Sprechgesang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Sprechgesang est un style de récitation à mi-chemin entre la déclamation parlée et le chant, inventé par Engelbert Humperdinck dans son opéra Die Königskinder (les enfants royaux) mais surtout connu pour avoir été repris par Schönberg dans le Pierrot lunaire. De l'allemand « chant parlé », il est défini d’une manière assez peu précise : ce traitement de la voix pose en effet de nombreux problèmes techniques (notamment pour la notation) et stylistiques, qui prêtent aujourd'hui encore à des controverses. Le Sprechgesang constitue un apport capital à la musique contemporaine[réf. nécessaire].

Œuvres classiques dans lesquelles on retrouve le Sprechgesang[modifier | modifier le code]

Textes traitant du Sprechgesang[modifier | modifier le code]

Boulez : Dire, jouer, chanter in Points de repère, 1981.

Influences[modifier | modifier le code]

Article connexe : Parlé-chanté.

Articles connexes[modifier | modifier le code]