Eurypharynx pelecanoides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eurypharynx pelecanoides
Description de cette image, également commentée ci-après
Grandgousier-pélican
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Elopomorpha
Ordre Saccopharyngiformes
Sous-ordre Saccopharyngoidei

Famille

Eurypharyngidae
Gill, 1883[1]

Genre

Eurypharynx
Vaillant, 1882

Espèce

Eurypharynx pelecanoides
Vaillant, 1882

Synonymes

  • Euripharynx pelecanoides Vaillant, 1882[2] [3]
  • Eurypharynx richardi Roule, 1914[2] [3]
  • Gastrostomus bairdii Gill & Ryder, 1883[2] [3]
  • Gastrostomus pacificus Bean, 1904[2] [3]
  • Leptocephalus pseudolatissimus Bertin, 1936[2] [3]
  • Macropharynx longicaudatus Brauer, 1902[2] [3]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le grandgousier-pélican ou grandgésier-pédifion[réf. nécessaire] au Québec, (Eurypharynx pelecanoides) est une espèce de poissons de l'ordre des Saccopharyngiformes. Il est peu connu car il vit dans la zone bathyale et la zone abyssale.

C'est la seule espèce connue du genre Eurypharynx et de la famille des Eurypharyngidae.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Eurypharynx vient du grec ancien εὐρύς, eurús (« large ») et φάρυγξ, pharygx (« gorge, gosier, pharynx, larynx »).

Répartition[modifier | modifier le code]

Eurypharynx pelecanoides se rencontre dans les eaux tropicales et tempérées des océans Atlantique, Pacifique et Indien[4] à une profondeur comprise entre 500 et 7 625 m mais, plus généralement, entre 1 200 m et 1 400 m[4].

Description[modifier | modifier le code]

Une étude de 1970 réalisée par l'université de Miami indique que les 22 spécimens analysés mesuraient entre 119 et 608 mm[5]. Lors de sa description initiale (Vaillant, 1882), l'auteur note l'absence complète de vessie natatoire chez ce poisson[6]. Les nageoires pelviennes et les écailles sont également absentes.

Un organe lumineux est situé à l'extrémité de la queue. Il brille d'un rouge ou d'un rose impressionnant. Cet organe est utilisé comme leurre[7],[8].

Le grandgousier-pélican est olive ou noir.

Régime alimentaire[modifier | modifier le code]

Ce grandgousier se nourrit de plancton, de poissons, de crevettes et de copépodes. Sa gueule lui sert de filet[7].

L'eau que Eurypharynx pelecanoides avale est explusée par ses branchies.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom spécifique, composé de pelecan et du suffixe latin -oides, « qui ressemble à », lui a été donné en référence à ses larges gueule et gorge qui évoquent le pélican[9]. Cette particularité anatomique est également reprise dans son nom vernaculaire.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Vaillant, 1882 : Sur un poisson des grandes profondeurs de l'Atlantique, l'Eurypharynx pelecanoides. Comptes Rendus Hebdomadaires des Séances de l'Académie des Sciences, vol. 95, p. 1226-1228[10] (texte intégral).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Référence World Register of Marine Species : taxon Eurypharyngidae Gill, 1883 (+ liste espèces) (consulté le )
  2. a b c d e et f World Register of Marine Species, consulté le 8 mai 2018
  3. a b c d e et f BioLib, consulté le 8 mai 2018
  4. a et b UICN, consulté le 8 mai 2018
  5. Owre & Bayer, 1970 : The Deep-Sea Gulper Eurypharynx pelecanoides Vaillant 1882 (order Lyomeri) from the Hispaniola Basin (texte intégral)
  6. Vaillant, 1882 p. 1226-1228
  7. a et b (en) « Gulper Eel - Pelican Eel, Frightening Deep Sea Jaws », sur www.factzoo.com
  8. (en-US) « Gulper Eel », sur Our Breathing Planet,
  9. EtyFish, consulté le 8 mai 2018
  10. Catalog of Fishes, consulté le 8 mai 2018

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :