Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gâtinais (homonymie) et Bourgogne.
Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne
Communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Forme Communauté de communes
Siège Chéroy
Communes 26
Président Henri de Raincourt (Les Républicains)
Date de création
Code SIREN 248900748
Démographie
Population 17 356 hab. (2014)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Superficie 340,34 km2
Localisation
Situation dans le département au 1er janvier 2014.
Situation dans le département au .
Liens
Site web http://www.gatinais-bourgogne.fr
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes du Gâtinais en Bourgogne est une communauté de communes française, située dans le département de l'Yonne en région Bourgogne-Franche-Comté.

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est créée le .

Le , la commune de Piffonds quitte l'intercommunalité, pour rejoindre la toute nouvelle communauté de communes du Villeneuvien. Elle est réintégrée au ainsi que les communes de Bussy-le-Repos et Chaumot lors de la disparition de la communauté de communes du Villeneuvien.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle est composée de 26 communes :

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Chéroy
(siège)
89100 Caroissiens 10,52 1 624 (2014) 154
La Belliole 89036 8,49 256 (2014) 30
Brannay 89054 Brannaysiens 10,81 804 (2014) 74
Bussy-le-Repos 89060 23,79 437 (2014) 18
Chaumot 89094 14,86 773 (2014) 52
Cornant 89116 Cornantais 5,06 357 (2014) 71
Courtoin 89126 Courtoinais 6,15 45 (2014) 7,3
Dollot 89143 Dollotiens 15,28 329 (2014) 22
Domats 89144 Domatiens 24,15 882 (2014) 37
Égriselles-le-Bocage 89151 Égrisellois 23,69 1 261 (2014) 53
Fouchères 89180 Folchériciens 14,72 435 (2014) 30
Jouy 89209 Joviciens 17,60 515 (2014) 29
Lixy 89229 12,02 441 (2014) 37
Montacher-Villegardin 89264 Archéromontains 29,20 776 (2014) 27
Nailly 89274 Naillytons 21,61 1 259 (2014) 58
Piffonds 89298 Puifondins 24,55 637 (2014) 26
Saint-Agnan 89332 13,22 951 (2014) 72
Saint-Valérien 89370 Valérianais 22,31 1 690 (2014) 76
Savigny-sur-Clairis 89380 Savigniens 16,44 429 (2014) 26
Subligny 89404 7,88 497 (2014) 63
Vallery 89428 Valleriais 12,43 557 (2014) 45
Vernoy 89442 Vernoyens 14,42 234 (2014) 16
Villebougis 89450 Bogiciens 11,81 620 (2014) 52
Villeneuve-la-Dondagre 89459 Dondagrois 14,55 281 (2014) 19
Villeroy 89466 7,10 429 (2014) 60
Villethierry 89467 Villathéodoriciens 20,88 837 (2014) 40

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes est situé à Chéroy, dans les locaux de la mairie.

Conseil communautaire[modifier | modifier le code]

L'intercommunalité est gérée par un conseil communautaire composé de 42 délégués issus de chacune des communes membres et élus pour une durée de six ans, coïncidant ainsi avec les échéances des scrutins municipaux.

Depuis les élections municipales de 2014, ils sont répartis comme suit[1] :

Nombre de délégués Communes
4 Chéroy, Égriselles-le-Bocage, Nailly, Saint-Valérien
2 Brannay, Domats, Montacher-Villegardin, Saint-Agnan, Vallery, Villebougis, Villethierry
1 La Belliole, Cornant, Courtoin, Dollot, Fouchères, Jouy, Lixy, Savigny-sur-Clairis, Subligny, Vernoy, Villeneuve-la-Dondagre, Villeroy

Présidence[modifier | modifier le code]

Le conseil communautaire élit un président et trois vice-présidents[1]. Son président actuel est Henri de Raincourt, ancien ministre (chargé des relations avec le Parlement puis de la coopération), réélu à la suite des élections municipales de 2014, le [2].

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
[Quand ?] en cours Henri de Raincourt UMP  

Compétences[modifier | modifier le code]

  • Aménagement de l'espace
    • Aménagement rural (à titre facultatif)
    • Constitution de réserves foncières (à titre obligatoire)
    • Création et réalisation de zone d'aménagement concerté (ZAC) (à titre obligatoire)
    • Études et programmation (à titre obligatoire)
  • Autres
    • Étude, schéma et mise en œuvre d'opérations programmées d'hydraulique agricole au titre de l'aménagement de l'espace rural (à titre facultatif)
    • Étude, création, aménagement et mise en œuvre de zones d'activités intercommunales. Cette activité inclus, entre autres, des compétences en matière d'urbanisme, d'acquisitions foncières, de commercialisation et viabilisation, et s'exercera quel que soit l'objet des zones d'activités. Ces zones d'activités peuvent, notamment, avoir pour vocation l'implantation d'entreprises ou être liées aux infrastructures, équipements ou ouvrages autoroutiers (aire de service, gares de péage ...) (à titre facultatif)
  • Développement et aménagement économique
    • Action de développement économique (Soutien des activités industrielles, commerciales ou de l'emploi, soutien des activités agricoles et forestières...) (à titre obligatoire)
    • Création, aménagement, entretien et gestion de zone d'activités industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale ou touristique (à titre obligatoire)
  • Énergie
    • Hydraulique (à titre facultatif)
    • Production, distribution d'énergie (à titre facultatif)
  • Environnement
    • Assainissement non collectif (à titre facultatif)
    • Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés (à titre optionnel)
    • Politique du cadre de vie (à titre optionnel)
    • Protection et mise en valeur de l'environnement (à titre optionnel)
  • Logement et habitat
    • Action et aide financière en faveur du logement social d'intérêt communautaire (à titre optionnel)
    • Politique du logement social (à titre optionnel)
    • Programme local de l'habitat (à titre optionnel)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Statuts annexés à l'arrêté préfectoral n°2013/0369 du 18 septembre 2013 de la préfecture de l'Yonne, disponible dans le RAA n°9.
  2. « Henri de Raincourt réélu à la présidence », 16 avril 2014, sur le site de L'Yonne républicaine. Consulté le 17 mai 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]