Albula vulpes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bonefish

Albula vulpes
Description de cette image, également commentée ci-après
Albula vulpes
Classification
Règne Animalia
Sous-règne Bilateria
Infra-règne Deuterostomia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Elopomorpha
Ordre Albuliformes
Sous-ordre Albuloidei
Famille Albulidae
Sous-famille Albulinae
Genre Albula

Nom binominal

Albula vulpes
(Linnaeus, 1758)[1]

Synonymes

  • Albula conorynchus Bloch & Schneider, 1801[2] [3]
  • Albula lacustris Walbaum, 1792[2]
  • Albula parrae Valenciennes, 1847[2] [3]
  • Albula plumieri Bloch & Schneider, 1801[2] [3]
  • Albula rostrata Gray, 1854[2] [3]
  • Amia immaculata Bloch & Schneider, 1801[2] [3]
  • Butyrinus bananus Lacepède, 1803[2]
  • Butyrinus bananus Lacépède, 1803[3]
  • Clupea brasiliensis Bloch & Schneider, 1801[2] [3]
  • Clupea macrocephala Lacepède, 1803[2]
  • Clupea macrocephala Lacépède, 1803[3]
  • Engraulis bahiensis Spix, 1829[2] [3]
  • Engraulis sericus Spix, 1829[2] [3]
  • Esox vulpes Linnaeus, 1758[2]
  • Esunculus costai Kaup, 1856[2]
  • Glossodus forskalii Spix & Agassiz, 1829[2]

Statut de conservation UICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Albula vulpes (Bonefish en anglais) est une espèce de poisson marin appartenant à la famille des Albulidés.

Répartition[modifier | modifier le code]

Albula vulpes se rencontre dans les zones tropicales et subtropicales de l'Atlantique nord-ouest[4].

Description[modifier | modifier le code]

La taille maximale de Albula vulpes est de 104 cm pour un poids maximal de 10 kg[5].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Cette espèce porte de très nombreux noms vernaculaires[6] dont, en français :

  • Albule au Sénégal ;
  • Banane en Guadeloupe, Haiti, Martinique, aux Seychelles, à Trinidad-et-Tobago ;
  • Banane de mer, nom générique ;
  • Banane lèvre ronde, nom générique ;
  • Sorte de mulet en Nouvelle-Calédonie ;
  • Tarpon en France.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom spécifique, du latin vulpes, « renard », lui a probablement été donné en référence à sa nage rapide, certains le baptisent « le sprinter des poissons »[7].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1758 : Systema Naturae.  éd. - Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, vol. 1, p. 230-338[8] (texte intégral).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :