidéo pour vous donner un message simple. Nous voulons descendre sur la place Tahrir le 25 janvier. Si nous avons encore un honneur et que nous voulons vivre dignement dans ce pays, nous devons descendre place Tahrir le 25 janvier... »[2].

Cette attitude lui valut d'être poursuivie pour « incitation à la violence », « trouble à l’ordre public », « diffusion de fausses informations » et « diffamation envers le Conseil suprême des forces armées » pour des tweets, principalement le suivant : « Si la justice ne nous rend pas nos droits, que personne ne se fâche si des groupes armés commettent des assassinats. Tant qu’il n’y a pas de loi et de justice, que personne ne se fâche de quoi que ce soit. » Mais finalement Asmaa Mahfouz ne sera pas poursuivie [3].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le prix Sakharov décerné à cinq militants du Printemps arabe (le monde.fr)
  2. http://asmamahfouz.com/ par "TahrirSquare"
  3. http://fr.rsf.org/egypte-asmaa-mahfouz-accusee-de-16-08-2011,40792.html Asmaa Mahfouz ne sera pas poursuivie]