Strom Thurmond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thurmond.
Strom Thurmond
Illustration.
Fonctions
Sénateur des États-Unis
représentant la Caroline du Sud
Élection
Réélection





Prédécesseur Thomas A. Wofford
Successeur Lindsey Graham
Élection
Prédécesseur Charles E. Daniel
Successeur Thomas A. Wofford
103e Gouverneur de Caroline du Sud

(&&&&&&&&&&&014563 ans, 11 mois et 25 jours)
Prédécesseur Ransome Judson Williams
Successeur James F. Byrnes
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Edgefield, Caroline du Sud (États-Unis)
Date de décès (à 100 ans)
Lieu de décès Edgefield, Caroline du Sud (États-Unis)
Parti politique Républicain (1964-2003)
Démocrate (1946-1964)
Diplômé de Université de Clemson
Profession Avocat

Strom Thurmond
Gouverneurs de la Caroline du Sud

James Strom Thurmond (1902-2003) est un homme politique américain, membre du Parti démocrate de 1933 à 1964 puis du Parti républicain, gouverneur de Caroline du Sud de 1947 à 1951, candidat à la présidence des États-Unis en 1948 et sénateur au Congrès des États-Unis de 1955 à 2003 pour la Caroline du Sud. Il fut secrétaire du Comité judiciaire du Sénat de 1981 à 1987.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Strom Thurmond est né le à Edgefield en Caroline du Sud (É.-U).

Diplômé en horticulture, il est d'abord un fermier avant de devenir enseignant puis en 1929, superintendant à l'éducation du comté d'Edgefield.

Parallèlement avec son père, il étudie le droit avec succès et est admis en 1930 au barreau de Caroline du sud puis sert de 1930 à 1938 en tant qu'attorney du comté et de la ville d'Edgefield. En 1933, il est élu au sénat de Caroline du Sud sous l'étiquette du Parti démocrate.

À l'entrée en guerre des États-Unis en 1941, il rejoint l'armée américaine où il sert au sein de la section des affaires civiles au quartier général de la 1re armée. Il participe au débarquement en Normandie en 1944 avec la 82e division aéroportée.

Il était aussi un membre important de la franc-maçonnerie[1].

Le gouverneur Thurmond et l'élection présidentielle de 1948[modifier | modifier le code]

En 1946, Strom Thurmond, revenu à la vie civile, est élu gouverneur démocrate de Caroline du Sud, poste qu'il conserve jusqu'en 1951.

En 1948, bien que démocrate, il se présente à l'élection présidentielle contre Harry Truman, président sortant, sous l'étiquette de candidat du States Rights Party (Parti du droit des États). Il défend alors âprement le système ségrégationniste du Sud. Il n'obtient alors que 2,41 % des suffrages nationaux mais la victoire dans 4 États du Sud : Louisiane (49 %), Mississippi (87 %), Caroline du Sud (71 %) et Alabama (79 %) soit 39 voix dans le collège électoral.

Le Sénateur Thurmond (1955-2003)[modifier | modifier le code]

En 1954, après l'échec d'une 1re tentative, Thurmond, se présentant sans étiquette politique, réussit à être élu lors d'une nouvelle élection sénatoriale contre Edgar Brown, le candidat officiel du Parti démocrate.

En 1956, il est l'auteur du Manifeste du Sud pour protester contre la décision de la Cour suprême des États-Unis laquelle a déclaré la ségrégation dans les écoles publiques anticonstitutionnelle (Brown v. Board of Education). Ce manifeste sera signé par 101 membres du Congrès américain, issus des États du Sud. En 1957, il prononce au Sénat un discours de 24 heures et 18 minutes contre l'amendement sur les droits civiques.

En 1964, Thurmond quitte définitivement le Parti démocrate pour rejoindre le Parti républicain en pleine résurrection dans le Sud et participe activement à la campagne présidentielle de Barry Goldwater contre Lyndon Johnson.

Thurmond participe également à la « stratégie sudiste » mise au point par les républicains pour récupérer l'électorat blanc en déshérence après le changement d'orientation de la politique nationale du Parti démocrate. Cette stratégie et la candidature du gouverneur démocrate George Wallace, en tant que dissident, aboutissent au succès de Richard Nixon à l'élection présidentielle de 1968.

Durant les années 70, bien avant de nombreux autres politiciens du Sud, il devient partisan de l'intégration des Noirs. Il apporte son soutien à la nomination de juges noirs dans les cours fédérales.

En 1998, il est décoré sur la colline du Capitole pour son courage et son patriotisme.

Retraite et mort[modifier | modifier le code]

Ce n'est qu'en janvier 2003 que Strom Thurmond prend enfin sa retraite du Sénat, alors âgé de 100 ans et après 48 années à représenter la Caroline du Sud, établissant un record national.

Son départ fut précédé d'une polémique qui contraint le sénateur Trent Lott, qui lui avait rendu hommage lors d'un discours, à démissionner de son poste de chef de la majorité républicaine pour cause d'apologie de la ségrégation.

Strom Thurmond meurt le 26 juin 2003 et est enterré au cimetière d'Edgefield.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Mariages[modifier | modifier le code]

En 1947, il épouse Jean Crouch (1926-1960), sa cadette de 24 ans, de laquelle il n'aura pas d'enfants.

Le 22 décembre 1968, ce veuf de 66 ans se remarie avec Nancy Janice Moore (1946-), sa cadette de 44 ans, de laquelle il aura 4 enfants nés entre 1971 et 1976 et dont l'aînée, Nancy Moore Strumond, est morte dans un accident automobile en 1993.

Fille naturelle[modifier | modifier le code]

Après sa mort, un secret de famille fut révélé au public : Strom Thurmond avait une autre fille, mulâtresse, Essie Mae Washington-Williams (1925-2013), qu'il avait eue avec Carrie Butler (1909-1947), la bonne noire de la famille Thurmond alors âgée de 15 ans.

Strom Thurmond, le ségrégationniste, n'a jamais manqué au cours de sa vie de veiller à ce que sa fille aînée, enseignante, reçoive une éducation convenable et ne manque de rien. Elle fut même officiellement reconnue par les autres enfants légitimes du vieux sénateur. Le nom de sa fille naturelle a depuis été ajouté sur la liste de ses enfants, inscrit sur le socle de sa statue dressée devant le capitole de Caroline du Sud.

Déclaration de Strom Thurmond[modifier | modifier le code]

« I wanna tell you, ladies and gentlemen, that there's not enough troops in the army to force the Southern people to break down segregation and admit the nigger race into our theaters, into our spring pools, into our homes, and into our churches. »

« Je voudrais vous dire, Mesdames et Messieurs, qu'il n'y a pas assez de soldats dans l'armée pour forcer le peuple du Sud à abolir la ségrégation et à admettre la race nègre dans nos théâtres, dans nos piscines, nos maisons et nos églises. »

Strom Thurmond (campagne présidentielle de 1948)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Précédé par Strom Thurmond Suivi par
Charles E. Daniel
Flag of South Carolina.svg
Sénateur US de Caroline du Sud
1955-2003
Lindsey Graham
Ransome Judson Williams
SouthCarolinastateseal.jpg
Gouverneur de Caroline du Sud
1947-1951
James Francis Byrnes