Tamokra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tamokra
Vue générale de Tamokra depuis Tassira
Vue générale de Tamokra depuis Tassira
Noms
Nom algérien تامقرة
Nom kabyle ⵜⴰⵎⵓⵇⵕⴰ (Tamuqṛa)
Nom amazigh ⵜⴰⵎⵓⵇⵕⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Béjaïa
Daïra Akbou
Code postal 06520
Code ONS 0606
Démographie
Population 4 015 hab. (2008[1])
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 23′ 36″ N 4° 39′ 52″ E / 36.39322, 4.6644636° 23′ 36″ Nord 4° 39′ 52″ Est / 36.39322, 4.66446  
Altitude Min. 200 m – Max. 1 200 m
Superficie 68,40 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Tamokra

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Tamokra

Tamokra (en arabe : تامقرة, en kabyle : Tamuqṛa, en Tifinagh ⵜⴰⵎⵓⵇⵕⴰ) est une commune de Kabylie en Algérie, située dans la wilaya de Béjaïa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tamokra
Bouhamza
Aït-R'zine
Bouhamza Bouhamza
Aït-R'zine Tamokra El Main (Bordj Bou Arreridj)
Ighil Ali Djaafra (Bordj Bou Arreridj) El Main (Bordj Bou Arreridj)

Tamokra se situe sur le flanc sud de la vallée de Tichy Haf. Elle fait face à Bouhamza de l'autre côté de la vallée (le barrage de Tichy-haf).

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Tamokra a un climat continentale montagnard. Il est particulièrement chaud en été, et froid et neigeux en hiver.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

La commune de Tamokra est parsemée de petites forêts de pins et de cèdres, dans la plus grande est celle de Adrar Oumaza, que la commue partage avec celle de El Maïn (Ilmayen), et qui couvre toute la surface de la montagne, ainsi que celle de Adrar Iwoula, qui couvre tout le versant nord de la montagne. Les terres non habitées (lexla) sont presque tous plantées d’oliviers (tizemrin) et des figuiers (tibexsisin), les terres plus en altitude quant a elles sont plantées de figuiers de Barbarie (akeṛmus) si elles ne sont pas rocheuses.

Les ravins et cours d'eau sont habituellement colonisés de buissons épineux (inijel), où poussent les framboises (tizwal).    

Le chacal doré (uccen), le chat sauvage (amcic n lexla), le renard (izirdliw) et le sanglier (ilef) sont très présents à Tamokra. On trouve aussi quelque animaux imposants comme la hyène rayée (aḍebbiw) et le mouflon (uddad). On trouve quelques mustelidés tels que la genette (cebbirdu); des rongeurs telle que le rat sauvage (aɣerda n lexla), le lièvre (agtul) et l’écureuil (tadɣaɣett); des reptile tels que la tortue (afekkrun), le lézard (tazermumuyt) et de nombreuses espèces de serpent (azrem); des rapaces tels que l'aigle royal (lbaz), le faucon (buɛemmaṛ), la buse et le hibou (bururu) ainsi que des corbeaux et des canards.   

On soupçonne la présence das les forêts de Tamokra de gazelles, ce qui est très probable il ce peut aussi que le caracal (akersim) et le serval (amcic n wedrar) est survécus aussi

Transports[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

Outre son agglomération chef-lieu Tamokra centre, la commune compte trois principales agglomérations secondaires[2] : Bicher (au sud-ouest du chef-lieu[réf. nécessaire]), Boutouab (à 8 km à l'ouest de Tamokra-centre[réf. nécessaire]) et Tassira (surplombe le chef-lieu à l'est[réf. nécessaire]).

Tamokra compte d'autre localités en zone éparse : Boukhardous (à l'entrée ouest de Tamokra), Amedoune, Toufirt (au sud-est de Tamokra), Tizi Aïdel (à l'est de Tamokra, derrière Adrar Oumaza) et Taourirt (près de Tizi Aidel).[réf. nécessaire]

À l'origine, lors de sa création en 1984, la commune de Tamokra est composée de son chef-lieu Tamokra centre et des des localités suivantes : Tighilt, Ouled El Mehdi, Boukhardous El Seghir, Bicher, Boutouab, Ouled Ouadhah, Boukherdous El Kebir, Amedoune, Tassira, Toufirt, Tizi Aïdel et Taourirt[3].

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Administration et politique[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une caserne de gendarmerie et d'une garde communale.[réf. nécessaire]

Économie[modifier | modifier le code]

En hiver, la collecte d'olives permet à Tamokra d'assurer toute l'année en huile d'olive.

Autre que les olives, la station thermal de Sidi Yahia Aâdli est aussi un source de revenus pour Tamokra. sans oublié les figues, les figues sechées, les figues de barbarie, les raisins

Cueillette d'olive

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

La zawiya de Tamokra conserve de nombreux manuscrit datant de Sidi Yahia Aâdli.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Béjaïa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Achour Cheurfi, Dictionnaire des localités algériennes : villes, villages, hameaux, qsars et douars, mechtas et lieux-dits, Alger, Casbah Éditions,‎ 2011, 1213 p. (ISBN 9789961643365), p. 1076
  3. « Décret no 84-365 du 1er novembre 1984 fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 67,‎ 19 décembre 1984, p. 1488 (lire en ligne).
  4. Algérie : VIP 2011, sur le site almanach-dz.com.
  5. Mehdi Bsikri, « Inquiétante poussée du salafisme en Algérie », El Watan, no 6359,‎ 19 septembre 2011 (ISSN 1111-0333, lire en ligne)

Galerie[modifier | modifier le code]