Shriners

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le logo du Sanctuaire reprenant plusieurs symboles islamiques

Les Shriners ou AAONMS (Ancient Arabic Order of the Nobles of the Mystic Shrine), traduisible par Ordre arabe ancien des nobles du sanctuaire mystique) sont une société maçonnique nord-américaine fondée par Walter M. Fleming et William J. Florence à New York dans les années 1870. Ils recrutent leurs membres parmi les francs-maçons du troisième degré. Revendiquant environ 400 000 membres[1] dans le monde, ils sont présents dans environ 193 temples aux États-Unis d'Amérique, au Canada, au Mexique et à Panama, ainsi qu'aux Philippines, à Puerto Rico, en Europe, en Australie et dans de nombreux pays musulmans.

Histoire[modifier | modifier le code]

William Jermyn Conlin, a.k.a. William Jermyn Florence
Patrouille arabe du Karnak Temple Mystic Shrine, Montréal, 29 mai 1948.

L'histoire de l'ordre débute lorsque William J. Florence fut invité à Marseille à une fête organisée par un diplomate arabe. Le spectacle fut une sorte de comédie musicale précisément rythmée dont la conclusion fit des invités les membres d'une société secrète. Ayant voyagé à Alger, puis au Caire, l'acteur prit notes de ce spectacle et les suggéra à son ami Walter M. Fleming. Ce dernier les convertit pour créer l'AAONMS.

Dès lors, le groupe a adopté un cadre oriental codifié par son rite faisant références aux mille et une nuits et s'inspirant de la mystique soufie. Par exemple, le temple devient une « mosquée ». Les dignitaires ont comme degré « illustre grand prêtre et prophète »[2].

Adhésion[modifier | modifier le code]

En dépit de son thème, l'ordre des Shriners prétend n'avoir aucun rapport avec l'islam. C'est une société fraternelle dite paramaçonnique dont les membres doivent être maîtres francs-maçons et déclarer lors d'une profession de foi la croyance en un Être suprême.

Avant la réforme de l'ordre en 2000, les membres devaient obligatoirement avoir obtenu le 32e degré du Rite écossais ancien et accepté ou le 15e degré du Rite d'York mais ces considérations, aujourd'hui, n'ont plus lieu d'être.

Les parades et activités publiques[modifier | modifier le code]

Les Shriners défilent souvent costumés dans leurs tenues orientales et organisent des spectacles de cirque. Par ailleurs, les Shriners contribuent aussi à organiser les Oscars et tiennent des banquets en l'honneur des vedettes de Hollywood.

Œuvres caritatives[modifier | modifier le code]

Article connexe : Hôpital aux États-Unis.
Hôpital Shriners pour enfants de l'Université du Texas

L'ordre finance un réseau de vingt-deux hôpitaux Shriners (Shriners Hospitals for Children[3]) dont un au Mexique pour les enfants sans aucune condition d'admission si ce n'est d'avoir moins de dix-huit ans. Les hôpitaux suivent ainsi gratuitement plus de 100 000 patients en 2006 pour un budget global de 600 millions de dollars.

Membres célèbres[modifier | modifier le code]

Le président des États-Unis Harry S. Truman recevant des membres des Shriners en 1948.

( Selon leur site officiel[précision nécessaire])

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. selon le site officiel des Shriners
  2. selon cette introduction aux rites des shriners
  3. Shriners Hospitals for Children)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]