Madison Smartt Bell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Madison Smartt Bell est un écrivain américain né le (56 ans) à Nashville, Tennessee.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il passe son enfance à Nashville, et a vécu à New York et à Londres avant de s'installer à Baltimore, dans le Maryland. Il est diplômé de l'Université de Princeton[1],où il remporte le Prix Mathis Ward et le prix Francis LeMoyne Page, et de l'en:Hollins University, il y remporte le prix Andrew James Purdy pour la fiction.

Bell a enseigné dans divers programmes d'écriture créative et est professeur au en:Goucher College à Towson, dans le Maryland.

En outre, il a écrit des essais et des critiques pour Harper[2], la New York Review of Books[3],The New York Review of Books[4],[5], The Village Voice.

Il a été invité par le festival Étonnants voyageurs en 2009[6].

Il est marié à la poétesse Elisabeth Spire.

Bibliographie en français[modifier | modifier le code]

  • Coupes sombres, [« Straight Cut », 1987], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1993, 266 p. (ISBN 978-2742701629)
  • Save me, Joe Louis, [1993], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1994, 425 p. (ISBN 978-2-7427-0238-1)
  • L'année du silence, [« The Year Of Silence », 1987], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1997, 217 p. (ISBN 978-2-7427-1539-8)
  • Dix Indiens, [« Ten Indians », 1997], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1999, 267 p. (ISBN 978-27427-21689)
  • Le soulèvement des âmes, [« All Souls' Rising », 1995], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 1999, 597 p. (ISBN 978-2742708765)
  • Le maître des carrefours, [« Master of the Crossroads », 2000], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2004, 1125 p. (ISBN 978-2-7427-4639-2)[7]
  • La pierre du bâtisseur, [« The Stone That the Builder Refused », 2004], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2007, 1040 p. (ISBN 978-2742768493)
  • Toussaint Louverture, [« Toussaint Louverture: A Biography », 2007], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2007, 384 p. (ISBN 978-2742771561)
  • La Ballade de Jesse, [« Anything Goes », 2002], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2009, 354 p. (ISBN 978-2742781980)[8]
  • La Couleur de la nuit, [« The Color of Night », 2011], trad. de Pierre Girard, Arles, France, Actes Sud, 2011, 237 p. (ISBN 978-2330000448)[9]

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Son roman Doctor Sleep (non traduit) a été adapté au cinéma (titre français : Hypnotic).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.princeton.edu/paw/web_exclusives/features/features_25.html
  2. http://www.harpers.org/subjects/MadisonSmarttBell
  3. http://www.nybooks.com/authors/13793
  4. http://www.nytimes.com/2010/01/17/weekinreview/17bell.html
  5. http://query.nytimes.com/search/alternate/query?query=madison+smartt+bell&st=fromcse
  6. Michel Le Bris, « Monde en crise, besoin de fiction », sur http://www.etonnants-voyageurs.com,‎ 14/06/09 (consulté en 02/08/11)
  7. Magazine Lire, « Toussaint Louverture, le libérateur d'Haïti », sur http://www.lexpress.fr,‎ 01/06/2004 (consulté en 02/08/2011)
  8. Christophe Mercier, « La guitare fait grandir les garçons », sur http://www.lefigaro.fr,‎ 14/05/2009 (consulté en 2/8/2011)
  9. Thomas Stélandre, « Maudits des dieux », in Le magazine littéraire, n°514, p. 36, Décembre 2011