Chellata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chellata
Noms
Nom algérien شلاطة
Nom kabyle Icellaḍen
Nom amazigh ⵉⵛⴻⵍⵍⴰⵜⴻⵏ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Béjaïa
Daïra Akbou
Chef-lieu Ighil Ouberki
Président de l'APC M. Maibèche (FFS)
2012-2017
Code postal 06200
Code ONS 0605
Démographie
Population 9 770 hab. (2008[1])
Densité 235 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 31′ 10″ N 4° 29′ 51″ E / 36.51944, 4.497536° 31′ 10″ Nord 4° 29′ 51″ Est / 36.51944, 4.4975  
Altitude Min. 1 136 m – Max. 1 136 m
Superficie 41,60 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Chellata

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Chellata

Chellata (ou Icellaḍen en kabyle) est une commune de Kabylie en Algérie. Elle est située dans la daïra d'Akbou de la wilaya de Béjaïa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Chellata
Beni-Zekki
Illoula Oumalou
Ighram Chellata Ouzellaguen
Akbou

C'est une zone de passage vers la haute Kabylie, par le Col de tirurda.[réf. nécessaire] Elle est située au nord d’Akbou, sur le massif d'Illulen Usammar. Délimitée à l'ouest par la commune d’Ighram, à l'est par celle d’Awzellaguen (Ouzellaguen), enfin au nord par la tribu d'Illulen où l'arbuste de la première confrérie religieuse a été enraciné : Sidi wadhriss.[réf. nécessaire]

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

Outre son chef-lieu Ighil Ouberki, la commune de Chellata est composée à sa création des localités suivantes[2] : Chellata, Elma, Fethoune, Feldène, Aït Sidi Amar, Meliha, Takhlidjt, Tizi N'Siib, Taourirt, Tala Mellal, Ighil Oumced, Aït Makadem, Aït Heyani et Aït Annane.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sur le plan local, peu d'agriculture. On peut surtout parler d'oléiculture et ces derniers temps de plus en plus d'Apiculteurs s'installent dans cette region, notamment dans les villages proche des montagnes (col de Chellata, à plus de 1000 mètres d'altitude). Le sol est rocailleux. La terre y est peu arable.[réf. nécessaire]

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Béjaïa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. « Décret no 84-365 du 1er novembre 1984 fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 67,‎ 19 décembre 1984, p. 1487 (lire en ligne).