Chris Hoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hoy.
Chris Hoy
Image illustrative de l'article Chris Hoy
Chris Hoy en octobre 2008.
Informations
Nom Hoy
Prénom Chris
Date de naissance 23 mars 1976 (1976-03-23) (38 ans)
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Spécialité Pistard
Équipe amateur
1984 – 1986
1986 – 1991
1992 – 1993
1994 – 2001
2001 – 2003
2004
2005 – 2007
Scotia BMX
GT Factory BMX Team
Dunedin CC
City of Edinburgh RC
Team Athena
Team Persil
Team Wolfson Microelectro
Équipe professionnelle
2008 - 2013 Sky+ HD
Principales victoires
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique du kilomètre (2004)
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique de la vitesse individuelle (2008)
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique de la vitesse par équipes (2008)
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique du keirin (2008)
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique de la vitesse par équipes (2012)
médaille d'or, Jeux olympiques Champion olympique du keirin (2012)
Jersey rainbow.svg Champion du monde de vitesse individuelle (2008)
Jersey rainbow.svg Champion du monde de vitesse par équipes (2002 et 2005)
Jersey rainbow.svg Champion du monde du kilomètre (2002, 2004, 2006, 2007)
Jersey rainbow.svg Champion du monde du keirin (2007, 2008, 2010)

Sir[1] Chris Hoy MBE[2], né le 23 mars 1976 à Édimbourg, est un coureur de cyclisme sur piste écossais. Depuis les Jeux olympiques de Londres, il est le sportif britannique comptant le plus de médailles d'or : six.

Le 18 avril 2013 il annonce qu'il prend sa retraite sportive avec effet immédiat[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Chris Hoy est un multiple champion du monde de cyclisme sur piste dans plusieurs disciplines, le keirin, le kilomètre, la vitesse par équipes et l'épreuve reine la vitesse individuelle.

Avant le cyclisme sur piste, Hoy pratiquait le BMX dans les rangs de l'équipe junior écossaise, avec laquelle il termina au deuxième rang dans le championnat de Grande-Bretagne en 1993.

Années 1999-2007[modifier | modifier le code]

Le kilomètre et la vitesse par équipes[modifier | modifier le code]

Durant ces années, Hoy disputait principalement le kilomètre et la vitesse par équipes. C'est dans la vitesse par équipes qu'il remporte sa première médaille, une médaille d'argent lors des championnats du monde 1999. Cette épreuve implique pour les trois coureurs, qui partent simultanément, à remplir les trois tours de piste (1 tour : 250 mètres) le plus rapidement possible. Chaque coureur court un tour en tête, puis il se décale. Hoy est généralement le troisième homme dans l'équipe britannique, il s'occupe donc de conclure le troisième tour. Il est régulièrement aligné lors des championnats du monde et au fil des années, il eut comme coéquipier Craig MacLean, Ross Edgar, Jamie Staff, Jason Queally, Matthew Crampton et Jason Kenny. L'équipe remporte son premier titre mondial en 2002 et Hoy s'adjuge également le titre du kilomètre. Depuis les championnats du monde 1999, l'équipe de la vitesse britannique a remporté une médaille chaque année, y compris un autre titre en 2005. L'équipe est opposée le plus souvent à l'équipe de France. Cette dernière est d'ailleurs invaincue face au Britannique (6 victoires à 0 en finale).

Hoy a également été longtemps le meilleur coureur du monde sur l'épreuve du kilomètre durant plusieurs années, avant de cesser de courir sur cette distance qui allait être retirée du programme des Jeux olympiques après les JO 2004. L'épreuve consiste à réaliser le plus vite possible un long sprint sur 1 kilomètre, soit 4 tours de piste. Il remporta son premier titre de champion du monde en 2002, suivie par d'autres titres en 2004, 2006 et 2007. Il a également remporté cette épreuve aux Jeux olympiques de 2004, son premier titre olympique.

L'après Athènes 2004[modifier | modifier le code]

À la suite de la décision de retirer le kilomètre du programme olympique après les jeux de 2004, Chris a cherché à se développer dans d'autres épreuves. Le premier qu'il essaya fut le Keirin qui avait été choisi pour remplacer le kilomètre du programme olympique. L'épreuve comprend entre six et huit coureurs qui se placent derrière une petite moto (le derny) autour de la piste de 250 m sur 6,5 tours. La moto augement lentement la vitesse au fil des tours, puis elle se décale et laisse les coureurs sur les 2,5 derniers tours à parcourir se battre pour franchir la ligne en premier. Chris a déjà participé au keirin à divers événements, mais l'un de ses premiers grands succès a été remporté lors de l'épreuve de coupe du monde de Los Angeles en 2007, peu avant les championnats du monde. Sa victoire dans cette épreuve lui permit de valider son billet pour la discipline pour les championnats du monde 2007. Il y remporta son premier titre, devant son coéquipier Ross Edgar.

Ce fut une étape importante pour Hoy qui montrait qu'il avait ainsi le potentiel de devenir un pur sprinteur. Après les disciplines du kilomètre et de la vitesse par équipes, il pouvait prétendre à devenir l'un des meilleurs au monde dans la vitesse individuelle et le keirin.

