Ighil Ali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ighil Ali
Vue d'Ighil Ali-centre
Vue d'Ighil Ali-centre
Noms
Nom algérien إغيل على
Nom amazigh ⵉⵖⵉⵍ ⴰⵍⵉ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Bejaia
Daïra Ighil Ali
Chef-lieu Ighil Ali
Président de l'APC Youcef Dahmani2
Code postal 06014
Code ONS 0617
Démographie
Population 9 526 hab. (2008[1])
Densité 49 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 20′ 00″ N 4° 28′ 00″ E / 36.33333, 4.46667 ()36° 20′ 00″ Nord 4° 28′ 00″ Est / 36.33333, 4.46667 ()  
Altitude 934 m
Superficie 195,37 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Ighil Ali

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Ighil Ali

Ighil Ali est une commune algérienne de la wilaya de Béjaïa et la région de Kabylie. Elle est située dans le massif des Aït Abbas (Djurdjura méridional).

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Ighil Ali
Boudjellil Aït-R'zine Tamokra
Boudjellil Ighil Ali Djaafra (Bordj Bou Arreridj)
Ouled Sidi Brahim (Bordj Bou Arreridj) Teniet En Nasr (Bordj Bou Arreridj) Teniet En Nasr (Bordj Bou Arreridj)

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

La commune d'Ighil Ali, avec une superficie de 195,37 km² est de loin la plus vaste de toute la Kabylie. Elle fut le berceau du royaume Kabyle jamais connu, les ATH ABBAS, qui s'étendait jusqu'aux portes du Sahara Algérien, dont la famille royale portait le nom d'AMOQRAN, qui régna sur la région de grande Kabylie avec un autre royaume, celui de KOUKOU, dont le territoire correspond à l'actuelle commune d'IMSOUHAL, daira d'IFERHOUNEN.La commune d'Ighil-Ali comprend les villages suivants : Takorabt, Ath saci, Azrou, Tabou3nante, Zina, Ath sradj, Tazla, Belayel, La Kalaa, Tiniri, Moka, Illougane, Boni.[réf. nécessaire]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est le village d'origine de l'écrivain français d'origine kabyle Jean Amrouche et de sa sœur, la poétesse Taos Amrouche. Historiquement et ethniquement parlant, la commune dépend de la large tribu des Ath Abbas, laquelle comprend deux autres communes, qui sont Ath Rzine et Voujellil. Cette région a été le siège du plus grand royaume kabyle jamais fondé, à savoir le royaume des Ath Abbas, dont la capitale fut LQELÄA, qui a lutté contre les présences espagnole, turque et française.[réf. nécessaire] La commune d'Ighil Ali est située au cœur du massif montagneux des Bibans (tiggura ou portes)[Quoi ?], formant un prolongement géologique et géographique du massif du Djurdjura vers le sud.

Démographie[modifier | modifier le code]

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2012 en cours Youcef Dahmani[2] RCD  
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Béjaïa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Syphax Y., « Le RCD à Boudjellil et Youcef Dahmani à Aït R’zine », La Dépêche de Kabylie, 13 décembre 2012 (Lire en ligne).
  3. http://www.femmesalgeriennes.gov.dz/?Meriem-Belmihoub-Zerdani