Traudl Junge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Traudl Junge (née Gertraud Humps le 16 mars 1920 à Munich en Allemagne et décédée le 10 février 2002 à Munich), fut la secrétaire particulière d'Adolf Hitler de 1942 à 1945.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon les notices biographiques du livre de Rochus Misch J'étais garde du corps d'Hitler, elle est née sous le nom de Traudl Humps en 1920 à Munich (Bavière), où elle fait des études de commerce.

Elle entre comme secrétaire à la chancellerie du Reich en septembre 1942 avant de devenir la secrétaire de Hitler le 30 janvier 1943. Traudl Junge n'avait pas accès à la correspondance militaire du Führer. Son activité était centrée sur la correspondance personnelle et la correspondance protocolaire de Hitler. Elle s'occupa également de la frappe du testament politique de Hitler. Elle épousa en 1943 l'officier SS Hans-Hermann Junge (1914-1944), mort au combat.

En 1945, en captivité en URSS, elle vit avec un officier russe. En 1946, elle s'enfuit en Bavière, où elle est arrêtée. Libérée en 1947, elle poursuit sa carrière de secrétaire et journaliste dans divers magazines.

Elle écrit ses mémoires et meurt en 2002 à Munich.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Traudl Junge, âgée, témoigne au début et à la fin du film La Chute, dans lequel son personnage est incarné par l'actrice Alexandra Maria Lara. Lors de son témoignage, alors qu'elle parle des 6 millions de juifs tués lors de la Shoah et du fait que la résistante aux nazis Sophie Scholl ait été condamnée et décapitée l'année même ou elle entrait au service d'Hitler, elle déclare : « La jeunesse n’est pas une excuse, on aurait dû s’enquérir de certaines choses ».

Elle est également interviewée dans la série britannique documentaire Le Monde en guerre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Témoignages[modifier | modifier le code]

  • Traudl Junge avec la collab. de Melissa Müller (trad. Janine Bourlois), Dans la tanière du loup : les confessions de la secrétaire de Hitler (Traduit de Bis zur letzten Stunde: Hitlers Sekretärin erzählt ihr Leben), éd. Jean-Claude Lattès, Paris, 2005, 307 p. (ISBN 2-7096-2643-8 et 978-2709626439)
  • Gitta Sereny, « A last witness to Hitler », dans The German Trauma: Experiences and Reflections 1938-1999, Penguin, 2001, 416 p. (ISBN 978-0140292633), p.358 et suiv.

Travaux[modifier | modifier le code]