Tilapia à cinq bandes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tilapia à cinq bandes

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Tilapia mariae

Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Super-classe Osteichthyes
Classe Actinopterygii
Sous-classe Neopterygii
Infra-classe Teleostei
Super-ordre Acanthopterygii
Ordre Perciformes
Sous-ordre Labroidei
Famille Cichlidae
Genre Tilapia

Nom binominal

Tilapia mariae
?Boulenger, 1899[1]

Synonymes

  • Tilapia cameronensis Holly, 1927 (préféré par IUCN)
  • Tilapia melanopleura (non Duméril, 1861)
  • Tilapia zilii (non Gervais, 1848)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Tilapia à cinq bandes[réf. souhaitée] (Tilapia mariae) est un poisson de l'ordre des Perciformes.

C'est un poisson d'eau douce et saumâtre mesurant 30 cm de long en moyenne mais pouvant atteindre 40cm et possédant une tête courte et arrondie et trois épines anales. Il est de couleur vert olive à jaune clair et a huit ou neuf bandes foncées sur les côtés qui sont plus évidentes à voir chez les jeunes que chez les adultes. Il a également deux à six taches sombres entre les bandes sur le milieu de ses côtés. Il a une croissance et une maturité rapides. Il a également une forte fécondité, des besoins alimentaires simples et il supporte des variables environnementales comme la température de l'eau, la salinité et la pollution étendue. Ces caractéristiques lui ont permis de nombreux domaines.

Originaire de l'Afrique de l'Ouest (Côte d'Ivoire à Ghana et du sud-est du Bénin au Cameroun), il s'est implanté en Australie.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

1. G.R. Allen, S.H. Midgley et M. Allen. Fieldguide to Freshwater Fishes of Australia. CSIRO Publishing:Australia, 2002.
2. Cynthia A. Annett, Raymond Pierotti et Jeffrey Baylis. (1999). Male and female parental roles in the monogamous cichlid, Tilapia mariae, introduced in Florida. Environmental Biology of Fishes. 54, pp.283-293.
3. P.L. Caldwater, G.N. Backhouse et R. Fallu (1980). Occurrence of exotic tropical fish in the cooling pondage of a power station in temperate south-eastern Australia. Australian Journal of Marine and Freshwater Reserve. 31, pp541-546.
4. R.P. King et L. Etim (2004). Reproduction, growth, mortality, and yield of Tilapia mariae Boulenger 1899 (cichlidae) in a Nigerian rainforest wetland and stream. Journal of Applied Ichthyol. 20, pp.502-510.
5. P.B. Mather et A.H. Arthington (1991). An assessment of genetic differentiation among feral Australian tilapia populations. Australian Journal of Marine Freshwater Reserve. 42, pp721-728.
6. Erikki Schwanck, (1980). The effect of size and hormonal state on the establishment of dominance in young males of Tilapia mariae (pisces: cichlidae). Behavioural Processes. 5, pp.45-53.
7. “Tilapia - Oreochromis mossambicus (Mozambique mouthbrooder)”. New South Wales Department of Primary Industries: Fisheries. Updated 16 Mar. 2008. Consulté le 12 mai 2008. <http://www.fisheries.nsw.gov.au/threatened_species/ general/content/fn_tilapia.htm>.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :