Amizour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Amizour
Mairie d'Amizour.
Mairie d'Amizour.
Noms
Nom algérien اميزور
Nom amazigh ⴰⵎⵉⵣⵓⵔ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Béjaïa
Daïra Amizour
Président de l'APC Mokhtar Bouzidi (FFS)[réf. nécessaire]
2012-2017
Code postal 06300
Code ONS 0602
Démographie
Population 37 562 hab. (2008[1])
Densité 343 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 38′ 39″ N 4° 54′ 20″ E / 36.644147, 4.9056136° 38′ 39″ Nord 4° 54′ 20″ Est / 36.644147, 4.90561  
Superficie 109,36 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Amizour

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Amizour
Liens
Site de la commune http://www.apc-amizour.dz

Amizour ou Oued-Amizour est le nom d'une commune de Kabylie (Algérie) et de la daïra du même nom, dans la wilaya de Béjaïa.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Amizour est située à 24 km de Bejaia et 232 km d'Alger.

Communes limitrophes d’Amalou
El Kseur Oued Ghir Tala Hamza
Semaoun Amalou Boukhelifa
Ferraoun barbacha Kendira

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

Amizour sous la neige.

Outre son chef-lieu Amizour-ville, la commune d'Amizour est composée à sa création des localités suivantes[2] : Amalou, Leflih, Aït Yahia, Tazrout Ikharezène, Ferghine, Ikerkouchène, Aït El Kicher, Aguemoun, Ibitoutène, Ihadjaren Ouada, Ibezghichène, Ighil Ibezghane, Ihedjrane Ouada, Imaaziouène, Azrou, Aït Mizi, Ibakourène, Aït Mana, Iferachène, Aït Imaouche, Ighil N'Chiha, Tizi Neftah, Ighil Ialouanène, Bou Ouchène, Tazrout, Tariket, Ouaoucha, Drari, Tagroudja, El Hamma, Chelhab, Aregrag, Tassira, El A¨dja, Tadert Tamoukrant, Taguemount, Targa Ourirène, Boulazazène, Taououarzegnit, Tizi Ouchène, Takarabt, Berri, El Kitoun, Xantina, Berdoune, Aafra, Ahamem, Tikheroubine, Sidi Abdelhadi, Boukhalfa, Tazrou N'Zaïd, Ihedjarène Ouféla, Merj Ouamane, Boudjouad, Ighil Iferguène, Amayaz, Iharkane, Boudelsène, Debha, Tabouakt, Ikrourene.

Histoire[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources, notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Béjaïa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. « Décret no 84-365 du 1er novembre 1984 fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 67,‎ 19 décembre 1984, p. 1486 (lire en ligne).