Programme Phobos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration de la sonde Phobos

Le programme Phobos était une mission spatiale inhabitée soviétique constituée de deux sondes, lancées en 1988 et 1989, dédiées principalement à l'étude de la planète Mars et de ses deux lunes, Phobos et Déimos. Souffrant d'anomalies critiques, les deux sondes finirent par perdre contact avec la Terre. Seule Phobos 2 réussit à se mettre en orbite autour de Mars et à collecter des données, dont 38 photographies d'une résolution supérieure à 40 mètres.

Les missions Phobos avaient notamment pour objectif l'observation du Soleil (étude du vent solaire, de l'environnement plasmatique et du champ magnétique), l'étude de la composition de la surface du satellite Phobos et de l'atmosphère de la planète Mars.

Les sondes[modifier | modifier le code]

Les sondes Phobos ont constitué une nouvelle génération de sondes spatiales, succédant à la conception utilisée pour les sondes Venera des missions planétaires de 1975-1985, y compris la dernière utilisée durant les missions Vega 1 et Vega 2 en direction de la comète de Halley.

La partie principale des sondes était constituée d'une section toroïdale pressurisée comprenant les systèmes électroniques, entourée par un module cylindrique supportant les instruments scientifiques. En dessous étaient fixés quatre réservoirs sphériques remplis d'hydrazine, servant à l'alimentation des moteurs du système de contrôle d'attitude, une fois le moteur principal abandonné. Ce système avait à sa disposition 28 moteurs de manœuvre (24 développant une poussée de 50 N, et 4 une poussée de 10 N), montés sur les réservoirs d'hydrazine, le corps de la sonde et les panneaux solaires.

Les sondes Phobos avaient chacune une masse de 2 600 kg, 6 220 kg au total avec le système de propulsion pour l'insertion orbitale. Elles ont été lancées par une fusée Proton-K.

Phobos 1[modifier | modifier le code]

La sonde Phobos 1 a été lancée le 7 juillet 1988. La mission se déroula comme prévu, jusqu'à une interruption brutale des communications le 2 septembre 1988, alors que la sonde voyageait en direction de Mars. L'ordinateur de bord de la sonde ne parvint pas à interpréter correctement les commandes envoyées depuis la Terre les 29 et 30 août, et les moteurs de contrôle d'attitude furent arrêtés. Les panneaux solaires de la sonde perdirent ensuite leur orientation vis-à-vis du soleil et la sonde finit par épuiser ses batteries.

Phobos 2[modifier | modifier le code]

La sonde Phobos 2 a été lancée cinq jours après Phobos 1, le 12 juillet 1988. Elle réussit sa mise en orbite autour de Mars et récolta des données sur le Soleil, Mars et Phobos. Peu avant la fin de la mission, au moment où la sonde survolait à moins de 50 m d'altitude le satellite Phobos, le contact fut perdu. Les tentatives de réception du signal émis par la sonde furent vaines et la mission se termina le 27 mars 1989. La cause de l'échec est supposée être un dysfonctionnement de l'ordinateur de bord, provoqué par des particules émises lors d'une éruption solaire. La sonde perdit alors son orientation, ses batteries s'épuisèrent et elle finit comme Phobos 1, muette à jamais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paolo Ulivi et David M. Harland, Robotic exploration of the Solar System - Part 2 : Hiatus and Renewal 1983-1996, Springer Praxis,‎ 2009 (ISBN 978-0-387-78904-0)
    Historique des missions interplanétaires de 1982 à 1996
  • (en) Brian Harvey, Russian planetary exploration : history, development, legacy and prospects, Springer Praxis,‎ 2007 (ISBN 978-0-387-46343-8)
    Historique des missions interplanétaires russes des débuts jusqu'en 2006

Articles connexes[modifier | modifier le code]