Heinz Linge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heinz Linge
Heinz Linge
Heinz Linge

Naissance 23 mars 1913
Brême, Allemagne
Décès 9 mars 1980 (à 67 ans)
Hambourg, Allemagne
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Allégeance Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Flag Schutzstaffel.svg Waffen SS
Grade SS-Obersturmbannführer
Années de service 19331945
Conflits Seconde Guerre mondiale
Commandement 1re division SS Leibstandarte Adolf Hitler

Heinz Linge (Brême, - Hambourg, ) était l’officier d'ordonnance et le majordome en chef d’Adolf Hitler. Il fut chargé par Hitler de brûler son cadavre ainsi que celui de sa femme, Eva Braun. Linge poursuivit son service jusqu’aux derniers jours de la vie du Führer, en avril 1945, et fut l’un des derniers à quitter le bunker après la mort de celui-ci. À la fin de la guerre, il avait obtenu le grade de SS-Obersturmbannführer. Il fut emprisonné par les Soviétiques après la capitulation de l’Allemagne, le 2 mai 1945. Il fut, avec son compatriote Otto Günsche, interrogé par le NKVD et libéré en septembre 1955.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heinz Linge naquit à Brême en 1913. Il exerçait la profession de maçon avant d’intégrer les rangs de la Waffen-SS le 17 mars 1933, au sein de la 1re division SS Leibstandarte Adolf Hitler. En effet, Sepp Dietrich le nomma parmi les 117 gardes du corps d’Hitler. C’est en 1934, alors qu’il faisait partie de la garde chargée de surveiller la résidence d’Hitler à Obersalzberg, que Linge fut sélectionné afin d’exercer à la Chancellerie du Reich. Il avait rejoint le NSDAP en 1931.

Majordome d’Hitler[modifier | modifier le code]

Le 24 janvier 1935, Linge fut choisi pour être le majordome personnel d’Adolf Hitler. Après une formation à l'école hôtelière de Munich-Pasing, il intégra officiellement le groupe. Le 10 septembre 1939, il remplaça Karl Wilhelm Krause et devint ainsi le majordome en chef du Führer, qui le nomma Chef du Service Personnel. Il était employé comme majordome et officier d’ordonnance à la Tanière du Loup (Wolfsschanze) à Rastenburg (quartier général de Prusse-Orientale) puis, à la fin de la guerre, dans le Führerbunker de la nouvelle chancellerie à Berlin.

Son rôle[modifier | modifier le code]

Selon son témoignage, Linge était chargé de réveiller Hitler à 11h00 et de lui présenter les journaux et dépêches du jour. Il devait apporter de quoi écrire ainsi que des lunettes afin que le Führer puisse commencer dans son lit sa séance de lecture du matin. Hitler devait s’habiller rapidement avec l’aide de Linge. Il prenait un petit-déjeuner léger : du thé, des biscuits et une pomme. Il déjeunait vers 14h30. Le soir, Linge organisait le diner, qu’Hitler prenait avec quelques invités, à partir de 20h00. Son rôle était également de délivrer les messages émis par Hitler ou qui lui étaient destinés. Enfin, il était aussi chargé d'escorter les personnes réclamées par le Führer[1].

Le Führerbunker de Berlin[modifier | modifier le code]

Linge suivit Adolf Hitler dans son nouveau quartier général, à Berlin, en janvier 1945. Il y remplit les fonctions de majordome en chef, d’officier du protocole et d’officier d’ordonnance. Dans ses mémoires, Linge déclara qu’Hitler, deux jours avant son suicide du 30 avril, lui avait révélé ses projets et lui avait demandé d’envelopper son corps ainsi que celui d’Eva Braun dans des couvertures afin de les incinérer dans le jardin de la Chancellerie. Il rapporta qu'à la suite de son mariage avec Eva Braun, Hitler passa sa dernière nuit assis sur son lit, éveillé et tout habillé. En 1974, pour les besoins du documentaire vidéo The Two Deaths of Adolf Hitler, Linge raconta les derniers instants du Führer dans le bunker. Il expliqua avec beaucoup de précisions comment Hitler fit ses adieux à chacun de ses serviteurs et subordonnés. C’est Linge qui trouva les corps sans vie d’Hitler et de sa femme. Avec l’aide de Martin Bormann et d’Otto Günsche, il les déplaça à l’extérieur du bunker. Ils aspergèrent les corps d’essence et y mirent le feu. Quand le feu se répandit, Martin Bormann, Heinz Linge, Otto Günsche, Peter Högl, Ewald Lindloff, Hans Reisser et Joseph Goebbels, effectuèrent un dernier salut nazi[1]. Linge fut l'un des derniers à quitter le Führerbunker le 1er mai 1945, avec Erich Kempka, le chauffeur d’Hitler. Cependant, Linge fut capturé par l’Armée rouge le lendemain, près de See-Strasse. Il fut conduit dans un centre de détention pour prisonniers de guerre.

Captivité et libération[modifier | modifier le code]

Quelques jours plus tard, une fois son identité dévoilée, deux officiers russes escortèrent Linge en train jusqu’à la prison de Loubianka, à Moscou, où il fut enfermé afin d’être interrogé par le NKVD. Ce fut Fyodor Parparov qui se chargea de cette enquête destinée à déterminer le rôle de Linge pendant la guerre et savoir tout ce qu'il savait sur la mort du Führer. En 1946 Linge fut conduit à Berlin pour effectuer la reconstitution des événements qu'il avait racontés. En 1950, il fut condamné à 25 ans de travaux forcés pour crime de guerre. Il purgeait sa cinquième année lorsque le chancelier Konrad Adenauer réussit à libérer une partie des prisonniers de guerre allemands. Au total, il passa dix ans en captivité et fut libéré en septembre 1955.

Après sa libération, Linge avait 42 ans. Il trouva du travail en Allemagne de l'Ouest, à Hambourg, en tant qu'agent commercial au sein de l'entreprise Delfs-Nordmark-Fertighäuser. Il y travailla jusqu'à ses 65 ans.

Linge fut un homme qui témoignait régulièrement au sujet de son passé. Ses mémoires, With Hitler to the End, furent publiées pour la première fois en 1980 et il donna de nombreuses interviews à la télévision à partir de 1955. Son témoignage reste d'un grand intérêt, dans la mesure où il fut très proche d'Adolf Hitler jusqu'à la mort de celui-ci en 1945.

Il décéda le 9 mars 1980 dans une clinique de Hambourg.

Dans les médias[modifier | modifier le code]

L’acteur allemand Thomas Limpinsel a joué son rôle dans le film La Chute d’Oliver Hirschbiegel.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Linge, Heinz. With Hitler to the End. Frontline Books–Skyhorse Publishing, 2009.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Heinz Linge » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Linge, Heinz. With Hitler to the End. Frontline Books–Skyhorse Publishing, 2009.
  • (fr) Eberle Henrik, Uhl Matthias. Dossier Hitler. Presses de la Cité, 2006, 500 pages.
  • (fr) Deniau Jean-Charles, Khémis Stéphane. Dossier Hitler 462A (Le rapport secret commandé par Staline). Documentaire diffusé sur France 3, 18 février 2009, 58 minutes.

Liens externes[modifier | modifier le code]