Genndy Tartakovsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Genndy Tartakovsky

Description de cette image, également commentée ci-après

Genndy Tartakovsky au Festival international du film d'animation d'Annecy 2012 pour la présentation de Hôtel Transylvanie

Nom de naissance Genndy Borisovich Tartakovsky
Геннадий Борисович Тартаковский
Naissance (44 ans)
Moscou, URSS (Russie)
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Profession Producteur, réalisateur, scénariste, animation
Films notables Hôtel Transylvanie
Séries notables Le Laboratoire de Dexter, Samouraï Jack, Star Wars: Clone Wars

Genndy Borisovich Tartakovsky (russe : Дженнди Тартаковски[1] ; né le 17 janvier 1970) est un animateur, réalisateur et producteur américain d'origine russe. Bien que son nom d'origine Геннадий s'épelle Gennady ou Guennadi, il décide de changer pour Genndy après avoir emménagé aux États-Unis[1]. Il est mieux connu pour s'être impliqué dans des séries d'animation sur Cartoon Network incluant Le Laboratoire de Dexter, Samouraï Jack, Star Wars: Clone Wars, et Sym-Bionic Titan (en). En 2011, Tartakovsky rejoint la société Sony Pictures Animation, dans laquelle il réalise le film Hôtel Transylvanie[2] ainsi qu'un film inspiré de Popeye[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Tartakovsky est né le 17 janvier 1970 à Moscou, et issu de parents juifs[4]. Son père, Boris, était dentiste[5] pour les agents gouvernementaux et les membres de l'équipe d'URSS de hockey sur glace[6]. Sa mère, Miriam, était assistante du principal dans une école. Il a également un frère aîné, Alexander, âgé de deux ans de plus[6]. Avant sa venue aux États-Unis, sa famille emménage en Italie, pays dans lequel il vivra proche d'autres membres de sa famille allemande. C'est là-bas que Tartakovsky crée son premier dessin inspiré de la fille de son voisin.

La famille Tartakovsky emménage plus tard aux États-Unis alors que Genndy n'est âgé que de sept ans[7], pour fuir l'antisémitisme[6]. La famille s'installe d'abord à Columbus (Ohio)[8] puis à Chicago. Genndy est principalement inspiré par les comics qu'il découvre dans le pays ; le premier qu'il avait acheté était une édition du comics Le Plein de Super (Super Friends). Tartakovsky a étudié à la Eugene Field Elementary School de Chicago, puis s'inscrit par la suite la prestigieuse Lane Technical College Prep High School (en). Lorsqu'il a 16 ans, son père décède d'une crise cardiaque[6]. Pour Genndy, son père était « sévère et vieux jeu », mais il considère que sa relation entre lui et son père était spéciale. Suite au décès de son père, Genndy et sa famille emménagent dans un logement social et travaille pour payer ses études. La famille Tartakovsky encourage Genndy à devenir un homme d'affaire, et ce dernier s'inscrit donc dans une classe de commerce. Cependant, suite à son inscription tardive, il ne pouvait plus assister aux cours de son choix. Il est alors assigné dans une classe d'art, qui l'amène ensuite au Columbia College Chicago (en) avant d'emménager à Los Angeles pour y étudier l'animation à la California Institute of the Arts[8] (avec son ami Rob Renzetti (en)[6]) puis faire la rencontre de Craig McCracken. À la CalArts, Tartakovsky réalise et anime deux courts-métrages, dont un qui deviendra la première base de la série Le Laboratoire de Dexter[8]. Supposément, après deux ans à la CalArts, Tartakovsky est engagé en Espagne pour Batman et Profession : critique[5]. Pendant son séjour en Espagne, sa mère décède d'un cancer[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Craig McCracken est engagé dans un poste de directeur artistique chez Hanna-Barbera pour la série Bêtes comme chien[5] et recommande Robert Renzetti et Tartakovsky aux studios. C'est à ce moment que la carrière de Tartakovsky décolle. Hanna-Barbera laisse à Tartakovsky, McCracken, Renzetti, et Paul Rudish (en) libre cours à leur imagination et le bon soin de créer leurs projets animés. Tartakovsky se projette dans l'idée de proposer Le Laboratoire de Dexter, un court-métrage qu'il avait r"alisé lors de ses études à la California Institute of the Arts. Tartakovksy a également aidé à la publication de la 25e édition du comics Le Laboratoire de Dexter originellement intitulé Stubble Trouble[9]. Il a également aidé à la production de la série Les Supers Nanas et à la direction artistique du film Les Supers Nanas, le film. Chacun de ses projets a été nominé aux Emmy Awards, avec Samouraï Jack qui sera récompensé dans la catégorie « meilleur programme d'animation » en 2004 – la même année, il est récompensé dans la même catégorie mais cette fois-ci pour la série Star Wars: Clone Wars.

Le créateur de Star Wars, George Lucas, engage Tartakovsky pour la réalisation de la série Star Wars: Clone Wars, une mini-série d'animation à succès dont la trame débute entre L'Attaque des clones et La Revanche des Sith. La série remporte trois Emmy awards : deux dans la catégorie « meilleur programme d'animation » en 2004 et 2005, et un autre dans la catégorie « meilleure implication artistique » (pour le designer Justin Thompson en 2005). Tartakovsky ne s'implique pas dans la série qui succède, et ne pense pas s'impliquer dans de futurs projets Star Wars[10].

Genndy fut directeur artistique de l'épisode pilote pour Korgoth of Barbaria (en) en 2006, diffusé sur Adult Swim mais sans continuité. Il a également réalisé une publicité anti-tabac, une pour Nicorette en 2006[11] et deux pour Niquitin en 2008[12]. Il a également créé un court-métrage en 2009, Maruined, pour le programme télévisé Cartoonstitute (en) chez Cartoon Network, mais n'a pas été officiellement diffusé. En 2009 toujours, l'intention pour Tartakovsky de réaliser un film Samouraï Jack chez Frederator Studios et Bad Robot Productions (en) est annoncée[13]. En 2010, il créé quelques storyboards pour le film Iron Man 2 de Jon Favreau[14]. La dernière série d'animation de Tartakovsky diffusée sur Cartoon Network, Sym-Bionic Titan (en), est diffusée entre 2010 et 2011. Il espérait réaliser au-delà de 20 épisodes, mais la série se conclut à sa première saison[15]. Le 7 avril 2007, un prologue animé réalisé par Tartakovsky du film Priest est mis en ligne[16]. Début 2011, Tartakovsky rejoint Sony Pictures Animation pour y réaliser Hôtel Transylvanie (2012)[2]. Plus tard après ce film, Tartakovsky s'implique dans un projet de film en 3D de Popeye chez Sony Pictures Animation[17]. En juillet 2012, il signe un contrat à long terme avec Sony pour le développement et la réalisation de ses propres projets[3].

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

Année Titre Rôle
1996 Le Laboratoire de Dexter Direction, supervision, scénario, storyboards
1998 Les Supers Nanas Supervision, réalisation
Nominé - Primetime Emmy Award (1999, 2000, 2001)
2001 Samouraï Jack Création, direction, réalisation, scénario
Primetime Emmy Award (2004)
Nominé - Primetime Emmy Award (2002, 2005)
Nominé - Annie Award (2004)
Nominé - Annie Award (2005)
2002 Les Supers Nanas, le film Direction artistique
2003 Billy et Mandy, aventuriers de l'au-delà Supervision
2003-2005 Star Wars: Clone Wars Création, production exécutive, direction
Primetime Emmy Award (2004, 2005)
2010 Iron Man 2 Storyboard
2012 Hôtel Transylvanie Direction, scénario
Nominé - Annie Award

Filmographie[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Année Titre Rôle
1999 Le Laboratoire de Dexter : Ego Trip Direction, supervision, scénario, storyboards
2002 Les Supers Nanas, le film Direction artistique
2006 How to Eat Fried Worms Direction artistique
2010 Iron Man 2 Storyboard
2012 Hôtel Transylvanie Direction, scénario
Nominé - Annie Award
2012 Goodnight Mr. Foot[18] Court-métrage
Direction, animation
2015 Popeye[19],[20] Direction

Télévision[modifier | modifier le code]

Année Titre Rôle
1990-1995 Les Tiny Toons Animateur assistant
Épisode : Henny Youngman Day
1993-1995 Bêtes comme chien Direction artistique, storyboard
1994-2001 Profession : critique Animation
1996-2003 Le Laboratoire de Dexter Création, direction, scénario, réalisation
Nominé - Primetime Emmy Award (1995, 1996, 1997, 1998)
Nominé - Annie Award (1995)
Nominé - Annie Award (1996)
1998-2005 Les Supers Nanas Supervision, réalisation
Nominé - Primetime Emmy Award (1999, 2000, 2001)
2001-2004 Samouraï Jack Création, direction, réalisation, scénario
Primetime Emmy Award (2004)
Nominé - Primetime Emmy Award (2002, 2005)
Nominé - Annie Award (2004)
Nominé - Annie Award (2005)
2003-2008 Billy et Mandy, aventuriers de l'au-delà Supervision
2003-2005 Star Wars: Clone Wars Création, production exécutive, direction
Primetime Emmy Award (2004, 2005)
2005 Duck Dodgers Propre rôle (doublage)
Épisode : Surf the Stars/Samurai Quack
2006 Korgoth of Barbaria Directio,
2010-2011 Sym-Bionic Titan Création, direction, supervision, scénario

Récompense et nominations[modifier | modifier le code]

Année Récompense Catégorie Nomination Résultat
1995 Annie Awards Meilleur sujet d'une série d'animation[21] Le Laboratoire de Dexter Lauréat
Meilleur storyboard d'une série d'animation[21] Le Laboratoire de Dexter Nomination
Emmy Award Meilleur programme d'animation[22] Le Laboratoire de Dexter Nomination
1996 Emmy Award Meilleur programme d'animation[22] Le Laboratoire de Dexter
Épisode : La grande sœur
Nomination
1997 Emmy Award Meilleur programme d'animation[22] Le Laboratoire de Dexter Nomination
Annie Awards Meilleure série d'animation[23] Le Laboratoire de Dexter Nomination
Trame d'une production télévisée[23] Le Laboratoire de Dexter
(pour l'épisode pour l'épisode Mon Royaume pour une barbe)
Nomination

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Мои мультфильмы – для любого возраста », Pressmon.com,‎ 2005
  2. a et b (en) Rebecca Keegan, « Genndy Tartakovsky gets 'Hotel Transylvania' open for business »,‎ 2012 (consulté le 26 août 2012).
  3. a et b (en) Sony Pictures Animation, « Genndy Tartakovsky Signs Overall Deal with Sony Pictures Animation »,‎ 2012 (consulté le 12 juillet 2012).
  4. (en) « The Way of the Samurai » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), TheJewishJournal.com, 2001. Consulté le 24 mars 2007.
  5. a, b et c (en) Drew Jubera, « WATCHING TV: Is 'Samurai' one for the ages? », The Atlanta Journal-Constitution,‎ 2001, p. 12L.
  6. a, b, c, d, e et f (en) MOODY TOONS; The king of the Cartoon Network. ALEC WILKINSON. The New Yorker. ANNALS OF POPULAR CULTURE; p. 76. 27 mai 2002.
  7. (en) SAMURAI JACK. DUNCAN HIGGITT. Western Mail. First Edition; NEWS; p. 28. 17 juin 2005.
  8. a, b et c (en) SAMURAI JACK PUTS ART BACK INTO ANIMATION. Tim Feran. Columbus Dispatch (Ohio). FEATURES – TV PLUS; Cover Story; p. 3. 11 mai 2003.
  9. (en) Randy Lander, « Snap Judgments: Dexter's Laboratory #25: "Stubble Trouble" », TheFourthRail.com (consulté le 25 août 2007).
  10. (en) « Movie File: Russell Crowe, Seann William Scott, Ne-Yo & More », MTV.com,‎ 2006 (consulté le 25 mars 2007).
  11. (en) « Genndy Tartakovsky’s Nicorette Commercial », Cartoon Brew.
  12. (en) « Genndy Tartakovsky for Willpower », Motionographer.
  13. (en) Sean, « J.J. Abrams Producing Samurai Jack: The Movie », FilmJunk.com,‎ 2009 (lire en ligne).
  14. (en) Eric Vespe, « Part 1 of Quint's epic interview with Jon Favreau! IRON MAN 2! IMAX! James Cameron's AVATAR! And... Genndy Tartakovsky?!? », Ain't It Cool News,‎ 2011 (lire en ligne).
  15. (en) Steve Hulett, « TAG Blog: The Network of Cartoons »,‎ 2011 (consulté le 7 avril 2011).
  16. (en) Brian Gallagher, « Priest Genndy Tartakovsky Animated Prologue »,‎ 2011 (consulté le 7 avril 2011).
  17. (en) Edward Douglas, « A Preview of Sony Animation's Hotel Transylvania »,‎ 2012 (consulté le 26 juin 2012).
  18. (en) Sony Pictures Animation, « No Trick, Big Halloween Treat from Sony Pictures Animation's HOTEL TRANSYLVANIA Director Genndy Tartakovsky »,‎ 2012 (consulté le 26 octobre 2012).
  19. (en) Rachel Abrams, « Helmer moves Sony's 3D 'Popeye' forward »,‎ 2012 (consulté le 26 juin 2012).
  20. (en) William Jardine, « Sony Pushes Genndy Tartakovsky's Popeye Back to 2015 »,‎ 2013 (consulté le 22 mai 2013).
  21. a et b (en) « 23rd Annual Annie Award Nominees and Winners (1995) », AnnieAwards.org (consulté le 28 juin 2012).
  22. a, b et c (en) « Primetime Emmy® Award Database », Emmys.com (consulté le 30 juin 2012).
  23. a et b « 25th Annual Annie Award Nominees and Winners (1997) », AnnieAwards.org, sur ASIFA-Hollywood (consulté en 2012-06-28)

Liens externes[modifier | modifier le code]