FLCL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

FLCL

フリクリ
(Furi Kuri)
Genre Science-fiction, comédie surréaliste
OAV japonais
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Gainax, Production I.G
Licence Drapeau de la France Dybex
1re diffusion 26 avril 200016 mars 2001
Épisodes 6
Light novel
Auteur Yoji Enokido
Illustrateur Kazuya Tsurumaki, Hiroyuki Imaishi
Éditeur Drapeau du Japon Kadokawa Shoten
Sortie initiale juin 2000mars 2001
Volumes 3
Manga
Cible
éditoriale
Seinen
Auteur Hajime Ueda
Éditeur Drapeau du Japon Kodansha
Drapeau de la France Pika Édition
Prépublication Drapeau du Japon Magazine Z
Sortie initiale 23 octobre 200023 août 2001
Volumes 2

Fooly Cooly, Fuli Culi ou encore FLCL (フリクリ, Furikuri?) est un OAV en six épisodes réalisé par Katsuya Tsurumaki en 2000. Cette coproduction entre les studios Gainax et Production I.G est devenue célèbre chez les fans d'anime et de manga. Les OAV ont été diffusés sur la chaîne française Nolife dans sa version originale sous-titrée.

Il a été adapté en un manga en deux volumes dessiné par Hajime Ueda et édité par Kodansha.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Premier épisode[modifier | modifier le code]

Naota Nandaba est un garçon qui vit dans la banlieue japonaise de Mabase avec son père et son grand-père. Il fréquente Mamimi Samejima, une fille plus agée, qui était amie avec son grand frère parti pour l'Amérique. Une usine géante appartenant à Medical Mechanica s'est implantée récemment à Mabase, elle rejette quotidiennement de la fumée qui envahie la ville, et sa forme rappelle celle d'un fer à repasser.

Un jour, Naota est renversé par Haruko Haruhara, une fille de dix-neuf ans en Vespa. Touché à la tête, une bosse apparait sur son front. Elle devient une corne, que Naota arrive à dissimuler sous un pansement. Haruko se fait engager comme domestique par la famille de Naota. Dans la soirée, la corne se met à grossir, deux robots de la Medical Mechanica en émergent et se mettent à se battre. Le robot rouge humanoïde avec un écran en guise de tête en sort vainqueur, il intègre la famille de Naota.

Deuxième épisode[modifier | modifier le code]

Mamimi joue au jeu vidéo Fire Starter, dans lequel apparait le dieu des flammes noires nommé Kanchi, elle espère le retrouver dans la réalité. Lorsqu'elle croise le robot rouge, elle pense l'avoir trouvé, le robot est alors nommé Kanchi. Haruko se présente comme détective spatiale. Lorsqu'elle enquête autour de l'usine, elle remarque qu'elle ne possède pas d'entrée.

Des incendies criminels se déclenchent régulièrement à Mabase. Mamimi et le frère Naota se sont connu le jour du premier incendie, celui de l'école primaire. Kanchi et Mamimi passent du temps dans les décombres.

Deux cornes réapparaissent sur la tête de Naota. Un robot fini par en sortir, et il est combattu par Haruko et Kanchi. Le nouveau robot a l'avantage, mais lorsque Kanchi engloutit Naota, il devient plus puissant et terrasse le nouveau robot. Kanchi éjecte Naota à la fin du combat.

Troisième épisode[modifier | modifier le code]

Naota se rapproche d'une camarade de sa classe : Ninamori, qui est la fille du maire de la ville, et la déléguée de classe. Une pièce de théâtre est organisé à l'école, et Ninamori truque les résultats pour qu'elle obtienne le premier rôle et que Naota obtienne le second rôle. Le rôle de Naota est un chat parlant, et des oreilles de chat apparaissent sur sa tête. Ils sont tous les deux victimes d'un accident provoqué par Haruko en Vespa. Ninamori est alors invitée à passer la nuit dans la famille de Naota.

Le lendemain, lors de la répétition de la pièce, un nouveau robot sort de la tête de Ninamori, qui est combattu par Haruko et Kanchi. Comme le combat précédent, la fusion de Kanchi et de Naota parvient à bout du robot.

Quatrième épisode[modifier | modifier le code]

Amarao vient mettre Naota en garde contre Haruko. Un satellite endommagé tombe en direction de Mabase, Naota le renvoie dans l'espace en utilisant une guitare qu'Haruko a sortie de sa tête comme batte de baseball.

Cinquième épisode[modifier | modifier le code]

Amarao, aidé par sa subordonnée Kitsurubami tente d'anéantir Kanchi et Haruko, mais n'y arrive pas. Mamimi et Naota se s'ont éloignés, elle pense que Naota est amoureux d'Haruko. Un nouveau robot sort de la tête de Naota, il est combattu et vaincu, et se transforme en main géante inerte, plantée à côté de l'usine.

Sixième épisode[modifier | modifier le code]

Mamimi adopte découvre un robot de compagnie, et l'adopte. Celui-ci mange les téléphones portables, et grossi. Sa taille devient telle qu'il peut manger des véhicules.

Amarao explique à Naota qu'Haruko cherche Atomsk dont elle est amoureuse, un homme possédant un pouvoir capable de s'emparer de planètes. Atomsk a été capturé par la Medical Mechanica.

Le robot de compagnie avale Kanchi, puis Naota, et fusionne avec la main, qui s'anime. La main saisie alors du fer à repasser, mais Naota acquière le pouvoir d'Atomsk et met la main en déroute. Puis Atomsk sort de la tête de Naota et part. Haruko part alors à sa poursuite.

Analyse[modifier | modifier le code]

FLCL a plus généralement pour thème la transition à la majorité civile, dans le sens plus rituel que légal du passage de l'adolescence à l'âge adulte. FLCL contient beaucoup de seconds degrés et maints styles standards y sont développés : science-fiction, comédie, drame, roman feuilleton, horreur.

Absurdité et frénésie[modifier | modifier le code]

Parodie[modifier | modifier le code]

Listons la flopée de parodies: John Woo, South Park, Neon Genesis Evangelion (aussi produit par Gainax), Lupin III, Daicon (dans le cinquième épisode Haruko crie "Daicon V").[réf. nécessaire]

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Naota Nandaba
  • Haruko Haruhara
  • Mamimi Samejima
  • Gaku
  • Kiturubami
  • Miyu Miyu
  • Shigekuni Nandaba
  • Masashi
  • Amarao
  • Eri Ninamori
  • Kamon Nandaba
  • Junko Miyaji

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Avec les pauses commerciales, la durée totale de FLCL est d'environ 2 heures.

Les six épisodes sont :

  1. Fooly Cooly (フリクリ, Furi Kuri?)
  2. FireStarter (ファイスタ, FiSta?)
  3. Marquis de Carabas[1] (マルラバ, Maru-Raba?)
  4. Full Swing (フリキリ, Furi Kiri?)
  5. Brittle Bullet (ブラブレ, Bura-Bure?)
  6. FLCLimax (フリクラ, Furi Kura?)

Différences entre le manga et l'anime[modifier | modifier le code]

Il existe un manga en deux tomes, développé en parallèle à la série. L'histoire y est sensiblement la même, même si l'humour déjanté s'efface régulièrement pour un ton plus noir et plus psychologique[réf. nécessaire] du dessinateur Hajime Ueda.

Univers de FLCL[modifier | modifier le code]

Manga[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]

Distribué en francophonie par Dybex.

Équipe[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Japonais Français
Naota Nandaba Jun Mizuki Susan Sindberg
Haruko Haruhara Mayumi Shintani Nathalie Homs
Mamimi Samejima Izumi Kasagi  ?
Gaku Akira Miyajima  ?
Kiturubami Chiemi Chiba  ?
Miyu Miyu Hideaki Anno  ?
Shigekuni Nandaba Hiroshi Ito Thierry Kazazian
Misashi Kazuhito Suzuki Constantin Pappas
Amarao Kouji Ohkura Thierry Kazazian
Eri Ninamori Mika Itou Christelle Reboul
Kamon Nandaba Suzuki Matsuo Bruno Magne

Musique[modifier | modifier le code]

Tous les génériques sont du groupe the pillows.

Génériques d'ouverture :

  • One Life pour l'épisode 1
  • Instant Music pour les épisodes 2 et 3
  • Happy Bivouac pour l'épisode 4
  • Runners High pour l'épisode 5
  • 'Carnival pour l'épisode 6

Générique de fin :

  • Ride on Shooting Star

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Marquis de Carabas est un des personnages du Chat botté.