Gerda Christian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gerda Christian (13 décembre 1913 - 14 avril 1997, née Gerda Daranowski) fut l'une des trois secrétaires d'Adolf Hitler pendant la Seconde Guerre mondiale.

« Dara » (le surnom que Hitler lui donna), commence à travailler pour le Führer en 1937 quand ses deux secrétaires, Johanna Wolf et Christa Schroeder, se plaignent d'être surchargées de travail. Elles lui demandent de l'aide, mais Hitler hésite parce qu'il ne voulait pas employer une troisième secrétaire. Il était habitué à Wolf et à Schroeder et ne voulait pas voir une nouvelle personne dans ce cercle de collaborateurs. Finalement, il cède et embauche Gerda Daranowski (de son nom de jeune fille), qui avait travaillé pour Elizabeth Arden.

Elle épouse le Marineoffizier Eckhard Christian en février 1943 et prend un congé de son travail. Elle est remplacée par Traudl Junge, mais retourne travailler pour le dirigeant nazi tôt en 1943.

L'un des derniers occupants du Führerbunker pendant la bataille de Berlin, elle quitte le bunker et essaie de quitter Berlin le 1er mai 1945 avec un petit groupe comprenant plusieurs femmes (dont Junge, Krüger, et Manziarly), dirigé par le Brigadeführer Wilhelm Mohnke. Le groupe fut trouvé le lendemain se cachant dans un sous-sol[1].

Elle aurait été violée dans une forêt près de Berlin par des soldats de l'Armée rouge.

Après la guerre, elle habite Düsseldorf, où elle travaille à l'Hôtel Eden. Elle était amie de Werner Naumann, qui travailla au Ministère de la propagande du Troisième Reich et qui devint plus tard dirigeant d'un groupe néonazi.

Elle meurt d'un cancer à Düsseldorf en 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Gerda Christian » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) Traudl Junge ; Voices from the Bunker ; 1989