Boukhelifa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boukhelifa
Mairie de Boukhelifa
Mairie de Boukhelifa
Noms
Nom algérien بوخليفة
Nom kabyle bouxlifa
Nom amazigh ⴱⵓⵅⵍⵉⴼⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Kabylie
Wilaya Béjaïa
Daïra Tichy
Chef-lieu T'lata[1]
Président de l'APC Salah Djahnine
2007-2012
Code postal 06101
Code ONS 0648
Démographie
Population 8 766 hab. (2008[2])
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 36′ 52″ N 5° 05′ 14″ E / 36.614391, 5.08720136° 36′ 52″ Nord 5° 05′ 14″ Est / 36.614391, 5.087201  
Superficie 116,38 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Béjaïa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Boukhelifa

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Boukhelifa

Boukhelifa est une commune d'Algérie, située dans la wilaya de Béjaïa.

La commune de Boukhelifa est essentiellement composée des anciens  territoires de deux tribus, les Ath Slimane à l’Est de l’Oued Djemâa et les Ath Mimoun à l’Ouest.   

Les parents du joueur de football Zinédine Zidane sont originaires de cette commune, précisément du village d'Aguemoune Ath Slimane.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Boukhelifa
Tala Hamza Béjaïa Mer Méditerranée
Amizour Boukhelifa Tichy
Kendira Bazer Sakhra (Sétif) Aït Tizi (Sétif)

Lieux-dits, quartiers et hameaux[modifier | modifier le code]

Vue générale de Boukhelifa et de ses hameaux depuis la localité d'Aït Guendouze, avec le mont Yemma Gouraya en arrière-plan.

Outre son chef-lieu Taguemount, la commune de Boukhelifa est composée des localités suivantes[3] : Boukhelifa, Tlata, Mouzaïa, Iboulaouadène, Béni Guendouz, Taazibt N'Biou, Ifoughalène, Tagma, Mazekouane, Barkat Lahiout, Acherchour, El Meghra, Zoubaï, Adjelouh, Djebira, Ikhitmane, Toussoukt, Laach Ighiouar, Louiba, Timanachine, Djoua, Aguemoun, Tahmamt, Sikki, El Hit, Ighil Igrane, Ihamachène, Ighil Ahcène.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Code des agglomérations : 5e recensement général de la population et de l'habitat, vol. 169/2012, Alger, Office national des statistiques, coll. « Collections statistiques »,‎ 2012, p. 26.
  2. « Wilaya de Béjaïa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  3. « Décret no 84-365 du 1er novembre 1984 fixant la composition, la consistance et les limites territoriales des communes », Journal officiel de la République algérienne démocratique et populaire, no 67,‎ 19 décembre 1984, p. 1484 (lire en ligne).