Zanzibar (ville)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Zanzibar.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Stone Town.
Zanzibar
Vue de la ville depuis le fort de Stone Town.
Vue de la ville depuis le fort de Stone Town.
Administration
Pays Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Entité autonome Gouvernement révolutionnaire de Zanzibar
Région Unguja Ville et Ouest
Démographie
Population 205 870 hab. (2002)
Géographie
Coordonnées 6° 09′ 51″ S 39° 12′ 21″ E / -6.1641, 39.2058 ()6° 09′ 51″ Sud 39° 12′ 21″ Est / -6.1641, 39.2058 ()  
Divers
Site(s) touristique(s) Stone Town
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tanzanie

Voir sur la carte Tanzanie administrative
City locator 12.svg
Zanzibar

Zanzibar est la ville de Tanzanie la plus importante de l'archipel de Zanzibar, le centre commercial et la capitale administrative du Gouvernement révolutionnaire de Zanzibar et de la région d'Unguja Ville et Ouest. Elle est située sur la côte occidentale de l'île d'Unguja. Elle s'étend également sur les sites de Ng'ambo et la vieille crique de Darajani.

La vieille ville historique se nomme « Mji Mkongwe », plus connu son nom en anglais Stone Town, la « ville de pierre », dû au fait que ses maisons sont bâties en pierre de corail. Ce quartier est inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité. C'est un dédale architectural — une médina — de 3 km2 construite sans aucune planification, un étroit labyrinthe de ruelles enclavées dans une myriade de plus de 2 500 maisons à plusieurs étages, dont la plupart datent du XIXe siècle et dont le charme est rehaussé par ses vieilles portes en bois sculpté.

Zanzibar est découpée en 40 quartiers (anglais : wards).

Liste des quartiers[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Ville de Zanzibar, en 1920

En 1592, le premier bateau anglais arrive dans le port.

La ville a été un haut lieu de l'esclavagisme, un des principaux ports de l'Afrique de l'Est pour la traite des Noirs. En 1846, l'île comptait 360 000 esclaves pour 450 000 habitants.

En 1859, terrible épidémie de cholera, des milliers de morts.

En 1866, l'explorateur britannique David Livingstone (1813-1873) séjourne à Zanzibar pour préparer sa dernière expédition en Tanzanie.

En 1869, nouvelle épidémie de cholera.

1870-1888, construction du palais-harem de Maruhubi.

En 1872, inauguration de la liaison maritime mensuelle avec Aden.

En 1873, fermeture du grand marché aux esclaves de Mkunazini.

En 1892, Zanzibar est déclaré port franc.

1896-1923, l'architecte J.H. Sinclair construit de nombreux beaux bâtiments de la cité.

En 1899, incendie du Palais-harem de Maruhubi.

En 1929, fin de la construction du port moderne.

Économie[modifier | modifier le code]

  • Pêche côtière.
  • Plantations d'algues pour les cuisines et les laboratoires pharmaceutiques du Japon et de Norvège.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :