Wikipédia:Oracle

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Internet Oracle.
Raccourci [+]
WP:O
L'Oracle est à votre disposition
Qu'est-ce que l'Oracle ?
La lampe de sagesse.

La page pour poser des questions d'ordre encyclopédique qui n'ont pas trouvé de réponse dans Wikipédia ou sur Internet. Si votre question n'est pas encyclopédique, posez-la dans la section appropriée de l'Avenue des cafés et bistros.

Ce que l'Oracle n'est pas ? Un annuaire, un service d'après-vente, un avocat, un médecin, un devin ou « quelqu'un qui fait les devoirs scolaires à votre place ». Certaines questions peuvent donc ne pas recevoir de réponse et même être supprimées de la page, parce qu'inadéquates ici.

Qui répond aux questions posées à l'Oracle ? Des bénévoles, appelées « pythies », qui aiment la nétiquette. Le plaisir d'instruire, la soif de la connaissance et vos remerciements sont leur unique salaire (pensez-y, soyez donc poli, « bonjour » et « merci » sont appréciés). Les pythies répondent ici, jamais par courriel : toute adresse de messagerie sera automatiquement effacée. Elles aiment aussi plaisanter après avoir répondu sérieusement…

Lisez le mode d'emploi en cliquant ici


Mais... votre question a peut-être déjà une réponse sur Wikipédia. Avant tout, avez-vous fait une recherche avec un mot ou une expression ?


Vous pouvez aussi consulter les archives de l'Oracle.



Semaines : 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52  | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 




Semaine 51 2014[modifier | modifier le code]

Sous-Page « Oracle/semaine 51 2014 » : • L'ajouter à ma liste de suiviVoir son historiqueL'afficher seule


Eugène Diomi Ndongala Nzomambu et Eugène Diomi Ndongala sont-ils la même personne ?[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Eugène Diomi Ndongala semble fusionner les contenus de Eugène Diomi Ndongala et Eugène Diomi Ndongala Nzomambu, et [1] parle de Eugène Diomi Ndongala, mais avec une photo légendée « Eugène Diomi Ndongala Nzomambu » ...

Merci. Apokrif (discuter) 15 décembre 2014 à 17:48 (CET)

ou trouver le telefilm "les mariés de l isle bourbon "[modifier | modifier le code]

bonjour

je ne sais si ma demande peut vous concerner ,mais depuis pas mal de temps je cherche à me procurer le CD du téléfilm de FR3

"les mariés de L4ISLE BOURBON" durant 180 minutes.(et pour votre information j'ai contacté d'autres personnes comme moi )

DONC L4OBJET DE MA DEMANDE EST DE M4INDIQUER DES VENDEURS DIVERS SUSCEPTIBLES DE ME DEPANNER ('pas FR3 je les contacté)


  d'avance merci      CORDIALEMENT

mes coordonnées MARYSE FOUILLET TEL 9999999999 OU 9999999999999 OU xxxxxxxxx@zzzzz.fr ENCORE MERCI

Logo de courriel L'insertion d'adresses de courriel est fortement déconseillée sur Wikipédia, pour éviter le risque d'être exploitée à des fins commerciales par le biais d'aspirateurs d'adresses. Votre adresse a donc été effacée de cette page.
En savoir plus sur l'utilisation des courriels sur Wikipédia.
Et l’apostrophe se fait généralement en lâchant la touche majuscule. Pour la question, aucune idée. --Morburre (discuter) 16 décembre 2014 à 16:12 (CET)
Il est possible que ce téléfilm ne soit jamais sorti en DVD, tout simplement. --Milena (Parle avec moi) 16 décembre 2014 à 16:38 (CET)
SUR INTERNET, abuser de CAPITALES est l'équivalent de CRIER (pardon) dans le langage parlé. Merci de respecter la tranquillité de l'Oracle, qui préfère les questions qui lui sont murmurées à l'oreille...
... Et les mariées étaient des femmes cf "Les Mariées de l'isle Bourbon". --Serged/ 16 décembre 2014 à 16:41 (CET)
En DVD, non, mais vous pouvez le regarder en Streaming ou l'acheter sur myskree.com pour 5€ environ. Bertrouf 16 décembre 2014 à 16:44 (CET)


préposition "sans" et pluriel[modifier | modifier le code]

Sans les mains ! --Serged/ 17 décembre 2014 à 07:33 (CET)
Sans les pieds !
Et les sans-dents !
… sans oublier l'essentiel !

Bonjour,

Ma compagne et moi-même avons un différent grammatical des plus graves, qui nécessite un arbitrage afin d'enfin clore le débat. Il s'agit de l'utilisation de la préposition "sans", suivie d'un pluriel. Pour baser mon explication j'utiliserai l'exemple : "une bibliothèque sans livres". L'utilisation du pluriel est ici bien justifiée par le fait que les bibliothèques contiennent généralement plusieurs livres, et la phrase semble vouloir décrire une bibliothèque qui ne contiendrait AUCUN livre.

Cependant la préposition "sans" est un mot permettant d'exclure ce qui suit. Dans notre cas on exclut donc l'ensemble "des livres" (au pluriel). Selon moi cette phrase n'exclut donc pas "un livre" et une bibliothèque sans livres peut donc en contenir zéro ou un (qui sont bien tout deux non inclus dans l'ensemble pluriel "livres", puisque nul ou singulier). Alors qu'une bibliothèque sans livre (au singulier) exclut la présence d'un livre, et par extension de plusieurs livres également (puisqu'un pluriel n'est qu'une multitude de singulier), cette bibliothèque là a donc forcément zéro livre.

La question se résume donc à : Une bibliothèque sans livre n'en contient pas, mais une bibliothèque sans livres, peut-elle en contenir un?

D'avance merci pour la réponse (évidemment surtout si celle-ci va dans mon sens...)

Palou — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 217.108.170.8 (discuter), le 16 décembre 2014 à 16:43‎.

s/différent/différend: [2] Apokrif (discuter) 16 décembre 2014 à 16:55 (CET)
Pour le reste, d'après cette citation du Larousse des difficultés, *bibliothèque sans livre (au singulier) n'est pas acceptable et votre question n'a pas lieu d'être (même si l'exemple de la « nuit sans étoile(s) » dans la même page peut, je vous l'accorde, inviter à la réflexion). Par ailleurs, je m'interroge sur « que un ménage sans enfant » dans la page de Bentz (d · c · b) que je viens de citer: pourquoi pas « qu'un ménage sans enfant » ? Apokrif (discuter) 16 décembre 2014 à 17:01 (CET)
Début de réponse, ici, pour plus de précisions, il faudrait consulter Le Bon Usage de Grevisse, disponible dans toutes les bonnes bibliothèque avec des livres, Grevisse était belge, amitiés à mes cousins belges. --Le ciel est par dessus le toit (discuter) 16 décembre 2014 à 16:59 (CET)
Étant donné le sujet du débat, j'ai cru pouvoir prendre la liberté de modifier péromptivement votre texte sur la forme. Apokrif (discuter) 16 décembre 2014 à 17:06 (CET).
Une lecture attentive de ce forum accord de sans + pluriel/singulier? peut éviter à certains et certaines de tartiner sur ce sujet, tout a déjà été écrit (ou presque). --Doalex (discuter) 16 décembre 2014 à 18:00 (CET)

Clairement, non. Désolée, mais sur ce coup, c'est la compagne qui a raison. Une bibliothèque sans livre(s) est juste un meuble vide, et on ne présume pas qu'il puisse n'y en avoir qu'un ou plusieurs ; il est incorrect de penser que « une bibliothèque sans livreS » puisse évoquer une bibliothèque munie d'un seul livre (par opposition à plusieurs).

En bon français, "sans" veut bien dire qu'il n'y a rien du tout. Ensuite, l'accord se fait au pluriel ou au singulier suivant que "en principe" on s'attend à ce qu'il y ait un pluriel ou un singulier, mais c'est une autre question.

On dira ainsi « un homme sans talent » (il est compréhensible qu'il n'y en ait qu'un, même si un homme peut éventuellement en avoir plusieurs - présentez-les moi, au fait). Mais on dira « un homme sans cheveux » (au pluriel - trouver un homme avec juste un cheveu serait peu significatif). Et, oui, un homme avec juste un cheveu ne répondrait pas à la description de « homme sans cheveux » : cheveux au pluriel, parce qu'en général il y a pluriel, mais "sans" signifie bien qu'il n'y en a pas même un seul dans ce cas.

Cordialement, Biem (discuter) 16 décembre 2014 à 19:49 (CET)

Salut 217.108.170.8 (d · c). La logique de la langue est beaucoup plus sommaire et bien moins subtile que la logique algébrique, dans le cas que tu évoques, il faut se poser la question non à partir d'une possible opposition OU exclusif / OU inclusif, mais en comparaison avec d'autres cas : une bibliothèque sans livres c'est comme une bibliothèque sans pieds ou un arbre sans feuilles, pas plus ou moins mais exactement sans. Si on veut indiquer une bibliothèque sans une pluralité de livres il faut ajouter un élément modérateur, « presque sans livres » ou « sans livres autres que [...] » ou « sans livres sinon [...] ». >O~M~H< 17 décembre 2014 à 06:37 (CET)
Et un couteau sans lame auquel il manque le manche est bien moins absent qu’un couteau suisse sans lames auquel il manque le manche. --Morburre (discuter) 17 décembre 2014 à 08:46 (CET)
Mais si on écrit « une bibliothèque sans aucun livre », on ne sous-entend pas qu'on pourrait écrire « une bibliothèque sans livre » (au singulier) ? Apokrif (discuter) 17 décembre 2014 à 10:48 (CET)
Non, parce que contrairement à "sans", "aucun" est toujours suivi d'un nom au singulier (quand il est lui-même au singulier). Cordialement, Biem (discuter) 17 décembre 2014 à 12:55 (CET)
Ma question ne portait pas sur « aucun livres » ou « aucuns livres » mais sur l'opposition entre « sans aucun livre » et « sans livre » et donc sur la possibilité d'écrire « sans livre ». Apokrif (discuter) 18 décembre 2014 à 18:31 (CET)

Euh... Faut trouver un autre exemple parce qu'une bibliothèque de programmes (cf. [http://www.cnrtl.fr/definition/biblioth%C3%A8que CNRTL) ne comporte ni livre ni livres. Amclt, Égoïté (discuter) 17 décembre 2014 à 23:20 (CET)

Des éléments de réponse ici. 86.74.119.32 (discuter) 18 décembre 2014 à 10:39 (CET)
Qu'en est-il dans les autres langues ? Apokrif (discuter) 18 décembre 2014 à 18:31 (CET)

Flou indésirable au cinéma[modifier | modifier le code]

Bonjour,

Dans une série télévisée (Dr House), sur des relativement gros plans (portrait) fixes, j'ai observé des mouvements de va-et-vient flou-net sur les visages, très rapides. Moins d'une demi-seconde de flou, moins d'une seconde de netteté – très désagréable à l’œil. Et ce n'est pas volontaire, c'est technique (peut-être propre aux caméras utilisées). Il me semble avoir entendu, il y a plusieurs années, que cet effet indésirable avait un nom (probablement en anglais). Mais impossible de le retrouver, malgré des recherches sur Internet. Cela me trotte dans la tête depuis plus d'un mois, c'est agaçant. Si quelqu'un peut m'aider, je lui en serai reconnaissant Sourire. — Jules Discuter 16 décembre 2014 à 21:37 (CET)

Au cinéma ? En projection sur un écran ou sur un écran LCD (par exemple) ?
En effet avec un projecteur on peut avoir, pour certaines personnes, un effet « rainbow effect » (voir Vidéoprojecteur#Les vidéoprojecteurs DLP/DMD. Sinon, ce peuvent être des erreurs dues à la compression MPEG. --Serged/ 17 décembre 2014 à 07:41 (CET)
NB : Les Anglophones ont un article Artefact de compression (en) (et notre article Artefact parle de Macroblocs). -- Xofc [me contacter] 17 décembre 2014 à 08:17 (CET)
En fait, je regardais cette série télévisée sur un écran d'ordinateur. Et c'est vraiment une succession rapide de flou et de netteté (ce n'est discernable que sur les visages) ; a priori, cela ne correspond à rien qui soit décrit sur Artefact de compression (en). Bien cordialement, — Jules Discuter 17 décembre 2014 à 11:42 (CET)
Bonjour. En anglais , on trouve fréquemment l'expression "autofocus oscillations", (soit oscillations de la mise au point automatique - de la mapa - de la map, mais ces acronymes sont déjà associés au mot oscillation dans d'autres expressions). Ça me parait un peu basique pour considérer que c'est un nom spécifique, puisque il s'agit selon ta description d'oscillations de la mise au point automatique. Rien de mieux à proposer. 88.165.212.52 (discuter) 17 décembre 2014 à 12:00 (CET)
Merci beaucoup, cela correspond tout à fait. Peut-être ai-je rêvé concernant le terme dédié en anglais (ce n'était a priori pas celui-ci). Bien cordialement, — Jules Discuter 17 décembre 2014 à 12:18 (CET)
Il peut aussi y avoir un phénomène du à l'entrelacement, ce qui se règle dans le lecteur vidéo (dans VLC menu "Vidéo" "Désentrelacer"). --Serged/ 17 décembre 2014 à 13:53 (CET)
Je testerai, merci serged, mais intuitivement, je dirais que ce phénomène se situe à la prise de vue et non à la lecture. — Jules Discuter 17 décembre 2014 à 15:09 (CET)

a quoi ça sert de mettre de la mousse[modifier | modifier le code]

À la japonaise
À la chinoise...

bonjour a quoi ça sert de mettre de la mousse dans les coussin oreiller couette etc... ? merci

Bonjour, essaie de remplacer la mousse par des cailloux, du sable, des bûches, des vieux journaux, des annuaires périmés, de la farine, du riz, des chaussures, des tiroirs, ou tout autre matériau à ta convenance, ou rien du tout, et essaie de voir ce qui va le mieux. --Morburre (discuter) 17 décembre 2014 à 19:07 (CET)
ou de la mousse à raser ? - Cymbella (discuter chez moi) - 17 décembre 2014 à 20:48 (CET)
Voir ceci oreiller, couette (literie) et coussin.--Doalex (discuter) 17 décembre 2014 à 21:52 (CET)
Bonjour. J'en connais qui font ça pour éviter d'y laisser des plumes. On peut aussi les bourrer de feuilles de lauriers, mais c'est souvent déconseillé, de s'endormir sur ses lauriers. Mais la mousse, ça doit aussi s'employer avec discernement. Le bryum, par exemple, ne doit pas être trop sec, sans pour autant laisser de sensation humide, ce qui fait qu'on ne l'utilise pour ainsi dire jamais, alors que la mousse de foie de canard est franchement une mauvaise idée, même un soir de réveillon, et pourtant c'est souvent qu'on s'en réveille la tête dans le pâté! Si vous voulez changer, essayez les fibres polyester, ou si vous préférez les produits végétaux, le kapok, très supérieur aux noyaux de pêches, mais, pour répondre directement à la question, ça ne sert à rien. On peut très bien ne rien mettre du tout. Les moins radins font l'effort d'y mettre un peu d'air, mais si l'enveloppe n'est pas adaptée, ça n'est pas plus utile. Et ne pas mettre d'enveloppe non plus, c'est encore le mieux. On peut même se passer de lit, et dormir à même le sol, c'est une question de goût. Si vous voulez vraiment dormir en position horizontale, je garde les autres réponses à dormir debout pour la prochaine fois. 88.165.212.52 (discuter) 17 décembre 2014 à 22:30 (CET)
Merci Ludwig von 88.165.212.52, ça fait du bien. rv1729 17 décembre 2014 à 22:34 (CET)
+1 Égoïté (discuter) 17 décembre 2014 à 23:12 (CET)
Quand elle concerne une action humaine industrieuse la question « À quoi ça sert de [...] » a une réponse universelle : à rien. Il y a ici une question connexe mais autre, « à quoi sert un oreiller ? », ce à quoi on peut répondre que son usage apparent est de légèrement surélever la tête ou parfois d'autres parties du corps (pieds, bassin). Quant à savoir pourquoi de la mousse, il n'y a pas de réponse évidente, on peut utiliser bien d'autres choses (plumes et feuilles déjà évoquées, bois comme dans l'illustration ci-contre, pierre, gros bouchon de tissu, paille, plus généralement tout objet ou toute collection d'objets permettant de surélever une partie du corps, en premier les oreilles). Bref, en soi ça ne sert à rien d'utiliser de la mousse plutôt que telle ou tel autre matière ou matériau. >O~M~H< 18 décembre 2014 à 07:14 (CET)
Bon, pardon à notre questionneur, et pardon à tous les questionneurs qui ont parfois l’impression qu’on se paye leur tête. On a des questions de tous les niveaux, des scientifiques et des philosophiques vachement compliquées, et quand on a une question toute simple comme ça on a tendance à répondre en rigolant. On a tort. Ceux qui répondent que la mousse dans les coussins, ça ne sert à rien, ils dorment par terre ? Ils regardent la télé assis sur des chaises en bois ? Pas sûr. Nous autres humains occidentaux, en général, on aime bien un peu de confort. Alors on a des coussins, des couettes, des matelas, avec de la mousse dedans. Pas toujours la même mousse, pas toujours de la mousse d’ailleurs, parfois des fibres, le point commun c’est qu’il y a de l’air entre les fibres, et dans la mousse, l’air qui donne le gonflant, la légèreté, et l’isolation, qui fait que quand on s’assied ou qu’on se couche dessus, c’est mou juste ce qu’il faut, et quand on est dessous ça isole du froid et ça garde la chaleur du corps sans vous écraser. Avant la mousse et les fibres synthétiques c’était de la laine, des plumes, du duvet, toujours des fibres qui retiennent de l’air. Voilà toujours un début de réponse pour quelqu’un qui vient de Vikidia et qui n’est peut-être pas bien vieux. --Morburre (discuter) 18 décembre 2014 à 09:17 (CET)
Merci Morburre pour cette réponse. En clair : on met de la mousse ou tout autre matériaux ayant pour propriété d'emprisonner de l'air, et d'être élastiques. Emprisonner l'air sert à l'isolation thermique et phonique, l’élasticité à s'adapter au corps qui s'y repose, au confort. Parmi les matériaux les plus utilisés, on a les fibres synthétiques, les mousses synthétiques, les émulsions naturelles ou synthétiques (latex), les fibres naturelles (laine, coton), et les plumes (duvet). v_atekor (discuter) 19 décembre 2014 à 11:03 (CET)
Cela dit, pour les oreillers la nécessité d'une isolation thermique et phonique n'est pas certaine, et le confort recherché peut être de deux ordres : souplesse ou position. Sans dire que ce soit le cas général, il semble que les humains tendent à dormir couchés sur le côté, de ce fait, la tête aura tendance à faire un angle inconfortable avec le reste du corps. De ce point de vue, l'important est donc de surélever la tête, et n'importe quel moyen est valable, ce qu'illustrent les oreillers japonais et chinois mis en illustration. Pour anecdote, il m'est arrivé, en dormant quelques fois « à la dure », d'utiliser n'importe quoi (sac de voyage, veste roulée en boule, pierre, rondin de bois, petite butte de terre) pour cet usage. >O~M~H< 19 décembre 2014 à 12:56 (CET)
… si je suis ton raisonnement, pour une bonne isolation thermique, on peut donc utiliser sous la tête et de chaque côté des mousses pour dormir confortablement ! C'est exotique, surtout s'ils sont japonais ou chinois… — Hautbois [canqueter] 21 décembre 2014 à 23:05 (CET)

Il paraît que ça se faisait dans la marine, coucher sur des mousses. --Morburre (discuter) 22 décembre 2014 à 09:13 (CET) Puisque Hautbois ne l’avait pas encore faite, celle-là, il fallait bien que je me dévoue, mais ce n’est pas de gaité de cœur, croyez-moi. (…ouiiii, sauf que c'est exactement ce que je décrivais au-dessus, mais avec un peu plus de subtilité, Môssssieur LesPiedsDansL'Plat — Hautbois [canqueter]) Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement… Pardon, Môssieu Hautbois, je n’avais pas décodé. Et pourtant, avec vous, ça décode pleins tubes. --Morburre (discuter) 22 décembre 2014 à 16:12 (CET)

Pythie connaissant le grec demandée[modifier | modifier le code]

Question de Mme Égoïté-Nicole déplacée de Wikipédia:Oracle/semaine 50 2014#Pythie connaissant le grec demandée. --Doalex (discuter) 17 décembre 2014 à 18:51 (CET) Sourire

Bonjour. Je cherche à savoir si "rolo !" (pas comme ça s'écrit mais comme cela s'entend) en grec du XIXe s. pourrait signifier en français "emballez !" comme lorsqu'une marchandise est prête à être envoyée (style : "emballez, c'est pesé !"). Si oui, quel est le verbe grec ? Si non, 1/ qu'est-ce que ce "rolo" pourrait dire ? 2/ quelle est l'expression équivalente à la française en grec ? Merci déjà, Égoïté (discuter) 17 décembre 2014 à 12:02 (CET)

Glub ! Vous séchez ? Je vais tenter de vous trouver une aide au bistro... Santé ! Clin d'œil Égoïté (discuter) 17 décembre 2014 à 18:40 (CET)
Non. Il n'y a pas de mot commençant par ρωλ, et le seul commençant par ρολ est ρολόι (un nom) qui désigne une montre/pendule. Cordialement, Biem (discuter) 17 décembre 2014 à 19:01 (CET)
De la vieille expression gréco-populo Rolo jonos ! plus tard devenue Roulez jeunesse ! --Morburre (discuter) 17 décembre 2014 à 19:14 (CET)
ρολό existe apparemment. — Oliv☮ Éppen hozzám? 17 décembre 2014 à 19:33 (CET)
Pour mon compte, j'ai déjà vu le mot dans le terme « ρολό χαρτί » porté sur les emballages de papier toilette, j'ai supposé que ça devait être une adaptation du français « rouleau » ou une transposition de l'espagnol « rollo ». Savoir si c'était en usage au XIXe siècle, c'est une autre affaire. >O~M~H< 17 décembre 2014 à 19:58 (CET)
En complément. On trouve aussi « ρολό » comme traduction possible de « rouler ». >O~M~H< 17 décembre 2014 à 20:03 (CET)
En complément de complément. Il y a le projet:Grèce et son Καφενείο, ça me semble le lieu adéquat pour ta question. >O~M~H< 17 décembre 2014 à 20:08 (CET)
Biem (d · c · b) a choisi Wikt:en mais cela va mieux sur el : el:wikt:ρολό. Cordialement - Drongou (discuter) 17 décembre 2014 à 22:17 (CET)
Oups - effectivement, parce que je maîtrise mieux le Shakespeare d'aujourd'hui que l'Homère d'alors... - bon, bon, je me sauve. Biem (discuter) 18 décembre 2014 à 15:17 (CET)

TTB !

  1. Grand merci à Doalex, efficace comme toujours et bien meilleur que moi quant à l'appréciation du temps ! Notification Égoïté : Pas toujours évident, crois-moi ! Le temps et la mémoire sont très proches, je te rappelle que sur ta pdd en haut à droite, il y a un pense-bête intitulé « Oracle de la semaine ». Que tengas un buen fin de semana, muchos besos. --Doalex (discuter) 18 décembre 2014 à 10:25 (CET) Mérida (España)
  2. Merci à tous évidemment !
  3. Je doute que cela convienne pour moi, Parrain, mais j'aime toujours autant te lire ! Bisou
  4. J'irai dès demain consulter le Kafeneion, Olivier
  5. La traduction "enrouler", envelopper" est vachement (hum où me mène l'enthousiasme...) intéressante, Oliv? - voir ci-après
  6. Idem pour ce que me donner la traduction GG du lien de Drongou - voir ci-après

Ci-après : mes excuses d'abord : j'ai vraiment l'art de poser des questions sans donner le contexte ! Mais, à ma décharge, c'est souvent utile : le contexte risque d' "orienter" les réponses...
Donc voici ce contexte qui touche à la frite (waouf ! vous ne vous en doutiez pas, n'est-ce pas ?) : un descendant des frères Krieger (qui ont bien existé, réf. archives de l'état belge, etc.) affirme que leur grand-père grec, Jean Zachariadès séjournant chez eux et les aidant dans leur friterie, était surnommé "le Rolo" en Belgique car, par habitude, il "criait à chaque commande "Rolo" qui voulait dire en grec emballer une portion" ; le monsieur aurait tenu une échoppe devant le théâtre Lipscani de Bucarest où il vendait des "slopelos", ancêtres des "typopita", pâtisseries enroulées en spirale... Comme je ressemble un peu à un certain saint qui ne croyait que..., je me refuse à contacter le monsieur dont j'ai trouvé l'adresse sans avoir avoir trouvé quelque base de discussion sérieuse... et ce "rolo" fait partie de mes explorations actuelles.
Toute autre aide est la bienvenue ! Égoïté (discuter) 17 décembre 2014 à 23:09 (CET)

À propos de Grecs, ça n’a rien à voir, mes recherches erratiques m’ont mené à la découverte fortuite de ce fait anecdotique. Les Phocéens, fondateurs de Massilia-Marseille, avaient pris l’habitude de se débarrasser des ce qui les embarrassait dans de petites criques voisines de la ville, en se disant on récupèrera ça plus tard, ce qu’évidemment ils ne faisaient jamais, ce qui donna lieu à ce calembour lamentable, renvoyer aux calanques grecques. Non mais vraiment, j’ai honte à un point que vous n’imaginez même pas. --Morburre (discuter) 18 décembre 2014 à 09:29 (CET)
… ah bah moi qui voulais, en lisant le titre, répondre que je connaissais ce grec, mais que ça ne vous regardait pas, que c'était ma vie privée… mais moi au moins, je n'en ai pas honte, môsssieur Morburre ! — Hautbois [canqueter] 18 décembre 2014 à 09:57 (CET) C’est ce qui nous différencie, Môssieu Hautbois, moi je suis au moins accessible à un sentiment de honte. --Morburre (discuter) 18 décembre 2014 à 18:56 (CET)
Notification Égoïté : Le contexte influence certainement et « pâtisseries enroulées en spirale » me fait penser aux churros et à la façon de les faire frire dans une grande bassine d'huile très chaude, la pâte mise dans un appareil sort par pression sous forme cylindrique qu'il faut guider adroitement pour obtenir, à l'aide de grandes pinces métalliques, une forme appelée populairement rosca (nom appliqué improprement, car formant un anneau fermé à d'autres pâtisseries proches comme la es:rosquilla ou le es:Roscón de Reyes. Le résultat donne en fait un long churro enroulé prêt à être coupé dès sa sortie de la bassine d'huile. --Doalex (discuter) 18 décembre 2014 à 14:36 (CET)
J'ai une autre suggestion : les frites étaient servies dans un "cornet", plus exactement dans un "carton enroulé en cône", "rolo" pourrait donc désigner cet emballage... - Amitiés, Cymbella (discuter chez moi) - 18 décembre 2014 à 16:15 (CET)
Merci à tous. Après l'aide du Καφενείο et vos suggestions, j'en suis arrivé à être quasiment certaine que "rolo !" doit correspondre en français à "ça roule !", expression déjà présente chez Molière et qui dans le service de la restauration peut être synonyme de "envoyez" ou 'emballez". Par contre, pour le Jean Zachariadès, je ne suis toujours nulle part. Bonne nuit, Égoïté (discuter) 18 décembre 2014 à 23:02 (CET)
Salut Égoïté, cette source parle de ton Jean Zachariadès et de la saga Krieger de manière détaillée. Mais je suppose que c'est ta source. Pour moi, pas de raisons spéciales de douter de ce qu'il raconte. >O~M~H< 19 décembre 2014 à 01:05 (CET)
Ben oui... et j'aimerais bien recouper depuis mon fauteuil... Bisous, Égoïté (discuter) 19 décembre 2014 à 07:24 (CET)

Notion en psychologie[modifier | modifier le code]

Bonsoir à tous les oracleurs, je cherche le nom d'une notion en psychologie. C'est l'homme ou la femme qui crée volontairement du conflit entre 2 ou plusieurs personnes (pas un "fouteur de merde" classique qui fait ça juste pour se faire "mousser") mais uniquement dans le but de passer pour un sauveur/héros en réglant le conflit après. Pour prendre un exemple, imaginons que Moussa et Emilie sont en couple, Emilie est une fumeuse invétérée qui a besoin de ses cigarettes quasiment à chaque heure. Moussa fume aussi mais de manière plus occasionnelle et planque volontairement les paquets de cigarettes d'Emilie en cachette, sans qu'elle le sache mais uniquement dans le but de passer pour le "sauveur" en lui proposant une ou plusieurs des siennes afin qu'elle le prenne pour un "mec bien" en lui en fournissant. Je ne sais pas s'il y a un terme précis à part "pervers", "manipulateur" ou "sournois". Merci d'avance pour vos réponses. Cordialement, --Strologoff (d) 17 décembre 2014 à 22:10 (CET)

Bonjour. Je n'ai pas compris ce que tu entends par "se faire mousser". Pour moi ça signifie exactement se faire remarquer en attirant l'attention sur une apparence fallacieusement favorable ("n'importe quoi pourvu que ça mousse" commente-t-on quand la ficelle est visible). Ce qui me semble exactement le mobile de celui qui veut se faire passer pour l'envoyé de la Providence. Quand on veut se faire mousser, on appelle ça "syndrome du pompier pyromane", mais ça m'étonnerait que ce soit une appellation d'origine médicale contrôlée. Rien de mieux en soute. 88.165.212.52 (discuter) 18 décembre 2014 à 09:14 (CET)
Voir du côté de l’article perversion narcissique, mais le concept est à prendre avec prudence. De manière plus générale, je recommande de se méfier des classifications nosographiques dans le domaine du psychisme, d'autant plus si elles ne sont pas le fait d'un professionnel, car elles sont bien souvent réductrices. Cordialement, — JoleK (discuter) 19 décembre 2014 à 16:08 (CET)
Oui, faites attention à la psychologie de comptoir, j'ai entendu souvent des diagnostiques médicaux employés comme généralités, et c'est très mal perçu. Par exemple j'ai entendu traiter une grand-mère très strict de psychorigide, elle s'est plus vexée que lorsqu'on la traitait de vieille peau ; ou j'avais un ami sujet aux sautes d'humeur qui préferait qu'on lui dise "soupe au lait" que cyclothymique... Et on peut multiplier les exemples. Bertrouf 22 décembre 2014 à 14:14 (CET)

Démographie - santé publique : concept d'espérance de vie perdue ?[modifier | modifier le code]

Bonjour,

J'ai un peu cherché mais rien trouver sur le concept de "perte d'espérance de vie", pourtant souvent utilisé au niveau individuel, mais jamais collectivement.

Par exemple, je peux lire "fumer x cigarettes par jour vous fera perdre y années de vie". Mais quand je regarde une étude statistique de santé publique; je ne trouve que des phrases du type "le tabac tue z personnes par an en France". Or ce chiffre me parait en soi peu utile pour quantifier l'effet de la tabagie en terme de santé publique, il faudrait plutôt utiliser "la sommes des années d'espérance de vies perdues". Et je ne trouve aucun mot pour ce concept, ni rien sur son utilisation (alors que cela me parait utile).

Auriez-vous des lumières à ce sujet? Merci. --YannickPatois (discuter) 18 décembre 2014 à 15:39 (CET)

Bonjour. Sans prétendre avoir quelque lumières, il me semble que le principe des stats, c'est de comparer deux populations identiques sauf sur un point, et d'attribuer les différences constatées en sortie à la seule différence constatée en entrée. Ainsi entre des fumeurs et des non fumeurs, la différence de longévité est constatée, ce n'est pas une espérance. Si les populations sont assez grosses pour qu'on les découpe en tranches d'âges différents, on aura peut-être des formulations assez fines pour dire que la cigarette fumée à trente deux ans six mois vingt jours et deux heures fait perdre quatorze secondes d'espérance de vie (j'en serai surpris, mais admettons), mais ce qui est perdu au total, ce n'est pas de l'espérance, c'est de la vie vraiment vécue d'un côté et pas de l'autre. 88.165.212.52 (discuter) 18 décembre 2014 à 16:55 (CET)
Bonjour, je me suis posé la même question. En effet une maladie qui tue 1000 vieillards par an n'a pas le même impact (sur la société, sur les familles, sur la culture, etC.) qu'une maladie qui tue 1000 enfants ou 1000 jeunes adultes. Notamment parce que ces deux maladies qui ont la même mortalité ne font pas perdre la même espérance de vie. Ca a donc un certain sens, même si je ne vois jamais cette notion présentée. Nohky (discuter) 18 décembre 2014 à 17:12 (CET)
Ça a du sens de poser la question ainsi : comparant deux populations (p. ex., fumeurs / non fumeurs, sédentaires / non sédentaires) on peut pour chacune établir une espérance de vie qui se base sur une projection corrélée aux décès constatés pour des populations passées comparables. Cela dit, ça n'est bien sûr pas aussi simple, par exemple, dans l'étude dont il est question ici, il y a une évaluation de l'incidence sur l'espérance de vie des Ontariens du tabagisme, de la consommation nocive d’alcool, de la mauvaise alimentation, de la sédentarité (au sens de manque d'activités physiques) et d'un niveau élevé de stress, mais comme le relèvent les auteurs de l'étude dans sa version complète (en anglais), chaque facteur n'est pas isolable, par exemple la population des fumeurs peut aussi être plus sédentaire ou/et plus soumise au stress ou/et avoir une plus mauvaise alimentation que la population de non fumeurs, ça va avoir une incidence sur son espérance de vie. Quoi qu'il en soit, cette étude propose l'analyse de l'incidence de ces facteurs sur l'espérance de vie des Ontariens, je suppose qu'il en existe d'autres. >O~M~H< 18 décembre 2014 à 18:43 (CET)
Cet article anglais me semble prendre en compte ce concept et en français son équivalent (l'article), plus court existe aussi Années potentielles de vie perdues. --Doalex (discuter) 18 décembre 2014 à 19:38 (CET)
Du coup ça permet d'affiner la recherche : le concept d'années potentielles de vie perdues (APVP) est semble-t-il assez utilisée dans les statistiques de santé publique désormais pour, nous dit l'INVS, « déterminer les priorités de santé publique ». Dans ce document de l'INSERM la méthode pour évaluer les APVP est bien exposée. >O~M~H< 19 décembre 2014 à 11:19 (CET)
Merci à vous et à Olivier en particulier, l'APVP est exactement le concept que je cherchais. --YannickPatois (discuter) 21 décembre 2014 à 10:20 (CET)
Sifflote_--Doalex (discuter) 21 décembre 2014 à 10:39 (CET) Tu t'appelles Olivier Doalex ? Bertrouf 22 décembre 2014 à 13:44 (CET)

Moules parquées[modifier | modifier le code]

Moules-marinieres-p1010564.jpg
Moules mal parquées

Bonjour. J'aimerais savoir ce que sont, en France, les "moules parquées" - En Belgique, l'expression indique un plat de moules servies crues et que l'on déguste comme des huitres - et d'où vient cette appellation. Merci déjà, Égoïté (discuter) 19 décembre 2014 à 08:11 (CET)

Je ne connaissais pas cette expression... Par contre un site de cuisine connu propose bien une recette à base de moules cuites sous ce nom, avec en note de bas de recette :
« Remarques :
Le terme 'moules parquées' est l'appellation belge pour les moules de bouchot. J'ai donné une recette de moules marinières toute simple. »
Sinon, j'ai déjà mangé des moules crues (en France), mais on utilise des "grosses" moules (genre moules espagnoles). --Serged/ 19 décembre 2014 à 08:43 (CET)
Pour les "grosses" moules, fais comme les Belges : achète les belles de Zélande Clin d'œil !
Les commentaires de Marmiton appuient ce que je disais. Je précise aussi que les moulées parquées font partie, à Bruxelles du moins, de la cuisine de rue : on en trouve/trouvait très souvent à la foire du Midi qui longe les Marolles ; il est plus rare d'en déguster dans les restaurants - encore que le Léon bruxellois les propose. Amclt, Égoïté (discuter) 19 décembre 2014 à 09:04 (CET)
ici, Moules de Stefaan Daeninck, Tours et expressions de Belgique par Cléante, ou chercher plus généralement pour quelques références livresques. Et même ici, dans des livres du XIXe siècle… — Hautbois [canqueter] 19 décembre 2014 à 09:16 (CET)
Même résultat pour moi, avec plusieurs autres sources : « moules parquées » = « moules de bouchot ». Et comme Serged, si j'ai mangé des moules crues ça n'était pas sous le nom de moules parquées, en fait ça n'a pas de nom autre que « moules crues », je suppose. Sinon, une certaine source (plus ou moins fiable Clin d'œil) prétend que c'est un contrepet, à l'origine... >O~M~H< 19 décembre 2014 à 09:33 (CET) (… Salut ma poule, je vois que tu admires l'écailles de tes moules, et qu'Égoïté sans nul doute aime toujours les belles frites avec des moules grosses comme des belons… mais attention, écartez les mouches de cette colonne ! Excuse-moi, Égoïté, (Smiley oups)(Smiley Gêné)Tout rouge c'est pas ma faute, c'est Olivier qui m'a défié… Sourire diaboliqueHautbois [canqueter] 19 décembre 2014 à 11:07 (CET))
Pourquoi un lien rouge en titre ? Un futur article ? --Doalex (discuter) 19 décembre 2014 à 12:06 (CET)
Il y a aussi un sens argotique pour désigner les dames pensionnaires d'établissement dont l'entrée est une petite porte éclairée par une lanterne rouge. Fille de bordel, moule parquée, eh ! Ça ne se mange pas vraiment. Bon, t'as trouvé ça dans quelle lecture, dis, Égo ? Sourire -- le sourcier 19 décembre 2014 à 12:37 (CET)

Chouette que vous ayez trouvé des sources qui confirment mes humbles propos...
À Hautbois : pas d'excuse...car pas d'offense ! Et il était évident que tu réagirais Sourire diabolique
À Doalex : un lien rouge, ça attire l'attention, la preuve Sourire diabolique Mais non, pas de nouvel article : il n'y a pas suffisamment de matière. Juste de quoi améliorer (avec les sources) Clin d'œil Mytiloida#La moule en tant qu'aliment assez pauvre pour la gastronomie Fait
Au Sourcier : parce que je traduis un article de M. Spoiden (sur le... moules-frites) où se trouve la phrase " Most mussels are now grown in parks (enclosed spaces along the coast), hence the name moules parquées." Cela m'a rappelé les moules parquées de Bruxelles que j'adorais et que Pleure je n'ai plus mangées depuis si longtemps. Je me suis juste demandé à quoi l'expression correspondait en France Sourire. Égoïté (discuter) 19 décembre 2014 à 14:47 (CET)

… à noter que, si vous mangez des moules crues, il faut être encore plus sûr de leur provenance, les moules étant des filtres très sensibles aux pollutions marines. Elles sont d'ailleurs utilisées comme détecteurs anti-pollution… — Hautbois [canqueter] 22 décembre 2014 à 05:46 (CET)

Langues et linguistique[modifier | modifier le code]

Bonjour, je suis latiniste et nous avons récemment étudié l'origine du latin en cours. Nous avons vu que le latin descendait de l'indo-européen, mais à mes connaissances l'indo-européen est une famille de langues, pas une langue. Est-ce que quelqu'un pourrait m'éclairer sur ça ? De plus, quel est l'ancêtre de l'indo-européen ? Et est-ce que l'indo-européen a un quelconque lien avec le sumérien/cunéiforme et cie ? Et, pour terminer, quelle est la plus ancienne langue connue ? Merci d'avance pour tous les renseignements, 92.161.92.232 (discuter) 19 décembre 2014 à 19:01 (CET)

Vous pourriez commencer par la lecture de notre article : Indo-européen commun, un peu ardu, j'en conviens.
L'indo-européen commun étant une langue pour laquelle nous n'avons qu'un faisceau cohérent d'hypothèses, il est bien difficile d'imaginer quel était son ancêtre, ce ne serait que pure spéculation. Dhatier discuter 19 décembre 2014 à 19:09 (CET)
A part les longues listes qui donnent envie de dormir, ça va, l'article n'est pas trop compliqué. (il suffit de le passer à la passoire et de n'en extraire que le nécessaire... ) 92.161.92.232 (discuter) 19 décembre 2014 à 19:13 (CET)
En fait, « l'indo-européen » ça n'existe pas, c'est une langue hypothétique déduite de la confrontation d'une certain nombre de langues actuellement ou anciennement parlées sur un large axe allant de la Scandinavie au nord-ouest à la Péninsule ibérique au sud-ouest, jusqu'au sous-continent indien à l'est, en passant par l'Asie centrale et le Moyen-Orient, ayant des traits syntaxiques et un vieux fonds de vocabulaire communs. L'hypothèse la plus consistante est que quelque part dans la steppe pontique s'est développée une culture commune ainsi qu'un fonds linguistique partagé. De là à croire qu'il n'y eut qu'une seule langue il y a un pas que de nos jours les chercheurs les plus sérieux ne franchissent pas, on peut voir à époque historique ou protohistorique des situations similaires, par exemple les langues italiques : ce sont au départ des langues apparentés mais différentes, puis à un moment elles tendent, sous l'impulsion des Latins, à s'harmoniser et à plus ou moins fusionner, puis à s'étendre pour de nouveau se différencier dans les diverses langues romanes, qui sont plus (parlers italiens, roumain) ou moins (parlers gallo-romans, parlers ibéro-romans) proches du latin vulgaire.
Pour le sumérien, rien à voir, c'est une langue sémitique. En revanche, la langue indo-européenne écrite la plus anciennement attestée, le hittite, a été transcrite dans la même écriture cunéiforme que le sumérien et les autres langues sémitiques de la Mésopotamie. Et le second groupe de langues indo-européennes écrites, les dialectes grecs, ont un alphabet dérivé indirectement des hiéroglyphes égyptiens. >O~M~H< 20 décembre 2014 à 07:46 (CET)

encyclopedie l illustration[modifier | modifier le code]

Bonjour, J aimerai savoir si quelqu un est capable de me donner une estimation de prix pour toute la collection de l encyclopedie L illustration. Je vous remercie pour votre réponse. Sylvie

voir ici en bas de l'article "collection complète de 1843 à 1944 avec reliures uniformes, de la même provenance en très bon état de 18 000 à 20 000 euros (83 euros par volume) ; avec des reliures dépareillées cela chute à 4000/10 000 euros. (http://www.lillustration.com/Les-volumes-relies_a71.html) Cobra BubblesDire et médire 20 décembre 2014 à 18:55 (CET)

Cardinaux (mathématiques)[modifier | modifier le code]

Si A et B sont deux cardinaux (infinis, le cas fini étant clair) tels que 2A = 2B, a-t-on forcément A = B ? Cela résulterait de l'hypothèse du continu généralisée : si A < B et 2A = 2B, alors A < B < 2A, ce qui contredit l'hypothèse du continu généralisée. Mais si on ne fait pas l'hypothèse du continu généralisée ? Marvoir (discuter) 21 décembre 2014 à 12:49 (CET)

La réponse est que les questions à la c** sur les infinis sont infiniment c**. Tiens, Marvoir, je te fais gratuitement cadeau de cette pensée de Didier Nordon dans le dernier Pour la Science n°447, page 96 : « Il y a quelque chose. Suite à quoi, nous sommes là — et nous sommes interloqués. S’il n’y avait rien, nous ne serions pas là — et il y aurait quand même de quoi être interloqué. »Sourire--GaAs (discuter) 21 décembre 2014 à 22:40 (CET)
Ne t’inquiète pas Marvoir, Arséniure (salut, ô grand ancien !) a son humour à lui.
J’ai brièvement réfléchi à ta question mais je ne sais pas y répondre — j’aurais peut-être su, « ou temps de ma jeunesse folle », mais c’est bien loin, tout ça. Si tu n’obtiens pas de réponse ici, tu devrais tenter ta chance sur math point stackexchange point com ou sur mathoverflow point net. rv1729 22 décembre 2014 à 00:27 (CET) Nordon est très en-dessous des bonnes conversations de coin café dans un labo de recherche.
… doit-on réunir le conclave ? — Hautbois [canqueter] 22 décembre 2014 à 05:25 (CET)
Bonjour Marvoir. J'ai vu de l'anglais sur ta page perso aussi, si tu n'as pas de réponses probantes, tu peux aller poser la même question sur https://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:Reference_desk/Mathematics. --Jojodesbatignoles (discuter) 22 décembre 2014 à 15:19 (CET)
Bonjour. La fin de ce paragraphe (juste avant les implications) laisse entendre que l’énoncé de Marvoir est soit indécidable dans ZFC, soit une question ouverte. Grasyop 22 décembre 2014 à 16:00 (CET)
Notification Grasyop : Merci pour cette référence. En effet, cet article de la Wikipédia anglaise "laisse entendre" que l'énoncé en question est soit indécidable dans ZFC, soit une question ouverte, mais ne le dit pas explicitement. Bourbaki, Algèbre, 1970, chap. I, $ 7, exerc. 14, a), p. 145 (équipotence des bases d'un même groupe libre) fait traiter séparément les cas fini et infini, alors que, si l'énoncé en question était démontré, la solution valable pour le cas fini serait valable en même temps pour le cas infini. Je suppose donc qu'en 1970, l'énoncé en question était soit connu comme indécidable dans ZFC soit non encore démontré soit, peut-être, trop difficile à démontrer pour que Bourbaki s'en encombre. J'écrirai peut-être un chapitre sur les groupes libres dans le cours de théorie des groupes de Wikiversité et j'y donnerai alors une démonstration analogue à celle de Bourbaki pour l'équipotence des bases d'un même groupe libre, mais j'aimerais pouvoir dire au lecteur de façon précise pourquoi on distingue entre les cas fini et infini. Marvoir (discuter) 23 décembre 2014 à 10:23 (CET)

"à la Diego-Suarez"[modifier | modifier le code]

Bonjour

Dans le "Menu du réveillon" d'un journal de tranchées (Le Petit voisognard, n° 7, 25 décembre 1914) figure "Singe à la Diego-Suarez" ; si "singe" désigne en argot poilu le boeuf en conserve, que peut bien signifier l'expression "à la Diego-Suarez" ? Un rapport avec la ville de Madagascar Antsiranana qui s'appelle aussi Diego Suarez ? Le Petit voisognard était le canard du 369e R.I.

Merci de vos lumières

(et en souhaitant aux Pythies un meilleur menu de Noël que celui des tranchées de 1914...) — Le message qui précède, non signé, a été déposé par 90.13.50.212 (discuter), le 21 décembre 2014 à 16:53‎.

Ca me fait penser à la recette "Boeuf Malgache", au gingembre. Mais pourquoi lui donner le nom d'une ville de madagascar en particulier ? Sinon, un clin d'oeil à la conserverie dantongombato ici, qui produisait du boeuf pour la France. Bertrouf 22 décembre 2014 à 14:04 (CET)
Franchement, je ne sais pas... Pour Baratier c'est trop tôt et pour ce Diego Suarez là trop tard... Amclt, Égoïté (discuter) 22 décembre 2014 à 15:43 (CET)
L’armée française a eu quelques petites affaires à Diego Suarez dans les années 1895-1900. Un souvenir encore présent pour certains poilus de 14, mais qu’on a sans doute oublié. --Morburre (discuter) 22 décembre 2014 à 16:06 (CET)


Ah ça !

Je lisais vos réponses lorsqu'un ami me signale qu'une recherche google a fait ressortir l'expression "un rire à la Diego-Suarez" dans le roman La nuit cyclone (Grasset, 1992) de Jean-François Samlong, un écrivain réunionnais [3].

Il s'agit d'un rire mauvais : "Il se mit à rire franchement de sa pensée nauséabonde, un rire à la Diego-Duarez dont l'éclat blessa Alexina..." et ailleurs "Un rire à la Diego-Suarez qui me faisait mal"

Je n'ai pas trouvé d'autres occurences de l'expression. Quelqu'un a-t-il une idée ? Est-ce une expression propre à l'Océan indien ? Y aurait-il un rapport avec les "petites affaires" de l'armée française qu'évoque Morburre ?

Bref, une énigme ... Merci de vos suggestions.

Peut-être une allusion à en:Diogo Soares (dit aussi Diego Suarez) qui ne semblait pas très commode... Le fait qu'il ait sévit dans l'océan Indien (en donnant probablement son nom à la ville de Diego-Suarez à Madagascar) d'où l'allusion de l'écrivain réunionais. --Serged/ 23 décembre 2014 à 12:38 (CET)

Semaine 52 2014[modifier | modifier le code]

Sous-Page « Oracle/semaine 52 2014 » : • L'ajouter à ma liste de suiviVoir son historiqueL'afficher seule


sûr[modifier | modifier le code]

Bonjour, est-ce qu'il y a des gens qui prononcent [ʃyʁ] pour le mot sûr ? Merci d'avance. Mélanie Lévesque (discuter) 22 décembre 2014 à 03:13 (CET)

… ben chûr ! y'en a même qui l'écrivent…. Cha, ch'est chûr. — Hautbois [canqueter] 22 décembre 2014 à 06:38 (CET)
Probablement du côté de wikt:Annexe:Prononciation/picard (picard, palatalisation de la fricative alvéolaire s, ʃ, Bienvenue chez les Ch'tis) -- Xofc [me contacter] 22 décembre 2014 à 07:22 (CET)
Oui, il y a des variations dialectales du français, d'oïl ou d'oc, où le [s] a évolué vers [ʃ], j'avais pensé au picard mais aussi à l'auvergnat (dans mon jeune temps, les Auvergnats étaient censés dire « un chou est un chou » pour « un sous est un sou »), sinon que notre article dit que cette évolution du [s] en [ʃ] se fait seulement devant le [i] et le [u]. >O~M~H< 22 décembre 2014 à 08:34 (CET) En complément. Une plaisanterie qui n'en est qu'à moitié une, l'anglais moderne étant pour partie à base d'une variété dialectale du français, on peut considérer que le dialecte d'oïl qui a le mieux réussi prononce bien (presque) [ʃyʁ] pour [syʁ] Clin d'œil >O~M~H< 22 décembre 2014 à 08:53 (CET)
Ah cha ch'est chûr, ah cha ch'est chûr…
… il faut préciser que la dernière intervention non signée est, contrairement à ce que certains auraient pu accroire, de lassiccardinal ! D'abord, na ! mais peut-être aurais-je pu la refaire… enfin, il apprendra peut-être à signer un jour EspiègleHautbois [canqueter] 23 décembre 2014 à 22:51 (CET)

Matéus do Canto Marina ?[modifier | modifier le code]

… s'il est malade, n'hésitez pas, aux grands maus les grands remèdes !

Matéus do canto Marina gymnaste qui a remporté 4 médaille d'or sous les couleurs de la Russie

Possédant lesdites médailles 3 pour la France et 4 pour la Russie

Oui ? --Morburre (discuter) 22 décembre 2014 à 09:09 (CET) (… oui, oui. — Hautbois [canqueter])
… bonjour aussi… la seule référence trouvée sur le net (à part vos demandes sur Wikipédia) d'une Marina Mateus do Canto, est celle de l'heureuse propriétaire d'une chatte mau égyptien au doux nom de J'Hekenou du Jardin de Bubastis arrivée première sur 703 chats le dimanche 2 novembre 2014 dans un concours de l'Association Féline des Pays de Loire. Voilà, voilà, c'est passionnant ! Ne me remerciez pas. — Hautbois [canqueter] 22 décembre 2014 à 09:17 (CET)
Pareil, pas trouvé d'autre mention de Marina Matéus do Canto que pour ce concours félin, en outre aucune Marina ou Mariana n'est médaillée d'or individuelle aux Jeux olympiques ou aux championnats du monde, ni pour la Russie ni pour la France, semble-t-il. >O~M~H< 22 décembre 2014 à 09:26 (CET)
Pas très curieux les enfants, voir Forum des nouveaux/Flow en lisant la question on comprend mieux, mais on sait, semble-t-il qu'un article a existé ou simplement une mention et pourquoi l'Oracle est sollicité (merci Gratus). --Doalex (discuter) 22 décembre 2014 à 10:21 (CET) (… c'est pourquoi j'avais écrit « à part vos demandes sur Wikipédia », hé hé ! — Hautbois [canqueter])
Je poursuis néanmoins, vous pouvez voir aussi:
--Doalex (discuter) 22 décembre 2014 à 11:15 (CET)

Taz[modifier | modifier le code]

Bonjours chers amis. Le dialecte Taz est-il une langue sino-tibétaine ou une langue samoyède? Les sources que j'ai trouvées datent un peu...

Selon diverses sources de langue anglaise taz est un dialecte de selkoupe, qui est une langue samoyède. [4] [5] [6] [7] Mais peut-être il y a aussi une langue sino-tibétain appelé taz? --Antiquary (discuter) 22 décembre 2014 à 16:03 (CET)
oui, c'est ce que je me demande également. Merci pour tes recherches Antiquary.--lassiccardinal [réf. nécessaire] 22 décembre 2014 à 16:08 (CET)

De l'utilisation des orteils en politique[modifier | modifier le code]

Imaginez un lutrin à la place de la commode et c'est à peu près ça.

Je cherche à savoir comment l'on appelle l'attitude qui consiste à s'élever momentanément et périodiquement sur ses orteils lors d'un discours public (il me semble que c'est généralement proportionnel à l'égo et inversement proportionnel à la taille) ? J'utilise divers mots clés dans Google, mais je ne trouve rien. - Simon Villeneuve 22 décembre 2014 à 14:29 (CET) P.S. : En y repenssant, et en faisant quelques essais, je crois que le geste peut-être conjugué à un mouvement d'avant-arrière, en balancier, du bassin, l'élévation sur la pointe des pieds s'effectuant à la fin du mouvement vers l'avant, comme à la fin d'un genre « d'élan ». - Simon Villeneuve 23 décembre 2014 à 13:57 (CET)

Tu penses à quelqu'un en particulier ? -- Asclepias (discuter) 22 décembre 2014 à 15:36 (CET)
Non. J'ai déjà vu à la télévision des discours en accéléré montrant le phénomène, mais je ne trouve rien sur YouTube à ce sujet. - Simon Villeneuve 22 décembre 2014 à 17:20 (CET)
sur les orteils de qui?--lassiccardinal [réf. nécessaire] 22 décembre 2014 à 16:05 (CET)
Un geste ponctuateur ? Égoïté (discuter) 22 décembre 2014 à 16:11 (CET)
Probablement, mais cette qualification me semble ici trop générale.
J'ai trouvé Intervenir en public: Guide pratique, où l'on aborde le sujet aux pages 11, 16 et 17, mais on parle d'un geste dénotant un manque d'assurance, alors que celui que je décris me semble plutôt l'indicateur d'une « sur » assurance. J'apprends donc en chemin que l'on peut envoyer au moins deux messages contradictoires avec cette attitude. - Simon Villeneuve 23 décembre 2014 à 13:43 (CET)
Dans le film "Le Discours d'un roi", l'orthophoniste de George IV lui fait utiliser cette technique pour calmer son bégaiement. Une histoire de souffle et de décontraction. Dans les deux attitudes (manque d'assurance ou trop plein d'assurance), il s'agit d'une question de nervosité. Bertrouf 24 décembre 2014 à 11:35 (CET)

pour Madeleine PASCAL[modifier | modifier le code]

Bonjour, je cherche à retrouver une adresse ou un téléphone me permettant de recontacter Madeleine . Nous étions ensemble au Petit conservatoire de Mireille et amies . Pouvez-vous m'aider ? son nom est Madeleine BOVE et mariée :LAPOINTE . Un grand merci par avance Claudine GIORDANO . — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 93.9.207.189 (discuter), le 23 décembre 2014 à 02:21 (CET/UTC+0100).

Pas sûr que ce soit très encyclopédique comme question mais c'est l'occasion de proposer Le Petit Conservatoire de la Chanson de Mireille Hartuch à la création (cité de nombreuses fois; pas toujours wikifié). Je chercherais dans des sites du genre Copains d'avant ([8]). -- Xofc [me contacter] 23 décembre 2014 à 07:57 (CET)

Téléphone Wikipédia n'est ni un annuaire, ni un site de renseignements téléphoniques, mais une encyclopédie. C'est avec plaisir que nous tenterons de vous aider, mais nous n'avons aucun lien privilégié avec les vedettes, stars ou people ni avec les entreprises, syndicats, associations, et autres organismes.

NB: Il existe une page Madeleine Pascal qui représenta la Suisse à l'Eurovision en 1966 (mais je ne sais pas quel est le rapport avec la question). -- Xofc [me contacter] 23 décembre 2014 à 08:10 (CET)

Ce soir j'attends Madeleine J'ai apporté du lilas [...]

Je lui dirai des "je t'aime" Et Madeleine elle aimera ça.

Le grand Jacques

Hautbois [canqueter] 23 décembre 2014 à 08:30 (CET)

Tu me fais penser au barde Assurancetourix Sifflote...--Doalex (discuter) 23 décembre 2014 à 10:12 (CET) (… bah, dis que j'chante mal, aussi ! — Hautbois [canqueter])_Mais Non, heureusement que le petit Marcel ne t'a pas inspiré pour le texte entier...Espiègle.--Doalex (discuter) 23 décembre 2014 à 12:12 (CET) (… ouiii, mais là, c'est un tel diamant qu'on peut se permettre de l'exposer à l'occasion. AmourHautbois [canqueter]

Algue terrestre ?[modifier | modifier le code]

… ben non, c'est pas du caviar ! — Hautbois [canqueter]

Salut les Pyt... Pythies ? Pithyes ? Pityes ? Pythyes ? Pitties ? Peethys ? Pitis ? Pitties ?...

Il y a dans ma campagne (en Basse-Normandie, à au moins 150 bornes de la mer), sur les sols non-couverts d'herbe (humides absolument toute l'année sauf sécheresse extrême ou bombe thermonucléaire), une sorte... d'algue ? un truc vert foncé, gluant, très difforme. Ce n'est pas un lichen, c'est sans tiges, sans racines, sans feuilles et sans fleurs. C'est pas des fientes, les goélands vont pas jusqu'ici. C'est-y possib' ça, une algue terrestre comme ça ?

Mici Kumʞum quoi ? 23 décembre 2014 à 09:19 (CET)

Salut Kum. C'est pas ça des fois: Nostoc?--lassiccardinal [réf. nécessaire] 23 décembre 2014 à 09:47 (CET)
Yeah c'est bien ça. Gloire à toi. Kumʞum quoi ? 23 décembre 2014 à 09:50 (CET)
… surtout, faut en prendre dès qu'on en voit ! Après, y en a plus. (… bon là , après ça, faut que je sorte… un peu honte quand même.)Hautbois [canqueter] 23 décembre 2014 à 11:19 (CET)
Faut faire gaffe avec ça, parait que ça supprime les sommaires.--lassiccardinal [réf. nécessaire] 23 décembre 2014 à 12:21 (CET)

Contrepoids de l'ascenseur spatial[modifier | modifier le code]

Bonjour à tous et à toutes!
Dans l'article anglophone de l'ascenseur spatial les différantes possibilités de réalisation du contrepoids sont nommés. Malheureusemnt je n'ai pas bien compris la quatrième possibilité. Pourriez-vous s'il-vous-plaît m'expliquer cela?
Je vous remercie par avance pour votre aide!
Calviin 19 (discuter) 23 décembre 2014 à 11:12 (CET)

Bonjour, l'idée globale de la 4e possibilité est d'utiliser certains matériaux et outils qui ont été utilisés pour la construction de l’ascenseur. Par exemple, si un quelconque outil est utilisé pour épaissir le câble, une fois arrivé tout en haut il servira de contre-poids plutôt que de le faire redescendre. Blue [ -02- ] 23 décembre 2014 à 11:57 (CET)
Merci beaucoup pour cette explication. Je l'ai très bien comprise.--Calviin 19 (discuter) 23 décembre 2014 à 12:43 (CET)

Film d'animation[modifier | modifier le code]

Bonjour les pythies,

je suis à la recherche du titre d'un film d'animation.

L'histoire se passe dans un arbre géant, planté sur une lune. Il est tellement grand qu'il atteint et dépasse largement le point de Lagrange, si bien qu'à partir d'un point, la gravité s'inverse. Il y a d'ailleurs un personnage de "vieux fou" qui en parle bien avant que l'on ne le découvre (« le haut en bas, et le bas en haut ! », dit sur un ton... cinglé ; on sent que ce personnage a perdu la boule, même si ce qu'il dit a du sens, finalement). A un moment, vers la fin, le héros récupère une graine spéciale (il est en lutte pour cela avec des méchants qui veulent cette graine je ne sais plus trop pourquoi) et lorsqu'il l'obtient, l'arbre se met à pousser jusqu'à atteindre la planète si bien que celle-ci se retrouve ainsi reliée à sa lune.

Le film lui-même est ancien (il date des débuts des films d'animation), et il est peut-être japonais (sans aucune certitude).

Sauriez-vous de quel film je parle ? Merci de vos lumières.

⇨ Dr Brains ∞ Consultation ∞ 23 décembre 2014 à 22:59 (CET)

As-tu regardé dans les adaptations modernes de Jack et le Haricot magique?--lassiccardinal [réf. nécessaire] 24 décembre 2014 à 17:21 (CET)
Non, c'est pas ça. Je pense qu'il s'agit d'une histoire originale, dont l'action se passe exclusivement dans l'arbre.
⇨ Dr Brains ∞ Consultation ∞ 24 décembre 2014 à 17:58 (CET)
TROUVÉ !!!
Il s'agissait de Kaena, la prophétie, film d'animation franco-canadien de 2003.
⇨ Dr Brains ∞ Consultation ∞ 24 décembre 2014 à 18:07 (CET)
Peut-être à catégoriser ici Catégorie:Plante dans l'art et la culture et Catégorie:Film mettant en scène une plante ? --Doalex (discuter) 24 décembre 2014 à 18:45 (CET)

On lui presserait le nez qu'il en sortirait du lait: origine?[modifier | modifier le code]

Je connais le sens de l'expression "On lui presserait le nez qu'il en sortirait du lait". Mais quelle en est l'origine? De plus comment pensez-vous que cette expression sous-entend que le lait "sortirait"? Par la peau (les pores) du nez? Par les narines? Contacter Basemetal ici 24 décembre 2014 à 09:33 (CET)

Sans chercher bien loin, lorsque mon fils a terminé de boire son biberon il fait parfois une petite régurgitation qui peut sortir par le nez. Dans l'expression, on sous-entend que la personne est si jeune qu'elle boit encore des biberons. wikt:si on lui pressait le nez, il en sortirait du lait. Bertrouf 24 décembre 2014 à 11:42 (CET)
Selon le CNRTL et les exemples cités (locutions) je penche aussi vers sortir (jaillir) des narines.--Doalex (discuter) 24 décembre 2014 à 11:48 (CET)
Suivant:
Quand on presse le nez d'un ado c'est plutôt du jus d'acné qui sort, ce que j'ai toujours compris comme ça - le « lait » est ce sébum qu'on extrait par le tire-comédons. Pas très ragoutant, d'accord, mais ... cordialement, Biem (discuter) 24 décembre 2014 à 12:04 (CET)
Peu crédible pour des enfants, et s'en mettre plein les mains Beurk !, je pense que le contexte reste la relation entre le lait et l'enfance.--Doalex (discuter) 24 décembre 2014 à 15:58 (CET)

Neige à noël antan[modifier | modifier le code]

Bonjour

On entend souvent dire: dans le temps (époque variable selon l'âge de la personne qui parle, mais qui correspond à son enfance) on avait toujours de la neige à Noël. (en plaine : Normandie, Picardie) Je soutiens que, que ce soit dans les années 40, 50, 60 ou autres il arrivait parfois que Noël soit enneigé, et que ce souvenir , associé aux images d'Epinal, ont créé un faux souvenir de Noël toujours enneigés.

Où pourrait-on trouver des stats d'enneigement les 25 décembre du 20e siècle en plaine, pour voir ce qu'il en est vraiment. Merci--145.242.20.40 (discuter) 24 décembre 2014 à 13:56 (CET)

… dois-je rechanter ? Petits cons de la dernière averse, vieux cons des neiges d'antan… sur l'air de White Christmas, bien-sûr.— Hautbois [canqueter] 24 décembre 2014 à 14:24 (CET) 
Chantez Hautbois, résonnez musettes --145.242.20.40 (discuter) 24 décembre 2014 à 15:48 (CET)
...mais ou sont les neiges d'antan?--lassiccardinal [réf. nécessaire] 24 décembre 2014 à 17:15 (CET)
Je vois sur mon applet météo que pour dimanche il est prévu de la neige (à Paris), don c'est tombé pas loin... Sinon, il est plus probable d'avoir de la neige pour Noël que pour le 14 juillet ! Et comme dit l'adage « Noël au balcon, enrhumé comme un con » --Serged/ 25 décembre 2014 à 08:56 (CET)