Égriselles-le-Bocage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Égriselles-le-Bocage
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Gâtinais en Bourgogne
Intercommunalité Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne
Maire
Mandat
Christian Deschamps
2014-2020
Code postal 89500
Code commune 89151
Démographie
Gentilé Égrisellois
Population
municipale
1 261 hab. (2014)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 07′ 15″ nord, 3° 10′ 59″ est
Altitude Min. 103 m
Max. 199 m
Superficie 23,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Égriselles-le-Bocage

Géolocalisation sur la carte : Yonne

Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Égriselles-le-Bocage

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Égriselles-le-Bocage

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Égriselles-le-Bocage
Liens
Site web egriselles-le-bocage.net

Égriselles-le-Bocage est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté. Ses habitants sont appelés les Égrisellois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Lunain, un affluent du Loing, prend source dans la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Villeneuve-la-Dondagre Cornant, Collemiers Gron Rose des vents
Courtoin
Vernoy
N Marsangy
O    Égriselles-le-Bocage    E
S
Vernoy Vernoy, Chaumot Chaumot

Histoire[modifier | modifier le code]

François-Xavier de Saxe.

Bocage indique une origine de forêt profonde. Ville romaine d'origine, Egriselles possède une maison seigneuriale près, de pont pourri, ayant appartenue à François-Xavier de Saxe.

Lors de l'année 1708 sont nés une fois des triplés (septembre 1708) et une fois des triplettes (mars 1708).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1836   Jean-Louis Duflocq    
         
avant 2005 2008 Danièle Fournier    
2008   Christian Deschamps[1]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 261 habitants, en augmentation de 2,6 % par rapport à 2009 (Yonne : -0,46 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
818 777 748 902 932 1 100 1 128 1 154 1 199
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 248 1 304 1 328 1 269 1 280 1 234 1 182 1 157 1 106
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 067 1 072 1 000 822 824 820 819 809 803
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
708 671 593 640 768 964 1 194 1 239 1 261
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Menhir d'Égriselles-le-Bocage Logo monument historique Classé MH (1894)[6] 48° 06' 02'' N 03° 12' 01'' E

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Égriselles est concernée par deux zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) :

La commune est à la limite est de la zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) continentale de type 2 des « Étangs, prairies et forêts du Gâtinais nord-oriental »[7], soit 5 060 23 hectares sur dix-sept communes[note 1]. La ZNIEFF vise en priorité les habitats d'eaux douces stagnantes. On y trouve prairies humides, mégaphorbiaies, tourbières et marais, entrecoupés de bocages et de boisements. Les activités humaines présentes dans cette superficie sont majoritairement l'agriculture et la sylviculture, avec de l'élevage. La pêche et la chasse y sont pratiquées, et d'autres activités de tourisme et loisirs. L'habitat est dispersé.
Sur Égriselles, cette ZNIEFF concerne environ 110 hectares dans l'Ouest autour des quatre étangs du Grand Bouilleret, dont un étang de plus de 10 hectares (40 ares de cet étang sont sur la commune voisine de Vernoy) et trois plus petits de 1,29 hectare, 34 ares et 25 ares.
La ZNIEFF continentale de type 1 du « Ruisseau de Marsangy »[8], soit 239,6 ha, concerne les trois communes de Chaumot, Égriselles-le-Bocage et Marsangy et vise le ruisseau de Marsangy ou ru de Montgerin[9], petit affluent de l'Yonne. On y trouve l'écrevisse à pattes blanches (Austropotamobius pallipes), protégée au titre de la directive Habitat et de la "Protection des écrevisses autochtones sur le territoire français métropolitain ; la truite fario (Salmo trutta fario), espèce protégée sur l'ensemble du territoire français national ; le chabot (Cottus gobio), liste sur l'annexe II de la Directive Habitats ; et le vairon (Phoxinus phoxinus), seule espèce non protégée parmi les quatre citées.
Sur Égriselles, cette ZNIEFF concerne environ 51 hectares autour du ruisseau, sur le dernier 1,1 km avant qu'il ne quitte la commune.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les 17 communes de la ZNIEFF des Étangs, prairies et forêts du Gâtinais nord-oriental sont :
    • Dans le Loiret :
    Bazoches-sur-le-Betz, Courtenay, Ervauville, Foucherolles, Mérinville, Pers-en-Gâtinais, Rozoy-le-Vieil, Saint-Hilaire-les-Andrésis et La Selle-sur-le-Bied ;
    • Dans l'Yonne :
    La Belliole, Courtoin, Domats, Égriselles-le-Bocage, Montacher-Villegardin, Savigny-sur-Clairis, Vernoy et Villeneuve-la-Dondagre.
  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]