Wikipédia:Oracle

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wikipédia:O)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Internet Oracle.
Raccourci [+]
WP:O
L'Oracle est à votre disposition
Qu'est-ce que l'Oracle ?
La lampe de sagesse.

La page pour poser des questions d'ordre encyclopédique qui n'ont pas trouvé de réponse dans Wikipédia ou sur Internet. Si votre question n'est pas encyclopédique, posez-la dans la section appropriée de l'Avenue des cafés et bistros.

Ce que l'Oracle n'est pas ? Un annuaire, un service d'après-vente, un avocat, un médecin, un devin ou « quelqu'un qui fait les devoirs scolaires à votre place ». Certaines questions peuvent donc ne pas recevoir de réponse et même être supprimées de la page, parce qu'inadéquates ici.

Qui répond aux questions posées à l'Oracle ? Des bénévoles, appelées « pythies », qui aiment la nétiquette. Le plaisir d'instruire, la soif de la connaissance et vos remerciements sont leur unique salaire (pensez-y, soyez donc poli, « bonjour » et « merci » sont appréciés). Les pythies répondent ici, jamais par courriel : toute adresse de messagerie sera automatiquement effacée. Elles aiment aussi plaisanter après avoir répondu sérieusement…

Lisez le mode d'emploi en cliquant ici


Mais... votre question a peut-être déjà une réponse sur Wikipédia. Avant tout, avez-vous fait une recherche avec un mot ou une expression ?


Vous pouvez aussi consulter les archives de l'Oracle.



Semaines : 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52  | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 




Semaine 47 2014[modifier | modifier le code]

Sous-Page « Oracle/semaine 47 2014 » : • L'ajouter à ma liste de suiviVoir son historiqueL'afficher seule


encore une ? je suis un abonné[modifier | modifier le code]

coucou Pour changer, encore une question à la ? Lors de fortes pluies comme nous en connaissons actuellement dans le sud du pays et dans le nord de l'Italie et au delà peut être. Cette masse d'eau exprimée en kg, qui deviennent des tonnes influence t'elle le poids global de la terre en un point donné(en déséquilibrant par ex la rotation de celle ci)--Kkbs (discuter) 17 novembre 2014 à 08:12 (CET)

… j'imagine que, comparé aux déplacements des volumes d'eau des marées, cela n'est qu'une… goutte d'eau ! — Hautbois [canqueter] 17 novembre 2014 à 08:21 (CET)
La masse de la Terre, à la louche, est de 6.1024 kg. Admettons un épisode de pluie avec 1 m d'eau par mètre carré (ce qui est énorme), sur la surface de la france (547.106 m2) pour carrément passer à l'impossible. Il a donc plu 547.106 m3 d'eau, soit 547.109 kg, soit 0.000000000009% (9.10-12) de la masse de la terre. Donc, en effet, cacahuète. 213.137.179.49 (discuter) 17 novembre 2014 à 09:26 (CET) … faut-il donc planter des arachides pour éviter cet effet ? Clin d'œilHautbois [canqueter]
Mais il y a un effet « théoriquement non nul », même s’il n’est pas perceptible. Le déplacement d’une masse en hauteur ou en latitude modifie le moment d'inertie de la Terre. Si de l’eau s’évapore de la Méditerranée pour se déplacer vers le nord sur l’Italie, le moment d’inertie est diminué (un peu), donc la vitesse angulaire de la Terre augmente : les jours raccourcissent (normal, on est en automne ^_^). Et quand les nuages se résorbent en pluie pour s’abattre sur le sol, le moment d’inertie diminue encore, donc la terre tourne un peu plus vite. Ceci dit, ça me rappelle le professeur de physique qui explique à sa classe « dès que vous levez le doigt pour poser une question, vous augmentez le moment d’inertie de la Terre, et donc vous rallongez d’autant la durée de ce cours… » Cordialement, Biem (discuter) 17 novembre 2014 à 09:54 (CET)
… voudrais-tu dire qu'un simple battement d'ailes d'un papillon peut déclencher une tornade à l'autre bout du monde ? Sourire diaboliqueHautbois [canqueter] 17 novembre 2014 à 13:34 (CET)

Code de la route et physique[modifier | modifier le code]

… oh là là ! Zen, avec le parapluie.

Cher oracles conducteurs et physiciens,

Je viens d'être interrogé sur une question de physique, sur une question du code de la route, portant sur un parapluie transformé en projectile à l'occasion d'un freinage d'urgence à 90km/h, d'une question faisant référence à une force du parapluie, et d'un résultat à choisir parmi 3 choix exprimés kg... Quelqu'un pour reformuler la question un peu plus compréhensible ? Et éventuellement pour résoudre cette énigme ? v_atekor (discuter) 17 novembre 2014 à 09:46 (CET)

Ca n'a pas de sens. Un parapluie a une masse (kg) et quand il se transforme en projectile il a une énergie cinétique (kg.m2.s-2), mais on ne peut pas comparer l'un à l'autre. La seule chose que l'on peut dire c'est que l'énergie d'un kg envoyé à 90 km/h (soit 25 m.s-1) est de 1/2.m.v2 = 312.5 joules, et que c'est (par exemple) la même énergie que celle acquise par une masse de 32kg tombant d'une hauteur d'un mètre (énergie potentielle = m.g.h). Si ça peut aider... Cordialement, Biem (discuter) 17 novembre 2014 à 10:02 (CET)
Ca aide, dans le sens où je suis arrivé pratiquement aux mêmes conclusions. J'avais pensé comparer la force exercée par un objet sur le sol mais pour passer de la force (g.m/s²) à l'énergie cinétique (g.(m/s)²) il faut diviser par une distance, j'hésitais entre la hauteur des jambes du capitaine, et l'âge de sa casquette... Pour faciliter ceux qui veulent passer le code, j'ai peur que ça n'aide pas ^_^ v_atekor (discuter) 17 novembre 2014 à 10:11 (CET)
Et dans quel sens il arrive, le parapluie ? et s’il est ouvert, ou fermé ? et s’il est sec, ou mouillé ?Ça change tout : s’il est mouillé, la route aussi est mouillée, ça augmente la distance de freinage donc… Oh et puis zut, c’est pas pour moi, ces problèmes, j’ai déjà mon permis. Morburre (discuter) 17 novembre 2014 à 12:31 (CET)
C'est le coup du parapluie posé sur la tablette arrière, avec les appuis tête repliés ? On m'avait fait le coup du livre pour enfant, si je me souvient, qui arrive a la vitesse avant impact et peut te décapiter au passage. --CQui (discuter) 18 novembre 2014 à 08:33 (CET)

Clés d'un avion?[modifier | modifier le code]

— Mets le contact et démarre, Marcel ! Ils arrivent dans dix secondes !
— Euh ! Ça va être un tout petit peu plus compliqué, Raymond...

Bonjour,

Revenant de déplacement, je me suis posé la question suivante: Y a -t-il une clé pour démarrer un avion type Airbus comme une voiture? Sinon qu'est ce qui m'empêcherait de m'installer à la place du pilote et de démarrer l'avion pour aller faire un tour (à supposer que je sache piloter, qu'il n'y ait pas de cales sur les roues...)? Skiff (discuter) 17 novembre 2014 à 09:56 (CET)

Salut Skiff. Pour les petits avions je ne sais pas, probable que sur certains il y a une sorte de clef de contact (plutôt une sorte de verrou car si plus simple, le démarrage d'un avion ne consiste jamais en « faire démarrer le moteur »), pour les gros avions non. Ce qui t'empêchera de le démarrer ? En lisant cette page tu le comprendras : une dizaine d'opérations qui prennent dix à quinze minutes, qui requièrent de comprendre ce que disent les indicateurs et pour certaines, comme la programmation du vol, qui sont rien moins qu'intuitives. Bref, entre le moment où tu te lances dans une tentative de démarrage d'un Airbus et le moment où (au moins un quart d'heure plus tard) tu t'apercevras que tu as raté des étapes, vu la discrétion de l'opération on aura dix fois le temps de t'empêcher de le faire... >O~M~H< 17 novembre 2014 à 10:16 (CET)
Pourtant au cinéma ça marche à tous les coups, le héros prend un avion, un hélicoptère, un sous-marin, du premier coup. Sauf quand l’adversaire arrive, alors là le moteur ne veut pas démarrer, bon sang, saleté, tu vas démarrer, et ouf, il démarre juste quand l’adversaire est là. Alors pourquoi ça ne serait pas pareil dans la Vraie Vie ? Morburre (discuter) 17 novembre 2014 à 12:26 (CET)
Oui, pour les petits avions et les hélicos, il doit suffire d'allumer le starter. Mais en effet pour des airbus, il faut activer plusieurs moteurs (ce qui n’est pas instantané d'ailleurs je crois). En tout cas, mes expériences de vol sur Flight Simulator m’ont montré que ce ne sont en effet pas des clés qui sont utilisées, mais des commandes de type boutons on/off (autres explications sinon). --Floflo (discuter) 17 novembre 2014 à 13:11 (CET)
Comme on peut le voir sur cette page, si le démarrage des petits avions est plus simple ça n'est tout de même pas du genre « je tourne la clef de contact et en avant ! », comme dans les films ou les séries télé Clin d'œil >O~M~H< 17 novembre 2014 à 14:15 (CET)
Sur Google Démarrage Airbus A320. --YB 17 novembre 2014 à 22:40 (CET)
De toute façon, la plupart du temps, les avions, selon les journalistes, sont cloués au sol. J'imagine la taille des clous ! Alors, s'il faut en plus se trimbaler l'outil pour les enlever, on n'est pas encore partis !--PatSchW (discuter) 17 novembre 2014 à 23:49 (CET)

Merci Olivier pour ta prompte réponse. Merci aux autres aussi. Skiff (discuter) 18 novembre 2014 à 06:01 (CET)

Plus vieil objet encore utilisé dans sa forme de nos jours[modifier | modifier le code]

Bonjour;

Je me pose la question suivante: quel est l'objet le plus ancien dont on se sert encore de nos jours dans sa forme initiale ? J'hésitais entre la roue et l'aiguille, mais la roue (-3500) semble beaucoup plus récente que l'aiguille (-18.000). Y a-t-il un objet encore plus ancien ?

Vous remerciant par avance --145.242.20.20 (discuter) 17 novembre 2014 à 10:24 (CET)

Tout dépend quel est le degrés de ressemblance, car les couteaux en pierre ou en os sont plus anciens, de même que les pointes de flèches ; en tout cas leurs versions modernes ressemblent autant à leurs versions primitives qu'une roue de char romaine avec celles d'une bicyclette ou d'une automobile... Ensuite, il existe des outils peu ou pas travaillés qui sont toujours utilisés à l'identique depuis encore plus longtemps, même si l'homme sait produire des outils de meilleure qualité : les pierres comme marteaux ou comme enclume. Sans doute les outils simples comme les bâtons, sans compter les vêtements dont nombre peuvent avoir des formes ressemblantes, aux perfectionnements près mais qui sont du même ordre que l’évolution de la roue ou de l'aiguille ? v_atekor (discuter) 17 novembre 2014 à 10:33 (CET)
En fait, si on présentait une aiguille à un homme de -18.000, il saurait s'en servir car la forme et la fonction correspondent. Après, les couteaux en pierres et en os ne sont pas similaires, pour ce que j'en connais, à nos couteaux usuels. Le marteau pourrait correspondre à ce que je cherche éventuellement.
Salut, 145.242.20.20 (d · c). Comme le rappelle notre article sur les outils de la Préhistoire, au paléolithique moyen, il y a donc plus de trente mille ans, on utilisait des pointes pour armes de jet type sagaie, qui servent encore, et des racloirs, toujours en usage dans les tanneries artisanales. Mais comme dit Vatekor, fonctionnellement l'enclume et le marteau ne diffèrent pas vraiment de leurs équivalents en pierre brute que certains primates non humains utilisent, ce qui ferait remonter ce genre d'outils à quelques millions d'années. >O~M~H< 17 novembre 2014 à 10:43 (CET)
… couteaux et haches ne doivent pas être très loin… — Hautbois [canqueter] 17 novembre 2014 à 13:46 (CET)
On utilise toujours le marteau primitif. Pour casser une noix: trouvez une pierre qui cale bien dans la main, un nodule de silex par exemple, placez la noix sur une pierre et frappez; avec un peu de malchance vous découvrirez la hache. Dans certains pays on s'en sert encore comme arme; si vous manquez votre tir et que le nodule explose sur une pierre, vous découvrez le couteau. Mort de rire --YB 17 novembre 2014 à 15:12 (CET)
...Et pour peu qu'une étincelle se produise a proximité de combustibles bien secs, vous découvrez le feu artificiel... le charbon pour barbecue, ça compte comme objet? CQui (discuter) 18 novembre 2014 à 08:27 (CET)

Juste pour le fun, dans mon domaine, le plus vieil instrument de musique est une flûte de 35 000 ans en os de vautour découverte par l'équipe allemande dans la grotte de Hohler Fels (tiens, un lien rouge ! c'est scandaleux) dans le Jura souabe. — Hautbois [canqueter] 20 novembre 2014 à 08:58 (CET)

info, intox?: Ici, des pointes de lances de pierre datant de 500 000 ans — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Classiccardinal (discuter), le 20 novembre 2014 à 09:02‎.
De l'art de transformer un lien rouge en lien bleu : Hohle Fels. Mais ce n'est qu'une redirection vers Vénus de Hohle Fels, alors que l'article en:Hohle Fels est bien plus disert : « The team also unearthed a bone flute in the cave, and found two fragments of ivory flutes in nearby caves. The flutes date back at least 35,000 years and are some of the earliest musical instruments ever found ». >O~M~H< 20 novembre 2014 à 09:14 (CET) Ils sont fous ces Germains ! l'article de:Hohler Fels commence par « Der Hohle Fels ist [...] ». Étrange... >O~M~H<
Peut-on parler de femme objet ? CQui (discuter) 21 novembre 2014 à 09:07 (CET)

"faire son coming out" ?[modifier | modifier le code]

Bonjour  :-)

Ce matin, je me mets à la recherche de la définition de l'expression "faire son coming out" et je me rends compte que la définition ne se trouve pas sur Wikipedia ... Par contre, je vois une page sur laquelle cette expression est reprise dans différentes petites phrases issues du Net . Mais .... toujours pas de définition ... cela dit, je ne connais pas bien le fonctionnement de Wiki et donc, peut-être n'ai-je pas trouvé la page dans laquelle la définition de "faire son coming out" se trouve ???....

Alors voilà, je vous écris pour vous demander si l'on peut créer une page avec la définition de cette expression ... et surtout, "comment procéder"  ? ...  :-)

Par avance, MERCI pour votre aide !

Je viendrai voir dans le courant de la journée si mon petit message a trouvé une réponse .... et surtout j'espère être capable de trouver la page sur laquelle vous m'aurez répondu  !! ...  :-)

Je vous souhaite une excellente journée !!

Au plaisir de vous lire  :-)


Brigitte

Bonjour, il faut consulter le dictionnaire qui complète l'encyclopédie pour les définitions de termes sans portée encyclopédiques. Voir coming out. Celà étant, l'article a une portée encyclopédique, et son article est disponible ici Coming out. v_atekor (discuter) 17 novembre 2014 à 10:35 (CET)
Vous êtes la bienvenue pour améliorer ces articles (sur le dictionnaire et l'encyclopédie). Vous pouvez le faire simplement via le bouton éditer. Il est cependant bien plus pratique d'avoir un compte (gratuit), notamment pour être guidé dans ses premiers pas par des éditeurs expérimentés. v_atekor (discuter) 17 novembre 2014 à 10:44 (CET)

Genre d'un nom latin d'espèce ou de plante[modifier | modifier le code]

… solanum tuberosum pour mon Égoïté… — Hautbois [canqueter]

Bonjour et bonne semaine. Je me demande s'il faut écrire « le » ou « la » Solanum tuberosum... Merci pour vos réponses, Égoïté (discuter) 17 novembre 2014 à 11:59 (CET)

La terminaison -um en Latin étant la marque du neutre, je dirais "comme on veut" ou "masculin" (qui malgré les féministes reste le genre "par défaut"). --Serged/ 17 novembre 2014 à 12:47 (CET)
Dans ce lien [1] la formule "du" est souvent employée, mais aussi "le". Jamais de "la". Eystein (discuter) 17 novembre 2014 à 13:38 (CET)
Enfin, Égoïté, comment un Solan-homme tuberos-homme pourraitil être féminin? ^_^ Non, sérieusement, la forme neutre (non marquée) est celle dite du masculin, il n'y a que le féminin pour avoir une discinction propre en français (je veux dire en grammaire - les femmes out évidemment toujours une distinction propre). Amicalement, Biem (discuter) 17 novembre 2014 à 14:00 (CET)
Solanum tuberosum est neutre, donc « le », mais perso, comme cette expression désigne un taxon qui est un concept abstrait et que le genre n'est pas toujours facile à déterminer et parfois arbitraire, je l'écrirais sans article (par exemple « Solanum tuberosum est une espèce de plantes alimentaires »), comme je l'ai vu dans certains livres de botanique. Sinon, c'est le nom générique qui détermine le genre grammatical, l'épithète spécifique (adjectif) devant s'accorder. La terminaison latine peut être trompeuse, surtout en latin botanique, par exemple le nom du genre Eucalyptus est féminin, alors que le nom commun correspondant est masculin. Pour en savoir plus, voir ici. Spedona (discuter) 17 novembre 2014 à 14:35 (CET)
<mode NPOV>Pour les autres pays francophones je ne sais pas, en France, conventionnellement les mots latins au neutre singulier sont mis au masculin (pour le pluriel c'est variable). Je suppose que ça doit être la même chose en Belgique</mode>. >O~M~H< 17 novembre 2014 à 15:49 (CET)
à Biem et Olivier : Bisou
à Spedona : je Pleure car quelle est la « tradition botanique » pour le-la solanum ? c'est pour l'accord d'une épithète car j'ai pas envie de changer mon texte... Égoïté (discuter) 17 novembre 2014 à 17:09 (CET) P.S. Tu as un système d'alerte pour réagir aussi vite à tout ce qui touche la pdt ? Mort de rire Je passais là par hasardClin d'œil Spedona (discuter) 18 novembre 2014 à 10:14 (CET)
Donc, « Solanum tuberosum est cultivé. » (sans article, et pas besoin d'accord au féminin dans ce cas, parce que la formule est neutre). Mais, bien sûr, dès qu'on traite des formes vernaculaires on a « La patate est cultivée » Cordialement, Bisou Biem (discuter) 17 novembre 2014 à 19:04 (CET)
… pourtant, sur celui-ci ou celle-là, on n'hésite pas. RireHautbois [canqueter] 18 novembre 2014 à 12:20 (CET)

En fait, on rencontre soit la, soit le, mais c'est la qui prédomine (2 fois sur 3 si on regarde sur Internet), c'est donc le plus souvent féminin en français. Par ailleurs, le genre utilisé en français ne peut pas être déduit du genre officiel (masculin, féminin ou neutre) du nom scientifique. Un exemple : Vulpes est du féminin officiellement, mais est toujours utilisé en tant que mot masculin en français, jamais en tant que nom féminin. Lmaltier (discuter) 21 novembre 2014 à 21:45 (CET)

Pour géographes imaginatifs[modifier | modifier le code]

Isla Mona, c'est le point encadré en rouge. — Hautbois [canqueter]

Bonjour. Imaginez-vous au XVIe siècle et en bateau. Vous arrivez à l'ile Dominique ; delà, errant dans les eaux, vous atteignez l'ile St-Germain de "Dominique ?", puis l'ile de "Monne". Où diable êtes-vous ? (situation géographique, nom actuel de l'ile ?) pagination 6 (en haut à droite) verso de ce document car on y mange la patatte (1ère attestation en français selon le CNRTL). Merci déjà, Égoïté (discuter) 17 novembre 2014 à 17:23 (CET)

, on a le plan du canal de la Monne et de la partie Est de l'Ile de Saint-Domingue. BisouHautbois [canqueter] 17 novembre 2014 à 18:35 (CET)
… peut-être Isla Mona ? au milieu entre la République dominicaine et Puerto Rico… — Hautbois [canqueter] 17 novembre 2014 à 19:27 (CET)
Très probable pour isla Mona. C'est précisé ici, page 519. Quant à St-Germain, ce pourrait être Porto Rico. On trouve un San Germàn de Puerto Rico, qui est le 2e établissement de l'île, fondé en 1511, et se situe au sud-ouest, donc au plus près de Isla Mona Dhatier discuter 17 novembre 2014 à 20:13 (CET)
On ne vous l'a jamais assez dit : vous êtes géniales, les Pythies !
à Utilisateur:Spedona : ton alerte n'a peut-être pas fonctionné mais je te passe la main ! Bisous, --Égoïté (discuter) 17 novembre 2014 à 23:51 (CET)
C'est de là que vient le nom la variété de pomme de terre monalisa ? --Serged/ 18 novembre 2014 à 07:57 (CET)
Monalisa c'est plutôt un terme de marketing, le sélectionneur qui a repéré cette variété, un certain Van der Zee qui travaillait pour le compte de ZPC aux Pays-Bas aurait voulu lui donner le prénom de sa fille Lisa (un peu comme le père de la Bintje, que la nouvelle variété était destinée à remplacer), mais le responsable de ZPC a préféré Monalisa, sans doute considéré comme plus vendeur. Spedona (discuter) 18 novembre 2014 à 10:12 (CET)
La purée Saint-Germain, par contre, n'a aucun rapport avec Puerto Rico (ni avec les patates)... >O~M~H< 18 novembre 2014 à 09:39 (CET)
Et, en passant, en cherchant à répondre à Égoïté, j'ai trouvé que monne est un ancien terme pour guenon. Dhatier discuter 18 novembre 2014 à 12:57 (CET)

Merci encore. Mais cette "patatte" décrite en 1567 était-elle la patate douce ou pouvait-elle être la patate-pomme-de-terre ? Seule info : gout de châtaigne (et certaines patate-pomme-de-terre l'ont aussi...) Égoïté (discuter) 18 novembre 2014 à 16:48 (CET)

Pour moi il ne fait aucun doute qu'il s'agit de la patate douce. Le gout de chataigne n'est pas significatif à mon avis, car il y a deux autres informations à retenir, 1) c'est un « nom du pays » or le terme « patattes » ressemble fort au patata espagnol emprunté à l'arawak ou au taïno, langues locales des Caraïbes, qui désignait une plante locale, adaptée au climat tropical ou subtropical. La pomme de terre cultivée (qui se plait d'ailleurs beaucoup mieux dans les contrées tempérées au climat frais et humide, cf. l'Irlande) était inconnue en Amérique centrale et dans le bassin des Caraïbes avant l'arrivée des Européens et les premiers contacts des Espagnols avec le tubercule n'arrivent qu'avec la conquête du Pérou, elle ne pouvait donc avoir de dénomination dans les langues locales, d'ailleurs l'espagnol américain moderne emploie le terme papa emprunté au quechua. 2) la forme des « racines en naveaux? (quelqu'un comprend-il de quel terme il s'agit?) », bien que je sois pas sûr de la transcription de ce terme, il me semble plus évoquer la forme allongée des tubercules de patate douce (comparaison avec des navets ?) que celle ovale et irrégulière des pommes de terre de l'époque. Spedona (discuter) 18 novembre 2014 à 19:15 (CET)
Selon le Dictionnaire du moyen français de l'Atilf (période qui correspond à la date du texte), naveau signifie navet. >O~M~H< 18 novembre 2014 à 20:11 (CET)
Et le mot était encore utilisé au Québec dans les années 1930. Écouter ici une chanson de la célébrissime (en son temps) Mme Bolduc. Pour les oreilles françaises, ça dit : «.. ah oui on en a des légumes, des carottes pis des naveaux, des betteraves pis des poireaux,...» Dhatier discuter 18 novembre 2014 à 21:01 (CET)
… et on avale des naveaux à Naval  ? car naval… c'est comme poiral ? Non ? — Hautbois [canqueter] 18 novembre 2014 à 21:56 (CET)
Ok Ces réponses - hormis celle de ce très cher Hautbois - correspondent à ce que j'attendais.
Reste que je bute encore et toujours sur les tartoufles de Lancelot de Casteau... Bonne nuit, Égoïté (discuter) 18 novembre 2014 à 22:13 (CET)
On trouve aussi un mot proche dans Gaston Couté, avec Le Champ d'naviots], qui désigne ici par euphémisme le cimetière, mais signifie littéralement « le champ de navets ». >O~M~H< 19 novembre 2014 à 02:17 (CET)

Voyant naveau et navet, on ne peut que penser à navette, dont la forme rappelle celle de la racine. M'en vais voir sur le TLF ce qu'il pense de la navette... Léah Le dernier salon où l'on cause 18 novembre 2014 à 22:49 (CET)

Navette (celle du tissage) vient de nef, rien à voir avec la crucifère navette.. Pour la tartoufle, adopte la meilleure : la truffe ! <quote>Contrairement à ce qu'on lit d'ordinaire sur internet, les tartoufle de Lancelot de Casteau n'ont rien à voir avec les pommes de terre. Il s'agit des truffes. L'erreur vient du commentaire de Léo Moulin dans la réédition de l'Ouverture de cuisine de 1983. Corrigé par Jean-Louis Flandrin, ce dernier revient sur son interprétation dans Les liturgies de la table2.</quote>. Culture belge, des gens qui s'y connaissent en patates frites ! Léah Le dernier salon où l'on cause 18 novembre 2014 à 23:08 (CET)
… dans l'édition de La Pharmacopée de Bauderon avec les remarques de François Verny (1672), livre I. section I. p. 4, on peut lire : « … qu'il prend la racine de Tartoufles ou Toupinamboul »… Le topinambour est aussi appelé « Artichaut de Jérusalem », « Truffe du Canada » ou « Soleil vivace »… la bouche est bouchée… heu, la boucle est bouclée. BisouHautbois [canqueter] 19 novembre 2014 à 03:58 (CET)
Référence intéressante, c'est la première fois que je vois les termes tartoufle et topinambour associés, et je ne crois pas à l'hypothèse pdt pour des raisons de chronologie, ni à celle de la truffe pour des raisons culinaires (dixit Égoïté), mais il reste à vérifier que le topinambour était bien cultivé en Belgique en 1604 (date de publication de l'Ouverture de cuisine, voire en 1597, date supposée du banquet. Il aurait été introduit en France en 1607. Pour la Belgique le texte obligeamment traduit par Égoïté sur ma page de discussion indique la fin XVIe siècle, mais ne donne de véritable attestation qu'à partir de 1695. Spedona (discuter) 19 novembre 2014 à 10:04 (CET)
… c'est rigolo, Tartoufle ! Topinambour ! on dirait des insultes à la manière du Capitaine Haddock. — Hautbois [canqueter]
Beaucoup de sources donnent Marc Lescarbot comme introducteur du topinambour en Europe, donc à une date ultérieure à 1606 et son voyage en Nouvelle France. >O~M~H< 19 novembre 2014 à 11:00 (CET)
Je croyais que le terme "topinambour" venait d'une étudiante en Mathématiques Supérieures dans une ville d'Allemagne. Désolé... --Serged/ 19 novembre 2014 à 10:12 (CET)

À Léa : merci, je connaissais cela et connais personnellement l'auteur, mais nous divergeons d'opinion.
À Hautbois : merci, je ne connaissais pas ce texte.
À Spedona : tartoufle et topinambour associés : oui, par la dialectologie (j'ai découvert ça il y a 2 jours...). Je résume : latin tuber (protubérance, noeud de racine, tubercule) -> tartufo en italien -> tartuffolo toujours en italien -> Tartuffel dans les régions germaniques -> francisé en tartoufle dans les régions frontalières wallonnes (et utilisé par Casteau) - Lire Willy Bal, La géographie linguistique et l’Atlas linguistique de la Wallonie, Académie royale de langue et de littérature française, Tome LXXVII, n° 3-4, 1999, p. 378 à 385. choisir 1999 tome LXXVII n°3-4 dans ceci - note qu'il y a beaucoup pour les appellations de la pdt (2e partie du texte)
Mais... quand le topinambour est-il arrivé en Europe ? La bonne question ! Selon Topinambour en 1607 en France (source = bof pour moi), selon la WP de en 1612, la WP es 1613, donc trop tard pour Casteau. Il faut investiguer davantage... Cymbella, au secours ! À ajouter à tes recherches de vendredi en espérant que tu aies du temps...
Pour ce qui est de l'utilisation des tartoufles par Casteau, cela ne signifie pas qu'elles étaient cultivées à l'époque en Belgique : il a pu en recevoir d'un correspondant...
Pour ce qui est de la date du banquet de Robert de Berghes, c'est bien le 12 décembre 1557.
Bisous, Égoïté (discuter) 19 novembre 2014 à 12:13 (CET)

référence changée dans Topinambour. Spedona (discuter) 19 novembre 2014 à 16:47 (CET)
Toutes les sources que j'ai consultées, en anglais ou en français, convergent pour, 1) attribuer la première observation rapportée de la culture du topinambour par Champlain en 1605, 2) dater son importation en Europe au plus tôt en 1607. Sa diffusion est donc nécessairement ultérieure. La « tartoufle » en question est donc nécessairement un autre tubercule. Ça pourrait aussi bien être une plante déjà connue, comme le panais ou le salsifis, tous deux indifféremment dénommés « truffe ». >O~M~H< 19 novembre 2014 à 12:54 (CET)
Donc non utilisé par Casteau, d'accord. De plus, je cite Willy Bal : « Le dérivé italien tartuffolo de tartufo a pénétré en domaine germanique, où il a pris la forme de Tartuffel, d’où, par dissimilation consonantique, Kartoffel(variante Kardoffel), attesté en 1750 et consacré en hochdeutsch (cf. Deutscher Sprachatlas, I, K. 27 et H. Paul, op. cit., s. v. Kartoffel). C’est la forme allemande primitive Tartuffel qui se retrouve dans notre tartoufle et dans l’ardennais tartoufe, cités plus haut. »...
Que connaitrions-nous de la fin de vie de Pedro Cieza de León ? Cela pourrait être intéressant : il rentre à Séville (très important centre multiculturel à l'époque, grand port et où la culture de la pdt est attestée en 1573) en 1551, écrit son bouquin et le publie... à Anvers en 1554 ! Anvers où se fait une livraison de pdt en 1667 ! Anvers, grand port et important centre culturel où se trouvaient pas mal d'esprits curieux... Pedro n'aurait-il pas rapporté quelques "petits" plants ? Égoïté (discuter) 19 novembre 2014 à 14:57 (CET)
On attend une Vie romancée de Pedro. Il aurait pu être invité au banquet s'il n'était mort en 1554 Clin d'œil. Spedona (discuter) 19 novembre 2014 à 16:47 (CET)
On en apprend tous les jours ! Cette page nous informe que la fameuse crompire ou krompir(e) wallonne (mot que j'avais découvert en lisant Chaminou et le Khrompire dans Le Journal de Spirou – voilà qui ne me rajeunit pas !) tire son nom de l'allemand « grundbirne », peut-être en passant par le Luxembourg ou l'Alsace où le mot est encore en usage. >O~M~H< 19 novembre 2014 à 17:15 (CET) En voyant la date de parution des aventures de Chaminou, 1964, je m'aperçois que je l'ai lu avec retard, sans doute dans les albums reliés de ma plus jeune tante.
Et Grundbirne (de l'allemand rhénan) qui a donné crompîre (pomme de terre en wallon) signifie littéralement poire de terre, c'est-à-dire topinambour Sifflote Égoïté (discuter) 19 novembre 2014 à 18:37 (CET)
La tartoufle, ça a quelque chose à voir avec la tartiflette ? - Cymbella (discuter chez moi) - 23 novembre 2014 à 16:30 (CET)
La tartoufle non, mais la tartifle oui, et les deux termes ont un rapport à la Kartoffel ou au tartufolo. >O~M~H< 23 novembre 2014 à 17:20 (CET)
Si j'ai bien compris, « tartiflette » est une création récente (à vocation marketing ?), le terme étant dérivé de tartifle, nom savoyard de la pomme de terre (que l'on trouve dans des intitulés de recettes dans certains livres de cuisine de Savoie), mais la tartiflette semble aussi être une histoire belge, mais depuis quand ? Spedona (discuter) 23 novembre 2014 à 19:07 (CET)
Merci Notification Olivier Hammam, je ne connaissais pas le terme tartifle que tu me fais découvrir.
Notification Spedona : àmha la Tartiflette au fromage de Herve est une invention récente, qui n'a rien à voir avec le folklore traditionnel du 15 août en Outremeuse organisé depuis 1927, quant au marché de Noël de Liège, il n'a été créé qu'en 1986. Il n'y a d'ailleurs aucune source, ni pour le 15 août, ni pour le marché de Noël. Qu'en pense notre amie Égoïté ?
Cordialement, Cymbella (discuter chez moi) - 23 novembre 2014 à 23:19 (CET)

Ecole du Louvre[modifier | modifier le code]

Bonjour,

l'Ecole du Louvre était-elle ouverte aux femmes au début du XXème siècle ?

Merci d'avance. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par 194.57.219.155 (discuter), le 19 novembre 2014 à 15:37‎.

Bonjour, assez étonnamment, la réponse est à École du Louvre. Incroyable, non ? --Morburre (discuter) 19 novembre 2014 à 18:01 (CET)
Et en plus, des femmes y enseignaient ! Philippe Nusbaumer (discuter) 19 novembre 2014 à 18:06 (CET)
Salut. Assez étonnamment (désolé Morburre !) la réponse ne se trouve pas là. Par contre on apprend dans ce document PDF, p. 9 (numérotée 7), que l’École du Louvre « accueille ses premières étudiantes à la fin du XIX e siècle [...]. En 1886, Aline et Elise Wattel sont les premières élèves inscrites. Cependant, ce n’est qu’en 1891 qu’une élève réussit l’examen ». >O~M~H< 19 novembre 2014 à 18:14 (CET) -- P.S. J'ai retrouvé le nom de la première diplômée, il s'agit de Marie Bengesco, dont on peut voir sur cette page la figure immortalisée par Rodin. >O~M~H< 20 novembre 2014 à 07:10 (CET)
Aïe mes doigts ! Mille pardons, j’ai dû sauter deux mots : « les femmes ». Et sans les femmes, rien n’est plus pareil. --Morburre (discuter) 20 novembre 2014 à 07:16 (CET)
… et oui ! c'est ta misogynie naturelle qui ressort… ah ! la ! la ! — Hautbois [canqueter] 20 novembre 2014 à 08:07 (CET)
Que nenni, la preuve que Morburre aime les femmes, c'est qu'il les saute (ouh la la ! Je sors très très vite...). >O~M~H< 20 novembre 2014 à 08:18 (CET) … Oh ! RireHautbois [canqueter]

Les plantes, le carbone et la vie[modifier | modifier le code]

Très cher Oracle,

Une plante est-elle capable d’absorber du carbone par ses racines ? Si oui, pourrais-tu me dire quel est le rapport entre carbone d'origine du sous-sol et carbone atmosphérique dans une plante (en moyenne) ?

D'autre part, la principale composante du bois étant la cellulose, quelle est la part de la cellulose dans le poids total d'un arbre ?

Pour finir, tant qu'un arbre est vivant, quel est le rapport du CO2 absorbé sur le CO2 rejeté par respiration ?

Merci d'avance de me faire profiter de ton infini savoir. --NeuCeu (discuter) 19 novembre 2014 à 17:18 (CET)

Salut. Comme souvent pour ce qui concerne les êtres vivants, il n'y a pas de réponse simple, ça dépend de l'espèce et de l'âge des individus.
– Pour la question relativement la plus simple, sur la cellulose, sa part « sur extrait sec » est d'environ 50%, avec une proportion variant d'environ 40% à environ 55% selon les essences. Là, ça se complique : comme tu dois le savoir, le bois des arbres est plus ou moins dense. Comme le rappelle le Comité National Pour le Développement du Bois, « la masse volumique (ou densité) des bois est donc très variable selon les espèces (de 350 à 1 100 kg/m3) et à l'intérieur d'une même espèce (avec des variations maximales de plus ou moins 15 %) ». En revanche, d'une espèce l'autre la proportion de parties non sèches (cellules vivantes, canaux de sève et d'eau) pour deux individus comparables est assez constante, et d'autant plus importante que l'arbre est jeune, ce qui fait que selon l'individu la proportion de cellulose représentera entre moins de 5% et près de 40% du poids total de l'arbre.
– Oui, un arbre est « capable d’absorber du carbone par ses racines », il respire aussi bien dans le sol que dans l'air (contrairement à ce qu'on pourrait penser, l'oxygène absorbé par une plante provient de l'atmosphère du sol) ; par contre la respiration carbonique souterraine est moins importante, ainsi que la captation de carbone via les bactéries : le plus souvent ça représente moins de 1,5% du total, et au maximum 2,5%. J'ai même lu dans la littérature sur le sujet qu'un taux supérieur à 15% de carbone dans l'atmosphère du sol est toxique pour la majorité des plantes. Remarque, je suppose qu'une trop forte concentration de carbone dans l'atmosphère aérienne doit aussi être nocive aux plantes.
– La réponse à la dernière question est presque simple : un arbre est un organisme comme les autres, il excrète / expire à-peu-près autant qu'il ingère / respire, ergo il rejette à-peu-près autant de carbone qu'il en absorbe. Bien sûr, comme c'est « presque » simple, ça ne l'est pas vraiment : ça dépend d'où il en est de son cycle de vie. Un arbre en croissance consomme plus de carbone qu'il n'en rejette. Une fois arrivé à sa taille optimale il continue de croître mais faiblement, et à partir de là en rejette à-peu-près autant qu'il en absorbe. Par contre, il ne rejette pas directement autant de CO2 qu'il en absorbe : il ingère du CO2, de l'O2 et tout un tas d'autres trucs dont surtout du H2O, et rejette pour l'essentiel des composés organiques et de l'eau. Cela dit, tout un tas d'autres individus, les bactéries surtout et les animaux, vont se dépêcher de les consommer et de les dégrader. Au final, le « bilan carbone » d'un arbre « adulte » est presque nul. De même pour ce qui en est des forêts dites matures : il y meurt autant d'arbres et autres plantes qu'il en naît, du coup le bilan carbone d'une telle forêt est réputé « à l'équilibre », manière douce de dire : nul. >O~M~H< 20 novembre 2014 à 02:40 (CET)
Merci --NeuCeu (discuter) 20 novembre 2014 à 17:19 (CET)

Floshat[modifier | modifier le code]

Bonjour. L'archiviste de la ville de Nieuport que j'avais contacté pour essayer d'obtenir des infos sur le chartreux Robert Clark qui y aurait introduit et cultivé la pomme de terre en 1629 m'a parlé (téléphoniquement) de paysans flamands de la région qui auraient été faits prisonniers par les Danois en 1600 et quelque chose, emmenés au Danemark où on les appelait "Floshat" et où ils auraient cultivé la pdt. Ce terme semble s'appliquer pà-bas à un chapeau ou un habit. Auriez-vous quelques infos sur 1/ les raisons pour lesquelles ces gens de Nieuport ont pu être faits prisonniers ? 2/ s'ils étaient cultivateurs de pdt avant leur "déménagement" au Danemark ? 3/ s'ils ont bien travaillé la pdt là-bas ? 4/ sur le "floshat ? Merci déjà, Égoïté (discuter) 19 novembre 2014 à 19:06 (CET) qui ne parle pas danois... P.S. L'archiviste ne peut rien dire de plus : les archives de Nieuport XVI-XVIIIe s. sont à Bruges...

Pour le reste, rien trouvé de significatif, pour « floshat » ça semble signifier « chapeau de soie ». >O~M~H< 19 novembre 2014 à 23:18 (CET)
Peut-être après la Bataille de Nieuport ? --Serged/ 20 novembre 2014 à 07:04 (CET)
J'y ai songé, mais le Danemark n'était pas encore engagé dans les conflits du Saint-Empire lors de la guerre de Quatre-Vingts Ans, et quand il le sera, lors de la guerre de Trente Ans, ce sera du même côté que les Provinces-Unies. Possible que ces paysans n'aient pas été des prisonniers mais des exilés volontaires, j'ai découvert par exemple que, suite au mariage de Christian II de Danemark avec la Bruxelloise Isabelle d'Autriche, il fit venir une petite colonie de paysans flamands, qu'il installa sur l'île d'Amager, proche de Copenhague, pour qu'elle ait sa table servie « comme au pays », mais ceux-là venaient de Frise. Le livre Danois & Flamands Flamands & Danois accessible ici y consacre une large partie. Dommage, l'ouvrage ne traite de ces relations que jusqu'en 1535... >O~M~H< 20 novembre 2014 à 07:56 (CET)
En complément. Finalement, c'est peut-être ce dont t'a parlé l'archiviste : selon cette page, «  C'est à la même époque [ vers 1520] que [...] des agriculteurs et des horticulteurs belges [...] originaires pour la plupart de Nieuwport, furent installés dans l'île d'Amager, en face de Copenhague ». Vu l'époque, aucune chance qu'ils y aient cultivé la pattate ni la tartoufle, ni même la crompîre... >O~M~H< 20 novembre 2014 à 08:12 (CET)
Addendum. Plus on trouve d'infos, plus on en trouve Sourire Finalement, dans Danois & Flamands Flamands & Danois, pp. 139-141, il est aussi question de paysans de la région de Nieuport, et d'un document précis qui relie une habitante du village de Lombardsijde près de cette ville à la colonie flamande d'Amager. >O~M~H< 20 novembre 2014 à 08:40 (CET) Finalement, je devrais arrêter d'utiliser l'adverbe « finalement », tout ça semble n'avoir pas de fin Mort de rire

appellation[modifier | modifier le code]

Bonjour, quand je parle avec un dentiste, si son nom de famille est Sung, je dois lui appeler Dentiste Sung ou Docteur Sung ? Merci d'avance. À la 雞 (discuter) 20 novembre 2014 à 03:45 (CET)

Docteur Sung. En fait, en France, suivant son domaine, le vrai nom de ce spécialiste est chirurgien-dentiste, stomatologue, odontologue ou aussi orthodontiste. Les médecins, pharmaciens, dentistes et vétérinaires doivent être appelés « Docteur ». — Hautbois [canqueter] 20 novembre 2014 à 04:32 (CET)
Et en Italie, toute personne ayant au moins l'équivalent du certificat d'études primaires doit être appelée dottore, dotoressa Sourire >O~M~H< 20 novembre 2014 à 06:37 (CET)

Traduction[modifier | modifier le code]

Salut tout le monde. Comment traduit-t-on l'anglais "presenter", en français? Merci d'avance.--lassiccardinal [réf. nécessaire] 20 novembre 2014 à 06:19 (CET)

Salut lassiccardinal. Ça dépend, voir en:presenter, où selon le contexte le mot se traduira différemment. Disons que, globalement, c'est « la personne (physique ou morale) qui présente », « la personne qui introduit », « la personne qui accueille », « la personne qui produit ». >O~M~H< 20 novembre 2014 à 06:49 (CET)
Producteur exécutif!....Merci Olivier. (J'imaginais "narrateur", ou un truc du genre...). Encore un faux ami...--lassiccardinal [réf. nécessaire] 20 novembre 2014 à 06:59 (CET)

Identification des personnages[modifier | modifier le code]

Bjr,

Suite à la question de Yelkrokoyade dans l'image du jour du Bistot hier demeurée sans aucune réponse, je me tourne vers vous , ô grand Oracle, pour titiller votre légendaire sagacité : sur cette image

Six personnages de Victor Hugo - Louis Boulanger.jpg

Six personnages de Victor Hugo par Louis Boulanger. Saurez-vous les identifier ?

Merci Clin d'œil de votre aide -- Titou (d) 20 novembre 2014 à 10:01 (CET)

Notification Titou : Merci d'avoir posé la question ici, je m'apprêtais à le faire un jour prochain car je suis resté sur ma faim... En même temps c'est plus le travail de l'Oracle que de l'image du jour sur le bistro Clin d'œil --Yelkrokoyade (discuter) 20 novembre 2014 à 10:28 (CET)
En bas au milieu je dirais Esmeralda. Voilà j'ai fait ma part, à vous pour les autres Sourire. Kartouche (Ma PdD) 20 novembre 2014 à 10:46 (CET)
Argh ! Brulé ! J'allais dire pareil mais bon, c'est un peu facile Clin d'œil Le gars en bas à gauche n'a pas l'air commode avec son couteau, et ses sandales font penser à la figuration d'un bandit espagnol ou au moins pyrénéen. Celui juste au-dessus, me semble aussi figurer un Espagnol, donc probablement un des personnages de Ruy Blas, peut-être Don Salluste de Bazan. Du coup le malfrat juste en-dessous pourrait être Don César figuré en Matalobos. >O~M~H< 20 novembre 2014 à 11:06 (CET)
Il était laid; les traits austères,
La main plus rude que le gant;
Mais l'amour a bien des mystères,
Et la nonne aima le brigand.
On voit des biches qui remplacent
Leurs beaux cerfs par des sangliers.-
Enfants, voici des bœufs qui passent,
Cachez vos rouges tabliers!

Le premier, je dirais Don Salluste...--lassiccardinal [réf. nécessaire] 20 novembre 2014 à 13:19 (CET)

… dans Victor Hugo et les images : Colloque de Dijon, 19-20 octobre 1984, « On peut identifier avec certitude, au registre supérieur, au centre, Don César de Bazan, et, au-dessous, Esméralda ; pour les autres personnages nous suggérons, en haut, à gauche, Don Ruy Gomez, à droite, Don Salluste, en bas, à gauche, Hernani, en costume de montagnard, à droite Saverny. La peinture est certainement postérieure à 1838 puisque y figurent des personnages de Ruy Blas. »
Voilà, voilà. — Hautbois [canqueter] 20 novembre 2014 à 19:53 (CET)
Au cours de mes recherches, je me suis justement demandé si celui en bas à gauche ne serait pas Hernani. Félicitations Hautbois, tu gagnes une flûte en os magdalénienne pour ta brillante découverte. À aller chercher sur place au fameux Hohle Clin d'œil >O~M~H< 20 novembre 2014 à 20:21 (CET) … BisouHautbois [canqueter]
Olé ! Bravo à tous et merci. --Yelkrokoyade (discuter) 20 novembre 2014 à 21:51 (CET)
trop fort mon canard ! il a un petit air de falstaff le bidou en moins don césar non ? peut-être à cause de la dive bouteille ? merci pour la belle nimage yelkrokoyade ! j'ai eu plein de notif quand tu l'as placée ! pitibizou ! mandariine (libérez les sardiines) 23 novembre 2014 à 23:56 (CET)
… coin, coin ! mon agrume. Fier Je vois que tu as mis le tableau complet sur certaines pages, as-tu vu que sur Commons, il y avait les six détails :

Hautbois [canqueter] 24 novembre 2014 à 06:53 (CET)

oh ben chat alors ! yelkro et rama sont à dijon ! qu'est-ce qu'ils y font ? ils vont au musée ! qu'est-ce qui les y a amusé ? tous les tableaux ! non : le père hugo ! yeah ! ah oui à voir mais j'aime bien l'idée du groupir parce que les liens dans la légende permettent de naviguer entre les œuvres ! plutôt que vers la page d'homonymie j'ai même eu l'audace de lier don césar de bazan vers la pièce d'hennery et non pas vers ruy blas (sauf dans l'article sur totor) et j'ai placé la complète du yelkrokoyade dans tous les Don César de Bazan hi hi (bon pour le moment on n'en a que trois Sifflote...) ! tiens d'ailleurs ça serait sympa de wikifier tous ces fichiers sur commons ! je m'en occuperai ce soir si personne l'a fait avant ! comme chuis ni universitaire ni intermittent du pestacle faut que j'aille faire chasseur cueilleur là tout de suite ! encore merci à tous pour vos belles trouvailles et vos beaux travaux ! pitibizou ! mandariine (libérez les sardiines) 24 novembre 2014 à 07:41 (CET)

Atterrisseur Philea[modifier | modifier le code]

Bonjour, Quelqu'un connait la quantité d'énergie nécessaire pour faire atteindre sa vitesse de libération de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko à l'atterrisseur Philea. Merci, --YB 20 novembre 2014 à 15:28 (CET)

La Force, tout simplement.--lassiccardinal [réf. nécessaire] 20 novembre 2014 à 15:45 (CET)(Ah ben, si tu changes l'énoncé de la question, c'est moins rigolo, c'est sûr...--lassiccardinal [réf. nécessaire] 20 novembre 2014 à 16:34 (CET))
v_{lib}=\sqrt{\frac{2GM_{a}}{R_{a}}}
Si je me fie aux données des infobox de 67P/Tchourioumov-Guérassimenko et de Philae (atterrisseur), ça donne R_{a}\approx4\times10^3 m , M_{a}\approx10^{13} kg, ce qui donne v=0,577m/s. Pour une masse de Philae estimée à 100 kg, cela correspond à une énergie cinétique de \frac{100(0,577)^2}{2}=16,675\text{ J}
Mais bon, il y a plein d'approximations, à commencer par la forme de Tchouri, qui n'est pas sphérique... - Simon Villeneuve 20 novembre 2014 à 16:21 (CET)
[conflit d'édit) Bon, tu m'as doublé... En gros pas beaucoup (17 j, c'est un souffle...). --Serged/ 20 novembre 2014 à 16:29 (CET)
tu pètes, tu t'envoles?--lassiccardinal [réf. nécessaire] 20 novembre 2014 à 16:37 (CET)
Si je ne me trompe pas, tu dois pouvoir satelliser les 100kg de Philaé une bonne centaine de fois avec une pile de montre. --GaAs (discuter) 21 novembre 2014 à 09:19 (CET)

business unit Areva[modifier | modifier le code]

bonjour chèr Oracle. Quelle est la liste des business units d'Areva dans chacun des 5 Business Group? Combien y-en-a-t-il en tout? cordialement, --194.51.190.172 (discuter) 20 novembre 2014 à 17:06 (CET)

logo de tableau noir Merci de rédiger votre question en un langage compréhensible : l'Oracle ne comprend que le français.
l'Oracle est comme moi, mais chez Areva il faut s'y faire on parle avec des anglicismes... cela dit je peux quand même vous le traduire si cela vous fait plaisir.

bonjour chèr Oracle. Quelle est la liste des unités d'affaires d'Areva dans chacun des 5 groupes d'affaires? Combien y-en-a-t-il en tout? cordialement, --88.160.13.244 (discuter) 20 novembre 2014 à 19:27 (CET)

Ouais, ça reste assez loin du français Clin d'œil Blague à part, je crains que la réponse ne soit pas simple : si tu vas sur le site d'AREVA et que tu commences à parcourir les secteurs d'activités, en effet définis comme « cinq Business Groups », tu découvres que ça n'est pas si simple qu'une répartition en « business units ». Par exemple, en allant sur le « Business Group Amont » (curieux mélange de langues...), en cliquant sur le lien « Implantations Amont dans le monde », puis sur le lien qui renvoie censément vers les « activités amont » aux États-Unis, ont te propose de te diriger vers le site www.us.areva.com et là, tu découvres que ce n'est pas une « business unit » mais un « business group » en soi, avec toute une série de « business units » divisées en tout un tas de sous-unités...
Apparemment, il n'y a pas de page synthétique qui donne tout l'organigramme des différentes unités, sous-unités, sous-sous-unités (et peut-être sous-sous-sous-unités) de cette poupée russe. Pas trop le temps de parcourir tout le site pour reconstituer cet organigramme, désolé. >O~M~H< 20 novembre 2014 à 20:14 (CET)

Merci beaucoup pour cette réponse, je vais essayer d'éplucher cette poupée russe. bonne continuation, --88.160.13.244 (discuter) 20 novembre 2014 à 20:43 (CET)

Pages rousses du Petit Larose[modifier | modifier le code]

Suffit de cliquer pour avoir les pages Rousses Sourire

Savantes et adorées Pythies,

J’ai oublié le nom de l’écrivain qui parlait des pages rousses du Petit Larose...

Merci d’avance pour votre aide. Alphabeta (discuter) 20 novembre 2014 à 17:26 (CET)

Aude Claugé ? — Hautbois [canqueter] 20 novembre 2014 à 18:40 (CET)
Tout ce que j'ai trouvé avec ce nom-là, c'est une chronique de Claude Dominique (dommage, un lien rouge...) dans l'émission L'Oreille en coin. Mais bon, probable que d'autres ont utilisé ce contrepet. >O~M~H< 20 novembre 2014 à 19:00 (CET)
Dans la page http://actualites34.blog.lemonde.fr/category/humour/ on trouve :
«  • Vox Populi vexe Dei
...Pages rousses du petit larose »
Mais cette page indique-t-elle positivement que Jacques Prévert (1900-1977) est bien l’auteur de la formule ?
Alphabeta (discuter) 21 novembre 2014 à 14:14 (CET)
Sur le site hautetfort on trouve « “Vox Populi vexe Dei ! Pages rousses du petit Larose” Jacques Prévert in SPECTACLE » mais je n'ai pas trop confiance en ce site, j'y ai déjà vu quelques bidonnages en matière de citations. En tout cas ça fait une piste. >O~M~H< 21 novembre 2014 à 15:31 (CET)
En complément. Plus fiable que hautetfort, avec cette recherche,
Google est ton ami pour cette question : vox populi "vexe" dei "petit larose" spectacle.
tu trouveras dans la (courte) liste la thèse universitaire Jacques Prévert e a poética do movimento (format PDF) où la citation « Vox Populi vexe Dei ! Pages rousses du petit Larose » est donnée page 119. C'est donc bien tiré de Spectacle de Prévert. >O~M~H< 21 novembre 2014 à 16:44 (CET)
Merci à Olivier Hammam (d · c · b) pour son efficacité habituelle !
La thèse en portugais (de Eclair Antonio Almeida Filho ; 2006) donne à la page 119 la référence suivante :
« (PREVERT, OC I, Spectacle, 1992, p. 375) ».
OC est à comprendre : Jacques Prévert, Œuvres complètes, en deux tomes, collection « Bibliothèque de la Pléiade ».
J’ai effectivement retrouvé « Vox Populi vexe Dei ! [/]   Pages rousses du petit Larose. » à la page 375 du tome I (ISBN 2-07-011230-6 ).
Dans Spectacle la citation se trouve dans la partie intitulée « Intermède ».
Alphabeta (discuter) 21 novembre 2014 à 18:03 (CET)
On note que w:fr:Jacques Prévert#Œuvres indique que Spectacle date de 1951. Alphabeta (discuter) 21 novembre 2014 à 18:11 (CET)
Fait Fait : informations intégrées dans w:fr:Pages roses. Alphabeta (discuter) 21 novembre 2014 à 19:04 (CET)

Nombre d'emplois dans un grand groupe[modifier | modifier le code]

Bonjour Chèr Oracle, je reviens vers vous pour savoir comment sont calculés les nombres de collaborateurs dans un grand groupe tel que Areva et ses 45 000 collaborateurs. Je me pose la question en particulier pour des filiales détenues en partie par Areva, telle que la Société des mines de l'Aïr détenue à 64% par Areva : ses 1000 salariés sont-ils tous comptabilisés comme faisant partie du groupe Areva, ou bien seulement 64% d'entre eux, ou bien aucun? Merci pour votre lumière. --88.160.13.244 (discuter) 21 novembre 2014 à 14:13 (CET)

Sans doute selon les règles de la consolidation comptable, donc selon le cas les 3 possibilités sont possibles. Pour la liste des filiales et la méthode de consolidation, voir rapport annuel 2013 (pdf, 404 pages), page 271, note 36. IG = intégration globale, IP = intégration proportionnelle. --GaAs (discuter) 21 novembre 2014 à 15:45 (CET)
Et ben, Arséniure ! « Les 3 possibilités sont possibles » ? Tss, tss... >O~M~H< 21 novembre 2014 à 16:24 (CET)
Ben oui, c’est factuellement factuel.Clin d'œil --GaAs (discuter) 21 novembre 2014 à 16:44 (CET)
Merci beaucoup Arseniure pour cette réponse claire et très précise. Pour le cas de la Société des mines de l'Aïr c'est clairement une intégration globale donc tous les salariés sont comptabilisés. cordialement, --88.160.13.244 (discuter) 23 novembre 2014 à 17:55 (CET)

Analogies pour le secret[modifier | modifier le code]

Bonsoir à tous !

Ce soir je fais face à une problématique (une double en fait) que j'aimerais savoir expliquer par comparaison en prenant exemple de cas ou de situations similaires dans l'histoire ou dans la littérature. Elle concerne le secret que quelqu'un s'efforce de préserver pour le bien d'une personne qu'elle souhaite protéger, alors que tout l'accuse et que l'atmosphère et la situation pousse à la révélation.

Si je devais vous exposer le cas, je dirais que... j'ai un ami (tomodachi no jutsu!) qui souhaite préserver quelqu'un de plus fragile et immature que lui. Cet ami est accusé à tord (mais à raison du point de vue de tous) et il n'a que ses mots pour se défendre. Il garde avec lui les preuves de sa bonne volonté (mais pas vraiment de son innocence) sachant qu'elles peuvent se retourner contre la personne à protéger.

J’espérais qu'il existe des métaphores ou des allégories (comme celles de la caverne ou bien de la grenouille) traitant de ce sujet-là de façon à inviter l'assistance à qui mon ami à affaire à rester prudente, voire à ne pas se méprendre à propos de ce qui se dit tout haut.

Je remercie les Pythies qui auront la patience de m'exposer leurs commentaires.

Bonjour. Je regarderais du côté de Bouc émissaire (et Intégrateur négatif (?)). Ce n'est peut-être pas tout-à-fait ça mais c'est une piste. Sinon, des recherches du genre 'se fait condamner à sa place par amour', peut-être? -- Xofc [me contacter] 22 novembre 2014 à 05:51 (CET)
Un martyr ? Dans le sens d'auto-sacrifice. Bertrouf 23 novembre 2014 à 18:15 (CET)

Le goncourt du récit historique ?[modifier | modifier le code]

Bonjour, travaillant à l'organisation des prix littéraires sur wikidata et en ce moment ce qui tourne autour du Goncourt, je vois des ouvrages ayant reçu le prix Goncourt du récit historique (Moi, Zénobie reine de Palmyre par exemple) mais je ne trouve d'informations précises sur ce prix nul part, il n'est pas mentionné sur le site de l'académie Goncourt, je ne trouve que certains récipiendaires au hasard de mes recherches en ligne mais rien sur le prix en lui-même, quelqu'un aurait-il plus de succès que moi ? Merci, Symac (discuter) 22 novembre 2014 à 00:05 (CET)

Salut. Curieuse histoire, ce Goncourt du récit historique... Le nom officiel de ces prix est « bourses Goncourt » ; dans ce passage d'une interview d'Edmonde Charles-Roux, il est bien fait mention de la « bourse Goncourt du récit historique », et on trouve sur le Net l'indication de quelques récipiendaires au moins jusqu'en 1986, en revanche sur la page idoine du site de l'Académie Goncourt n'apparaissent que les bourses Goncourt du Premier Roman, de la Poésie, de la Nouvelle et de la Biographie. Pas de bourses signalées du récit historique ni du récit pour enfants. >O~M~H< 22 novembre 2014 à 05:26 (CET)
ici, dans La littérature à quel(s) prix ?: Histoire des prix littéraires par Sylvie Ducas, il est dit que ce prix a été créé par Bazin en 1974, le mécène étant la ville de Troyes. (pas été plus avant) — Hautbois [canqueter] 22 novembre 2014 à 05:57 (CET)
Confirmation de nos deux sources dans cet article du Figaro, les bourses furent initiées en 1974, année où « les jurés allèrent [..] à Troyes, où ils inaugurèrent la bourse du récit historique, qui aujourd'hui n'existe plus ». Savoir quand il a cessé d'être remis, c'est une autre histoire dont on n'a pas (ou pas encore) le récit... >O~M~H< 22 novembre 2014 à 06:26 (CET)
Correspond à un événement créé par H. Bazin comme déjà évoqué plus haut, et pour le motif de l'arrêt en 1986, il doit être “politico-culturel et jalousie-ya plus de sous”, le vrai motif à mon avis doit être recherché du côté des membres du jury: indigestion d'andouillette parait-il.--Doalex (discuter) 22 novembre 2014 à 11:59 (CET)

BLASON-GENEALOGIE[modifier | modifier le code]

Bonjour,

En effectuant une recherche généalogique sur ma famille, j'ai retrouvé le blason de la famille de Pouriatz de Jalesnes classé à la lettre J sous wiki et j'en suis très contente.
Par ce mail et afin d'avancer dans ma recherche, je souhaiterais savoir comment vous avez trouvé ce blason.
Car, sauf erreur de ma part, il manque le titre de l'ouvrage et éventuellement les personnes à contacter pour en savoir plus sur cette famille.
Je vous remercie par avance pour la réponse
Bien cordialement
CPB — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 2.8.209.83 (discuter), le 22 novembre 2014 à 11:04 (CET/UTC+0100).

Bonjour. Pour retrouver l'auteur de quelque chose sur Wikipédia, vous pouvez consulter l'historique de l'article Aide:Historique (utiliser une méthode dichotomique ou 'wikiblame') et éventuellement contacter l'auteur du passage (Aide:Discussion). Concernant la Héraldique et les Blasons, il y a un lieu de discussion privilégié, le Projet:Blasons et son salon de discussion : Discussion Projet:Blasons. Concernant le blason de la famille de Pouriatz de Jalesnes, je ne le trouve pas dans Armorial des familles de France (ou plus exactement, il est décrit mais non dessiné). Où l'avez-vous trouvé? -- Xofc [me contacter] 22 novembre 2014 à 11:32 (CET)

Jacquinot diplomate[modifier | modifier le code]

Un Jacquinot point trop adepte de la diplomatie...

Bonjour tout le monde ! Le portrait du colonel Charles Claude Jacquinot par Henri-François Riesener a été offert en 1975 au musée de l'Armée (Paris) par un M. Jacquinot diplomate, domicilié 3, avenue Franklin-Roosevelt, (sources : fiche de la documentation du musée). Auriez-vous des informations sur ce personnage ? Louis Jacquinot ne semble pas descendre du colonel, j'ai trouvé à cette époque trois descendants du modèle: Auguste Jacquinot (1873-1963) citoyen luxembourgeois est à exclure, reste André et Fernand sur lesquels je n'ai pas d'information. Merci Philippe Nusbaumer (discuter) 22 novembre 2014 à 11:15 (CET).

Facile. Charles Jacquinot (03-08-1772_04-1848, Metz), formé à l'école militaire de Pont-à-Mousson, est un général de division des campagnes napoléoniennes. Plusieurs fois blessé, illustré à Iéna, il sera fait baron d'Empire. Il se rallia à la Restauration et sera nommé [2]. Son frère, Nicolas, était colonel. Ils étaient des familiers de Riesener, probablement par l'intermédiaire de Delacroix, leur cousin germain. --Mistig (discuter) 22 novembre 2014 à 15:08 (CET) P.-S. Charles est le fils de Nicolas Jacquinot (1740-1819) et de Jeanne Rosalie Delacroix (1739-1831), tante paternelle du peintre.
Merci, mais en quoi cela concerne le donateur du tableau M. Jacquinot diplomate qui vivait en 1975 ? C'est ce personnage qui m'intéresse et surtout son ascendance.Philippe Nusbaumer (discuter) 22 novembre 2014 à 22:48 (CET)
J'ai cherché sur le net; je ne trouve pas la trace d'un diplomate nommé Jacquinot. Au 3, avenue Franklin-Roosevelt, point de Jacquinot dans l'annuaire. Désolé.. j'ai beau tirer dans les sens en partant de ces informations.. Je dirai que Louis Jacquinot pourrai correspondre mais comme la généalogie ne colle pas...Eystein (discuter) 23 novembre 2014 à 19:03 (CET)
On trouve trace d’André Jacquinot . Ça pourrait coller. rv 24 novembre 2014 à 08:54 (CET)
Merci, Philippe Nusbaumer (discuter) 24 novembre 2014 à 18:09 (CET)

Clément Laval (architecte)[modifier | modifier le code]

Bonjour l'Oracle,

Je cherche à connaître la date de décès de Clément Laval, architecte du Palais de Flore, afin de savoir si l'image de son œuvre est toujours protégée par le droit d'auteur. Mes recherches n'ont absolument rien donné.

Merci, El pitareio (discuter) 22 novembre 2014 à 16:25 (CET)

Le 20/11/1947, le J.O. à publié la suite donnée à la pétition (n° 58) de Mr Clément Laval, architecte conseil, 36 rue Saint Antoine à Lyon. Il est donc probable qu'il ait été vivant cette année-là, et donc qu'il soit mort (s'il l'est, mais s'il ne l'est pas on doit en trouver mention dans le livre des records) depuis moins de soixante dix ans. 88.165.212.52 (discuter) 22 novembre 2014 à 19:23 (CET)
Merci pour cette information et pour la recherche, c'est donc effectivement encore trop tôt pour que son œuvre soit dans le domaine public. El pitareio (discuter) 22 novembre 2014 à 20:26 (CET)

Armes à expliquer, figurant sur un drapeau pontifical (1868)[modifier | modifier le code]

Savantes et pieuses Pythies,

On cherche (en vain) à « expliquer » les armes (blason) figurant sur ce drapeau « pontifical » :

Il se s’agit pas des armes (blason) du pape Pie IX qui régnait en 1868.

Merci d’avance. Alphabeta (discuter) 22 novembre 2014 à 17:20 (CET)


Premier élément trouvé : les armes (blason) figurant sur le Papal Standard de 1868 ressemblent à celles de Pie VII, pape de 1800 à 1823... Alphabeta (discuter) 22 novembre 2014 à 19:43 (CET)

Image commons:File:C o a Pio VII.svg : armoiries (coats of arms = c o a) de Pie VII. Alphabeta (discuter) 22 novembre 2014 à 19:47 (CET)
On peut noter que sur une autre version du tableau de Johnson, une partie de l'image est imprimée en bleu, alors que sur la version liée dans ta question, elle est en blanc. Par ailleurs, bien que la date imprimée semble se lire 1868, il semble que ce pourrait être plutôt 1863, quoique cela ne fait pas vraiment de différence pour ce cas-ci. Comme tu le soulignes, il semble que le tableau de Johnson ait repris quelque chose qui ressemble au blason associé à Pie VII. Il ne faut sans doute pas trop s'étonner que ce genre de publication puisse comporter quelques inexactitudes ou anachronismes. -- Asclepias (discuter) 22 novembre 2014 à 20:07 (CET)
J’ai comme l’mpression que le graveur de monsieur Johnson était mal payé, et qu’il ne s’est pas trop embêté sur le détail. Le fond du blason papal, c’est la tiare, les clés entrecroisées (une d’or, une d’argent), et le cordon rouge (de gueules). Et au milieu, c’est le blason perso du pape. Le graveur n’a pas bien pigé que c’était des clés, il a fait des espèces de tortillons informes. Et le blason de Pie VII, qu’on ne peut pas confondre avec un autre, il s’est borné à recopier un modèle, ou peut-être une simplle description, en pensant bien à inverser les lettres du mot PAX pour qu’elles apparaissent à l’endroit, mais le blason lui-même est inversé dextre-senestre, et pour les couleurs il a fait au pif, de toute façon c’est toup petit on peut pas fignoler les détails. --Morburre (discuter) 22 novembre 2014 à 23:24 (CET)
Cette page des « national emblems » est de toute manière assez fantaisiste. Pour ne prendre qu'un cas, le « french standard » (bannière française) ci-dessous, il n'est que de voir les armes de Napoléon III juste à côté pour comprendre que c'est, dira-t-on, une « libre interprétation »... >O~M~H< 23 novembre 2014 à 00:16 (CET)
Fait Fait : Malgré les défauts de cette représentation j’ai quand même catégorisé commons:File:Papal Standard. Johnson's new chart of national emblems, 1868.jpg dans la « category » commons:Category:Pius VII. Alphabeta (discuter) 23 novembre 2014 à 12:59 (CET)
Et puis Johnson et son graveur n’ont pas tort sur un point : l’article Armoiries pontificales (section dix-neuvième siècle) signale une variante pour les armes de Pie VII où le mont (avec croix de Lorraine et inscription PAX) apparaît sur fond blanc (d’argent) : voir commons:File:C o a Pio VII b.svg. Alphabeta (discuter) 23 novembre 2014 à 13:16 (CET)
Question à un héraldiste : n’y a-t-il pas une règle selon laquelle, dans un écu composé, on a le droit de modifier une couleur (métal, émail ou fourrure) pour éviter justement que deux zones ne même couleur ne soient tangentes ? --Morburre (discuter) 23 novembre 2014 à 19:29 (CET)
Non la règle est que : lors de sa conception, le blason doit obéir à cette règle, sous peine d'être un blason à enquerre, qu'il sera difficile de d'identifier facilement s'il est reproduit sur un objet. Mais ce n'est pas une interdiction, puisqu'il existe de tous temps des blasons à enquerre (comme celui du royaume de Jérusalem, l'exemple le plus célèbre).
En revanche, il est maintes fois arrivé qu'un artiste, à qui on commandait l'exécution d'armoiries sur tel ou tel support, se soit trompé dans les meubles ou les émaux. C'est un cas assez courant en héraldique monumentale (litres, clefs de voûte, décors mobiliers armoriés). Je pense qu'on est ici dans ce cas. Fitzwarin (discuter) 23 novembre 2014 à 21:55 (CET)
Attention, Fitzwarin, la Règle de contrariété des couleurs du blason (héraldique) ne s'applique pas pour les partitions : « La règle utilise « sur » et non « à côté » et donc concerne les charges (qui se posent sur le champ ou sur une autre charge) et non les partitions, qui divisent un champ ou une charge en zones adjacentes mais réputées de même niveau ». Si la composition du blason superpose deux blasons existants, on ne peut que les reprendre tel que - sinon il s'agit d'un brisure qui doit être justifiée par elle-même. Cordialement, Biem (discuter) 24 novembre 2014 à 06:02 (CET)
Okédakor, merci. --Morburre (discuter) 24 novembre 2014 à 12:31 (CET)

Ordonner alphabetiquement des liens sur Word[modifier | modifier le code]

Bonjour à tous et à toutes!
Comment peux-je ordonner des liens alphabetiquement sur Microsoft Word 2010?
Merci par avance pour votre aide!
Anak Krakatau (discuter) 23 novembre 2014 à 16:17 (CET)

Salut. Demande pas très encyclopédique. Sinon, ta question n'est pas claire : trier des liens externes (liens Web par exemple) ou internes (liens vers des ancres du document, appels de notes) ? De toute manière, quel que soit le cas tes éléments à trier doivent former une liste, donc si c'est pour les appels de note, a priori ça semble infaisable. >O~M~H< 23 novembre 2014 à 17:33 (CET)
A votre place, je ferai un copier-coller vers Excel, puis un tri, puis de nouveau un copier-collé vers Word. Je confirme que Word ne traite pas les listes. Amusez-vous bien. Bertrouf 23 novembre 2014 à 18:20 (CET)
Dans mon Word 2010, il y a une icone de tri (juste à droite des boutons de retrait de paragraphe, au dessus du bouton de bordure). Ca trie très bien les paragraphes. Ziron (discuter) 24 novembre 2014 à 09:37 (CET)

Atrocités et barbarie[modifier | modifier le code]

Bonjour à tous et à toutes!
Il y a un texte sur les atrocités et la barbarie de la première guerre mondiale. Il y a une indication au bas de la feuille: "Appel des intellectuels allemands aux nations civilisées", La revue scientifique, 1er juillet 1914 au 31 décembre 1914, p. 170-172. Savez-vous qui a bien pu écrire ce texte?
Merci par avance pour vos réponses!
Calviin 19 (discuter) 23 novembre 2014 à 16:26 (CET)

Bonjour Calviin 19,
D'après ceci, Euchen, Fœrster, Haeckel, Harnak, Hauptmann, Rœntgen, Sudermann, Wundt sont parmi les auteurs. Cordialement, Kertraon (discuter) 23 novembre 2014 à 16:43 (CET)
Re-bonjour Calviin 19, la liste complète est ici sur Gallica. Cordialement, Kertraon (discuter) 23 novembre 2014 à 16:47 (CET)
Mais le texte n'est pas exactement le même.--Calviin 19 (discuter) 23 novembre 2014 à 16:58 (CET)
Il commence par Appel au monde civilisé. et se termine par Nous vous en répondons sur notre nom et sur notre honneur.--Calviin 19 (discuter) 23 novembre 2014 à 17:00 (CET)
En gros, comme le texte mis en lien par Kertraon. Comme qui dirait que ça pourrait être le même... >O~M~H< 23 novembre 2014 à 17:39 (CET)
Notification Calviin 19 : Sur Gallica je vous ai trouvé la même revue, le même appel, publié aux mêmes dates et pages que les références que vous indiquez, et ce ne serait pas le même texte ? Bizarre... Cordialement, Kertraon (discuter) 23 novembre 2014 à 17:50 (CET)

Citer des livres[modifier | modifier le code]

Bonjour à tous et à toutes!
Comment trouve-t-on sur Google Scholar la manière de citer pour un livre?
Merci par avance pour vos indications!
N'Djamena (discuter) 23 novembre 2014 à 16:40 (CET)

Salut N'Djamena. Tu devrais plutôt poser ta question sur la page des Questions techniques, mieux adaptées à ce genre de demandes. >O~M~H< 23 novembre 2014 à 17:42 (CET)

formation de l'eau H2O[modifier | modifier le code]

Mettre de l'hydrogène dans cette BMW puis rouler... pour produire de l'eau. Bertrouf 24 novembre 2014 à 10:11 (CET)

Bonjour,

Je viens de lire l'article fort bien fait sur l'eau; ce qui m'intéresse en l'occurence - je sais ici que l'eau vient des espaces galactiques - c'est les conditions de formation de ce liquide (réaction?) et s'il est possible d'en "fabriquer" sur terre. Etant néophyte, j'apprécie fortement l'outil Wikipedia, dont je me sers souvent. Merci donc de combler mes lacunes en chimie "cosmique".

… déjà un élément : L'eau de la Lune vient du Soleil. Un autre sur notre terre D’où vient l’eau des océans ? Heu, une autre info : Près de la moitié de l’eau de la Terre serait plus vieille que le Soleil !Hautbois [canqueter] 23 novembre 2014 à 20:45 (CET)
"Sur Terre" la réaction 2.H² + O² -> 2.H²O se fait couramment (ça s'appelle "brûler de l'hydrogène"). --Serged/ 24 novembre 2014 à 07:52 (CET)

Semaine 48 2014[modifier | modifier le code]

Sous-Page « Oracle/semaine 48 2014 » : • L'ajouter à ma liste de suiviVoir son historiqueL'afficher seule