Montacher-Villegardin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montacher-Villegardin
Montacher-Villegardin
La mairie de Montacher-Villegardin, dans le village de Montacher.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Sens
Canton Gâtinais en Bourgogne
Intercommunalité Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne
Maire
Mandat
Philippe Regnard
2014-2020
Code postal 89150
Code commune 89264
Démographie
Gentilé Achéromontains
Population
municipale
773 hab. (2015 en diminution de 1,02 % par rapport à 2010)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 10′ 24″ nord, 3° 01′ 48″ est
Altitude Min. 128 m
Max. 164 m
Superficie 29,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Montacher-Villegardin

Géolocalisation sur la carte : Yonne

Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Montacher-Villegardin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montacher-Villegardin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montacher-Villegardin

Montacher-Villegardin est une commune française située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Ses habitants sont appelés les Achéromontains.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Montacher-Villegardin est située dans le nord-ouest du département de l'Yonne, dans le Gâtinais, non loin de la limite avec le Loiret. Elle est traversée par le Lunain.

Elle est traversée d'est en ouest par la voie romaine Sens-Orléans, dite chemin de César, actuellement D42[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Lunain, un affluent du Loing.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chéroy Dollot Saint-Valérien Rose des vents
Jouy N La Belliole
O    Montacher-Villegardin    E
S
Bazoches-sur-le-Betz (Loiret) Domats

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune est issue de la fusion des deux anciennes communes de Montacher (code INSEE : 89264) et Villegardin (code INSEE : 89455).

Des fouilles effectuées dans la vallée du Lunain au début du xxe siècle[2] révèlent des traces d'habitat néolithique sur le territoire de la commune.

Le 15 juin 1940, un bombardement allemand détruit plusieurs maisons de Montacher[3] ainsi que l'église en partie[4].

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
    Jean Bord-Gérard[5]    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7].

En 2015, la commune comptait 773 habitants[Note 1], en diminution de 1,02 % par rapport à 2010 (Yonne : -0,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6076446657049961 0791 0321 0661 102
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0071 0191 0371 011718686679650600
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
620579597473478449490484441
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
446529509537534597679781773
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Nicolas de Montacher

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Nicolas de Montacher reconstruite en grande partie après le bombardement de juin 1940.
  • L'église de Villegardin.
  • la Pierre Pointe ou Pierre Pointue, un menhir [10].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

  • La ronde des 16 clochers

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte IGN », sur www.geoportail.gouv.fr (consulté le 14 mars 2017)
  2. Armand Viré, « La vallée du Lunain aux âges préhistoriques », Bulletin de la Société préhistorique de France, vol. 23, nos 3-4,‎ , p. 73 (lire en ligne)
  3. Claude Delasselle, « Juin 40, l’Yonne sous les bombes », Bulletin de L’Association pour la Recherche sur l’Occupation et la Résistance dans l’Yonne., no 6,‎ , p. 4 (lire en ligne)
  4. Françoise Chambon, Patrick Bertin, Cheny mon village, http://www.cheny.net, « Militaria 89 - Montacher - L'Eglise après le bombardement du 15 juin 1940 », sur www.militaria89.net (consulté le 12 mars 2017)
  5. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 27 décembre 2013.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  10. « menhir », notice no PA00113747, base Mérimée, ministère français de la Culturemerimee|