Record du monde de 2007[modifier | modifier le code]

Hoy aux championnats du monde 2008 à Manchester.

Le 12 mai 2007, Hoy tente de battre le record du monde du kilomètre. Il le rate pour 0,005 secondes. Il établit un record du 500 m départ lancé de 24,758 secondes, une seconde de moins que le précédent record de 25,850. En 2008, à la surprise générale il élimine successivement Theo Bos triple champion du monde, Roberto Chiappa et le prometteur Kévin Sireau pour devenir champion du monde de vitesse, le premier britannique depuis 1954.

Pékin 2008[modifier | modifier le code]

En août 2008, il devient le premier athlète britannique depuis 100 ans à remporter trois médailles d'or en une seulé édition des Jeux olympiques.

Il met d'abord fin à la domination française sur la vitesse par équipes avec ses coéquipiers Jason Kenny et Jamie Staff.
Puis lors du keirin, il remporte sa deuxième médaille d'or devant son coéquipier Ross Edgar.
Enfin, il atteint la finale de la vitesse individuelle sans la moindre défaite. Son adversaire est son jeune coéquipier, Jason Kenny. Hoy utilise son expérience pour battre Kenny, complétant sa moisson de titres olympiques.

Saison sur piste 2008-2009[modifier | modifier le code]

Il manque les championnats du monde de 2009 en raison d'une blessure provoquée à la suite d'une chute avec Kévin Sireau, lors de la dernière manche de la coupe du monde.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le 26 novembre 2008, Hoy est nommé Sportif de l'année par le Sports Journalists' Association of Great Britain.

Le 14 décembre 2008, Hoy est également nommé Sportif de l'année par BBC Sport. Il devance le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton (champion du monde), et la nageuse Rebecca Adlington. Hoy devient alors le second cycliste à remporter cette distinction, le premier étant Tom Simpson en 1965.

Jeux olympiques de 2012[modifier | modifier le code]

Hoy est un ambassadeur des Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres ainsi que le porte-drapeau de la Grande-Bretagne, et le Vélodrome national d'Écosse qui a été construit pour les jeux du Commonwealth 2014 à Glasgow porte son nom.

Le 2 août 2012, il remporte la finale de l'épreuve de cyclisme de vitesse par équipes, avec ses coéquipiers Philip Hindes et Jason Kenny. Il remporte une autre médaille d'or sur l'épreuve du Keirin.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Hoy a quitté sa maison d'enfance en 2000 pour aller vivre dans un appartement situé à environ un kilomètre de ses parents. Il s'est marié à Sarra Kemp, une avocate d'Édimbourg de 28 ans, le 11 avril 2009. Ils vivent maintenant à Salford, à proximité du Vélodrome de Manchester.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Hoy est le sujet d'un livre écrit par Richard Moore, Heroes, Villains and Velodromes: Chris Hoy and Britain's Track Cycling Revolution, publié en juin 2008 par Harper Collins, (ISBN 9780007265312)

Hoy a aussi mentionné qu'il est en train d'écrire son autobiographie, qui est sortie en 2009.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'été[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Sydney 2000 Athènes 2004 Pékin 2008 Londres 2012
Vitesse Or
Vitesse par équipes Argent 7e Or Or
Keirin Or Or
Kilomètre Or

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Chris Hoy a remporté 11 titres mondiaux depuis 2002, ce qui fait de lui, le Britannique le plus titré de l'histoire de la piste.

Épreuve / Édition 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Vitesse 1er tour Or 6e Argent Bronze
Vitesse par équipes Argent Argent Bronze Or Bronze Bronze Or Argent Argent Argent Bronze Argent DSQ
Keirin Or Or Or Argent Or
Kilomètre Or 4e Or Bronze Or Or

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2001
    • 1er du kilomètre à Cali
  • 2002
    • 1er de la vitesse par équipes à Sydney (avec Andy Slater et Alwyn McMath)
    • 1er du kilomètre à Sydney
  • 2007-2008
    • Classement général du keirin
    • 1er du keirin à Pékin
    • 1er du keirin à Copenhague
    • 1er du keirin à Sydney
  • 2010-2011
    • 1er du keirin à Melbourne
    • 1er du keirin à Manchester
    • 1er de la vitesse par équipes à Melbourne (avec Matthew Crampton et Jason Kenny)
    • 2e de la vitesse par équipes à Cali
    • 2e de la vitesse à Cali
    • 3e de la vitesse par équipes à Manchester
    • 3e de la vitesse à Manchester
  • 2011-2012
    • Classement général de la vitesse
    • 1er de la vitesse à Astana
    • 1er de la vitesse à Londres
    • Classement général du keirin
    • 1er du keirin à Londres
    • 2e du keirin à Astana
    • 3e de la vitesse par équipes à Londres

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Championnats de Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

  • Recordman du monde du 500 mètres départ lancé en 24,758 s le 13 mai 2007 à La Paz (Bolivie).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. London Gazette: n° 58929, supplement p. 1, consulté le 22 août 2009
  2. London Gazette : n° 57509, p. 18, 31-12-2004
  3. « Cyclisme : le Britannique Chris Hoy se retire », sur leparisien.fr (consulté le 18 avril 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :