Actinopterygii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les actinoptérygiens (Actinopterygii) constituent la classe des poissons à nageoires rayonnées.

Groupe le plus diversifié des vertébrés, les actinoptérygiens sont aussi bien dulçaquicoles que marins.

Les actinoptérygiens composent, avec les sarcoptérygiens (« poissons à nageoires charnues » et tétrapodes), le groupe des eutéléostomes. Ils sont remplacés dans certaines classifications par les Actinopteri.

Le groupe des actinoptérygiens comprend notamment le groupe des téléostéens, auquel appartiennent la quasi-totalité des poissons communs.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Du grec ancien ἀκτίς, aktis (« rayon ») et πτέρυξ, pteryx (« aile, nageoire »).

Caractères dérivés propres[modifier | modifier le code]

  • Nageoires membraneuses[1] soutenues par des rayons exosquelettiques d'origine dermique (rayons simples et collagèniques, appelés actinotriches chez les Chondrostéens ; rayons simples ou articulés, ossifiés et homologues d'écailles, appelés lépidotriches chez les Ostéichthyens). Une musculature intrinsèque commande l'abduction et l'adduction de chaque rayon individuellement, permettant un meilleur contrôle de la nage[2].
  • Vessie natatoire développée à partir des sacs aériens connectés dorsalement au tube digestif[3].
  • Apex des dents recouverts d'un capuchon d'acrodine (dentine hyperminéralisée)[4].
  • Revêtement léger et flexible d'écailles constituées de fines plaques osseuses.
  • Hématies nucléées, contrairement aux hématies des mammifères et donc de l'Homme[5].

Classification[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (12 août 2015)[6] (qui reprend la classification du World Register of Marine Species pour le taxon alternatif « Actinopteri ») :

Phylogénie[modifier | modifier le code]

Place au sein des gnathostomes[modifier | modifier le code]

Phylogénie des grands groupes actuels des Vertébrés d'après Betancur-R et al. (2017)[7] et Heimberg et al. (2010)[8] :

 Vertebrata 


 Cephalaspidomorphi (les lamproies)



 Myxini (les myxines)



 Gnathostomata 

 Chondrichthyes  (les poissons cartilagineux)



 Euteleostomi/Osteichthyes 

 Actinopterygii (les poissons à nageoires rayonnées)



 Sarcopterygii 
 Actinistia 

 Coelacanthi (les cœlacanthes)


 Dipnotetrapodomorpha 
 Dipnomorpha 

 Dipnoi (les dipneustes)


 Tetrapodomorpha 

 Tetrapoda (les tétrapodes)









Phylogénie des ordres[modifier | modifier le code]

Phylogénie des ordres de poissons à nageoires rayonnées (Actinopterygii) en-dehors du clade Neoteleostei, d'après Betancur-R et al. (2017)[9] :

  Actinopterygii 
 Cladistei 

Polypteriformes


 Actinopteri 
 Chondrostei 

Acipenseriformes


 Neopterygii 
 Holostei 

Amiiformes



Lepisosteiformes



 Teleostei 
Elopocephalai

Elopiformes




Albuliformes




Notacanthiformes



Anguilliformes





 Osteoglossocephalai 
 Osteoglossomorpha 

Osteoglossiformes



Hiodontiformes



Clupeocephala
Otomorpha
Clupei

Clupeiformes



Alepocephali

Alepocephaliformes


Ostariophysi
Anotophysa

Gonorynchiformes


Otophysa

Cypriniformes




Characiformes




Gymnotiformes



Siluriformes








 Euteleosteomorpha 
 Lepidogalaxii 

Lepidogalaxiiformes




 Protacanthopterygii 

Argentiniformes




Galaxiiformes




Salmoniformes



Esociformes







 Stomiatii 

Osmeriformes



Stomiatiformes




Neoteleostei











Sources[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Membrane de collagène entre ces rayons.
  2. André Beaumont, Pierre Cassier, Daniel Richard, Biologie animale. Les Cordés : anatomie comparée des vertébrés, Dunod, (lire en ligne), p. 198.
  3. Daniel Richard, Romain Nattier, Gaëlle Richard, Thierry Soubaya, Atlas de phylogénie. La classification du vivant en fiches et en images, Dunod, (lire en ligne), p. 104.
  4. Daniel Richard, op. cit., p. 102
  5. Sporn and Dingman, 1963, Science
  6. Roskov Y., Ower G., Orrell T., Nicolson D., Bailly N., Kirk P.M., Bourgoin T., DeWalt R.E., Decock W., van Nieukerken E.J., Penev L. (eds.) (2020). Species 2000 & ITIS Catalogue of Life, 2020-12-01. Digital resource at www.catalogueoflife.org. Species 2000: Naturalis, Leiden, the Netherlands. ISSN 2405-8858, consulté le 12 août 2015
  7. Ricardo Betancur-R, Edward O. Wiley, Gloria Arratia, Arturo Acero, Nicolas Bailly, Masaki Miya, Guillaume Lecointre et Guillermo Ortí, « Phylogenetic classification of bony fishes », BMC Evolutionary Biology, vol. 17, no 1,‎ , p. 162 (PMID 28683774, PMCID 5501477, DOI 10.1186/s12862-017-0958-3)
  8. (en) Alysha M. Heimberg, Richard Cowper-Sal·lari, Marie Sémon, Philip C. J. Donoghue et Kevin J. Peterson, « MicroRNAs reveal the interrelationships of hagfish, lampreys and gnathostomes and the nature of the ancestral vertebrate », Proc. Natl. Acad. Sci., vol. 107, no 45,‎ (lire en ligne [PDF])
  9. Ricardo Betancur-R, Edward O. Wiley, Gloria Arratia, Arturo Acero, Nicolas Bailly, Masaki Miya, Guillaume Lecointre et Guillermo Ortí, « Phylogenetic classification of bony fishes », BMC Evolutionary Biology, vol. 17, no 1,‎ , p. 162 (PMID 28683774, PMCID 5501477, DOI 10.1186/s12862-017-0958-3)