Aziz Rabbah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abdelaziz Rabbah)
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant marocain
Cet article est une ébauche concernant un homme politique marocain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Aziz Rabbah
Aziz Rabbah en novembre 2014.
Aziz Rabbah en novembre 2014.
Fonctions
Ministre marocain de l’Énergie, des Mines et du Développement durable
En fonction depuis le
(19 jours)
Monarque Mohammed VI
Chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani
Gouvernement El Othmani
Prédécesseur Abdelkader Amara
Ministre marocain de l'Équipement, du Transport et de la Logistique

(5 ans 3 mois et 2 jours)
Monarque Mohammed VI
Chef du gouvernement Abdel-Ilah Benkiran
Gouvernement Benkiran I
Benkiran II
Prédécesseur Karim Ghellab
Successeur Abdelkader Amara
Maire de Kénitra
En fonction depuis le
(7 ans 10 mois et 1 jour)
Élection 12 juin 2009
Membre de la Chambre des représentants
pour Kénitra
En fonction depuis le
(9 ans 6 mois et 29 jours)
Élection 7 septembre 2007
25 novembre 2011
Législature VIIIe législature
IXe législature
Biographie
Nom de naissance Abdelaziz Rabbah
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Douar Tgari (Province de Sidi Kacem)
Nationalité Marocaine
Parti politique Parti de la justice et du développement
Religion Islam

Aziz Rebbah[1] (en arabe: عزيز رباح), né le à Douar Tgari dans la province de Sidi Kacem, est un homme politique marocain affilié au Parti de la justice et du développement (PJD). Le , il a été nommé par le roi Mohammed VI ministre de l'Équipement et du Transport, à la suite de la constitution du gouvernement Benkiran. Le 5 avril 2017, il devient ministre de l'Énergie, des Mines et du Développement durable dans le gouvernement El Othmani.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et études[modifier | modifier le code]

Après un baccalauréat en sciences mathématiques en 1981 au Lycée Mohammed V à Kénitra, Abdelaziz Rebbah poursuit ses études supérieures à l'Institut national de statistique et d'économie appliquée (INSEA) et en sort en 1985 avec un diplôme d'ingénieur analyste. En 1991, il part au Canada où il décroche un master en génie logiciel à l'Université Laval.

Carrière politique et professionnelle[modifier | modifier le code]

Il travaille ensuite au cabinet de l'ancien premier ministre Driss Jettou.

Il a également été secrétaire général de la jeunesse du PJD. Lors des législatives de 2007, il devient député de la ville de Kénitra à la chambre des représentants, il garde son siège lors des législatives de 2011.

Il est élu au conseil municipal lors des élections communales de 2009.

Le , il devient maire de la ville de Kénitra pour un mandat de 6 ans.

Il est nommé ministre de l'Équipement et du Transport le dans le gouvernement dirigé par Abdelilah Benkirane.

Affaire des agréments[modifier | modifier le code]

Lors de son mandat au poste de ministre de l'Équipement et du Transport dans le gouvernement Benkirane, Abdelaziz Rebbah a créé la polémique le en annonçant la liste des bénéficiaires des agréments de transport autoroutier.

Cette liste comporte 3 681 autorisations de transport profitant à 1 478 personnes physiques ou morales. Restée pendant longtemps sujet tabou, la publication de cette liste a suscité un vif débat sur la scène publique au Maroc[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Les 50 personnalités qui font le Maroc : Abdelaziz Rabbah. 47 ans, maire de Kenitra et dirigeant du Parti de la justice et du développement », in Jeune Afrique, no 2545-2546, du 18 au 31 octobre 2009, p. 39

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après sa biographie officielle « Aziz Rabbah : ministre de l'Equipement et du transport. », sur maroc.ma ou « Rabbah » « Aziz Rebbah, ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique | Challenge.ma », Challenge.ma,‎ (lire en ligne)
  2. Vif débat sur la publication de la liste des bénéficiaires des agréments de transport, Aufait Maroc, 06/03/2012

Article connexe[modifier | modifier le code]