Ève-Maud Hubeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Eve-Maud Hubeaux

Naissance (30 ans)
Genève, Drapeau de la Suisse Suisse
Activité principale Artiste lyrique
Mezzo-soprano et soprano
Style
Années d'activité 2006 à aujourd'hui
Formation

Conservatoire de Lausanne (2001-2008)

Université de Lausanne (2004-2007)

Université de Savoie-Chambéry (2007-2009)

Opéra Studio Opéra national du Rhin (2008-2011)

Eve-Maud Hubeaux, née à Genève (Suisse) le est une artiste lyrique[1] (mezzo-soprano).

Biographie[modifier | modifier le code]

Très jeune, elle fréquente l’Institut Jaques-Dalcroze (Genève). Elle entre alors au Conservatoire de Lausanne à l’âge de 12 ans avec Hiroko Kawamichi, et suit l’Atelier Scénique de Christophe Balissat. Elle termine à 19 ans avec un certificat de chant avec félicitations[2] et remporte deux premiers prix au concours SJMW (Schweizerischer Jugendmusikwettbewerb ou CSMJ). Pour parfaire sa formation, elle participe à des Masterclass avec Peter Galliard, Julian Gavin, Françoise Pollet, Sylvie Valayre et Helen Donath.

Parallèlement, elle étudie le droit jusqu’à l’obtention d’un Bachelor BLaw en Droit Suisse de l’Université de Lausanne en 2007, et un Master Recherche en droit des contrats et responsabilité civile en 2009 puis poursuit par une thèse en Droit de la responsabilité civile à l'Université de Savoie-Chambéry grâce au statut d'Artiste de Haut Niveau[3].

Après avoir débuté dans Mercedes (Carmen, Bizet) puis Ines (Il trovatore, Verdi) à l’Opéra de Lausanne, elle intègre l’Opéra Studio de l’Opéra national du Rhin à Strasbourg où elle chante La Mère (Aladin et la lampe merveilleuse, Nino Rota), Dryade (Ariadne auf Naxos, Strauss), Fidalma (Il matrimonio segreto, Cimarosa) et Morgiane (Ali Baba et les quarante voleurs, Cherubini)[4].

Elle est invitée par d’importantes maisons d’opéra et chante Waltraute (Die Walküre, Wagner) à Francfort et Mannheim, Marcellina (Le Nozze di Figaro, Mozart) à Avignon, ainsi que Dritte Magd (Elektra, Strauss) à Montpellier et à Berlin. Le Festival d’Aix-en-Provence l’engage dans L’Enfant et les sortilèges (Ravel) et dans Trauernacht (d’après Bach). A l’Opéra du Rhin, elle chante Folia (La nuit de Gutenberg, Philippe Manoury), Dritte Dame (Die Zaubeflöte, Mozart) et Mary (Der fliegende Holländer, Wagner). En Suisse elle chante Hedwige dans Guillaume Tell (Rossini) et Bradamante (Alcina, Haendel) dans le cadre de Festivals et Frau Reich (Die lustige Weiber von Windsor, Nicolai) à l'Opéra de Lausanne. Elle fait ses débuts en 2014 à l'Opéra National de Lyon dans le Vaisseau Fantôme et en 2015 à La Monnaie de Bruxelles dans la création mondiale de Pascal Dusapin, Penthesilea. 2016 fut une année francophone avec deux belles prises de rôles : Carmen au Stadttheater Klagenfurt pour 16 représentations et Ursule (Béatrice et Bénédict, Berlioz) à La Monnaie de Bruxelles. 2016 marque également ses débuts à L'Opéra de Paris dans Rosenkavalier. En l'espace des deux dernières saisons, il y eu de nombreux débuts : Brangäne (Tristan et Iseult) et Andromaca (Ermione) à l'Opéra National de Lyon, Magret (Wozzek) à l'Opéra de Paris, Brigitta (Die Tote Stadt), La Nourrice (Ariane et Barbe-Bleu) et Baba the Turk (The Rake's Progress) au Theater Basel[5],[6], Dame Ragonde (Le Comte Ory) à l'Opéra Comique[7]. Elle fit en 2018 deux prises de rôles exceptionnelles avec la Princesse Eboli (Don Carlos) à l'Opéra National de Lyon[8] unanimement salué par la critique[9] et le remplacement au pied levé de Léonore de Guzman dans La Favorite au Liceu de Barcelone[10].

Au cours de sa carrière, elle se produit en concert avec différents orchestres comme le Brussels Philharmonic, le Turku Philharmonic, l’Orchestre national d'Île-de-France, l’Orchestre de chambre de Genève[11] dans un répertoire varié allant du Messie de Handel aux Wesendonck-Lieder de Wagner en passant par la Passion selon Saint-Matthieu de Bach et les Nuits d'Eté de Berlioz[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Richard Wagner : Die Walküre - OHEMS Classic, 2012 - Waltraute[13]
  • Gustav Mahler : Le Chant de la Terre (Das Lied von der Erde) - KLARTHE, 2017[14]
  • Camille Saint-Saëns : Ascanio - B RECORDS, 2018 - Scozzone[15]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Concours SJMW, 1er prix avec félicitations au concours final
  • 2009 : Concours Schlossoper Haldenstein, Coire, Prix spécial pour prestation exceptionnelle
  • 2010 : Concours Ernst Haefliger : Prix spécial du meilleur candidat suisse
  • 2011 : Concours International d’Arles : Prix du Jury + Prix France Musique
  • 2011 : Bourse Richard Wagner à Bayreuth attribuée par le Cercle Richard Wagner d’Alsace
  • 2011 : Concours International de Musique de Genève : Prix Wagner
  • 2012 : Prix d’études du Pour-cent culturel Migros
  • 2012 : Nommée «Révélation Classique ADAMI 2012»
  • 2012 : Nommée "Soliste" du Pour-cent culturel Migros
  • 2012 : Concours international de chant de Toulouse : 3e prix
  • 2012 : Concours International Bellini à Catania
  • 2013 : Concours Premio Etta Limiti (Milan) : 3e Prix
  • 2013 : 6 juillet, elle remporte le prestigieux 2e prix lors du 32e Concours international Hans Gabor Belvédère
  • 2013 : 28 septembre, elle décroche à l'unanimité du jury le Premier prix et le Prix pour le plus jeune candidat au Concours de chant international Renata Tebaldi
  • 2014 : Prix Fondation Safran pour la Musique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eve-Maud Hubeaux - Vue globale - Ôlyrix », sur Olyrix.com (consulté le 8 septembre 2018)
  2. Ariën Artists
  3. Pour-cent culturel Migros, 2015
  4. Dossier de presse, 2015
  5. « Ariën Artists - Eve-Maud HUBEAUX - calendar », sur www.arien-artists.com (consulté le 23 juillet 2016)
  6. « Eve-Maud Hubeaux, mezzo-soprano :: Agenda », sur operabase.com (consulté le 23 juillet 2016)
  7. « Le Comte Ory », Opéra Comique,‎ (lire en ligne)
  8. « Don Carlos », sur Opéra National de Lyon (consulté le 7 septembre 2018)
  9. « Ariën Artists - Eve-Maud HUBEAUX - Press reviews », sur www.arien-artists.com (consulté le 7 septembre 2018)
  10. « Eve-Maud Hubeaux, le plus gros défi de sa carrière | Forum Opéra », sur www.forumopera.com (consulté le 7 septembre 2018)
  11. « Ariën Artists - Eve-Maud HUBEAUX - Press reviews », sur www.arien-artists.com (consulté le 23 juillet 2016)
  12. « Ariën Artists - Eve-Maud HUBEAUX - Concert Repertoire », sur www.arien-artists.com (consulté le 23 juillet 2016)
  13. (de) « OehmsClassics: Frankfurter Museumsorchester: Richard Wagner: Die Walküre », sur OehmsClassics (consulté le 7 septembre 2018)
  14. « Mahler Le Chant de la Terre », Orchestre Victor Hugo Franche Comté,‎ (lire en ligne)
  15. « B Records », sur www.facebook.com (consulté le 7 septembre 2018)