Émile Bayard (illustrateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bayard.

Émile-Antoine Bayard, né à La Ferté-sous-Jouarre le 2 novembre 1837 et mort au Caire en décembre 1891, est un peintre, décorateur, dessinateur et illustrateur français. Ce sont principalement ses dessins pour des commandes éditoriales qui retiennent aujourd'hui l'attention des amateurs. Sans être aussi audacieux que Paul Gavarni, il savait harmoniser les gestes aux expressions des visages, rendant ainsi ses personnages particulièrement expressifs.

Élève de Léon Cogniet, Émile Bayard est un contemporain de Gustave Doré. Il commence sa carrière à 15 ans et expose des dessins au fusain entre 1853 et 1861. Il s'agit en majorité de portraits et d'études de chevaux.

Son talent est alors régulièrement mis à contribution pour illustrer journaux et périodiques de l'époque. Ses dessins se retrouvent dans Le Journal de la jeunesse, Le Tour du monde, L'Illustration, Le Journal pour rire et le Journal des voyages.

L'éditeur Louis Hachette, qui l'apprécie beaucoup, fait souvent appel à lui pour mettre en image des romans, notamment ceux de la Bibliothèque rose. Il illustre ainsi Les Misérables de Victor Hugo, La Case de l'oncle Tom de Harriet Beecher Stowe, L’Immortel d’Alphonse Daudet, De la Terre à la Lune et Autour de la Lune de Jules Verne. Pour Pierre-Jules Hetzel, il se charge d'illustrer Romain Kalbris, d'Hector Malot.

Il réalise aussi des tableaux, fusains et dessins sur différents thèmes : la guerre de 1870, les batailles historiques (Après la bataille de Waterloo, 1875), les scènes de genre (Un Duel de femmes, Une Affaire d'honneur), les portraits (Portrait du commandant Franchetti, Portrait du colonel de Montbrison).

Il s'essaie également à la peinture décorative, dans la manière du XVIIIe siècle. Il décore notamment le foyer du théâtre du Palais-Royal à Paris.

Le fils d'Émile Bayard, prénommé également Émile (1868-1937), inspecteur académique et essayiste, est moins connu pour son travail photographique, regroupé dans son ouvrage Le Nu Esthétique, paru en octobre 1902. Il y met en scène des hommes, des femmes et des enfants, seuls ou en groupes, composant parfois de véritables tableaux photographiques. Il publiera en 1898, d'après les notes laissées par son père, L'Illustration et les illustrateurs. Il est également l'auteur de toute une série d'ouvrages de vulgarisation. On peut citer entre autres : L'art de reconnaître les gravures anciennes, Le style Renaissance, Le style Louis XVIII, Les Arts de la Femme, Les Art et leur Technique et d'autres livres ayant pour sujet l'histoire de l'art.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :