Simud Valles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Simud Valles

Gros plan sur une région de Simud Valles parMars Reconnaissance Orbiter le 24 mai 2009.
Gros plan sur une région de Simud Valles par
Mars Reconnaissance Orbiter le 24 mai 2009.

Géographie & Géologie
Coordonnées 19° 36′ N 322° 12′ E / 19.6, 322.219° 36′ N 322° 12′ E / 19.6, 322.2[1]
Région Chryse Planitia
Type de relief Vallis
Nature géologique Lit de cours d'eau
Époque de formation Noachien[2]
Surfaces récentes Amazonien
Longueur 945 km
Largeur ~ 350 km[3]
Altitude ~ -3 500 m
Profondeur ~ 500 m
Quadrangle(s) Oxia Palus
Éponyme nom sumérien[4] de Mars
Localisation sur Mars

(Voir situation sur carte : Mars

Localisation de la ville
Simud Valles

Simud Valles est un ensemble de lits de cours d'eau asséchés de 945 km de long situés sur la planète Mars dans le quadrangle d'Oxia Palus par 19,6° N et 322,2° E.

Géographie et géologie[modifier | modifier le code]

Simud Valles et Tiu Valles prennent naissance au niveau de Chryse Chaos, qui fait suite à Hydraotes Chaos et, plus en amont, Aurorae Chaos, dans la région de Margaritifer Terra par où débouchent les canyons Eos Chasma et Capri Chasma de Valles Marineris. Hydrapsis Chaos, Aureum Chaos, Arsinoes Chaos et Pyrrhae Chaos, situés plus au sud-est, se déversent également dans ces vallées.

Celles-ci se seraient formées il y a plusieurs milliards d'années, au Noachien ou au plus tard à l'Hespérien, sans doute à la suite d'une brusque libération d'eau fondue du pergélisol sous l'effet, peut-être, d'un point chaud localisé sous Margaritifer Terra qui aurait déclenché à cet endroit une activité volcanique modérée, décelable semble-t-il à travers les petits cônes vraisemblablement volcaniques observés dans Hydraotes Chaos, et suffisante pour avoir réchauffé le sous-sol de toute la région[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) USGS Gazetteer of Planetary Nomenclature – Feature Information « Simud Valles. »
  2. (en) Lunar and Planetary Science XXXVI (2005) J.A.P. Rodriguez, S. Sasaki, K.L. Tanaka, J.A. Skinner Jr., J.M. Dohm, H. Miyamoto, A. Fairén, R. Kuzmin, D. Schulze-Makuch et V.R. Baker, « Outflow channel floor collapse and the formation of Simud and Tiu Valles, Mars. »
  3. (en) High Resolution Imaging Science Experiment « Simud Valles (ESP_013243_1955) . »
  4. (en) Lexique sumérien de John A. Halloran [PDF] Étymologiquement si4-mud2 signifiant littéralement « rouge sang. »
  5. (en) NASA 2001 Mars Odyssey Thermal Emission Imaging System « Volcanism and Collapse in Hydraotes. »

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :