Saint-Étienne-la-Thillaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Étienne (homonymie).
Saint-Étienne-la-Thillaye
L'église.
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Pont-l'Évêque
Intercommunalité Communauté de communes Blangy Pont-l'Évêque Intercom
Maire
Mandat
Bruno Vay
2014-2020
Code postal 14950
Code commune 14575
Démographie
Gentilé Stéphanois
Population
municipale
477 hab. (2011)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 26″ N 0° 07′ 09″ E / 49.2905555556, 0.119166666667 ()49° 17′ 26″ Nord 0° 07′ 09″ Est / 49.2905555556, 0.119166666667 ()  
Altitude Min. 2 m – Max. 123 m
Superficie 12,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Saint-Étienne-la-Thillaye

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Saint-Étienne-la-Thillaye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Étienne-la-Thillaye

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Étienne-la-Thillaye

Saint-Étienne-la-Thillaye est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 477 habitants[Note 1] (les Stéphanois).

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne-la-Thillaye est un village du pays d'Auge qui s'étend sur environ 12 km2. Situé à environ 5 km de Pont-l'Évêque et 10 km de Deauville et de Trouville-sur-Mer, Saint-Étienne-la-Thillaye est mitoyen au bourg de Beaumont-en-Auge.

Couvrant 1 236 hectares (soit quatre de plus que Saint-Hymer), son territoire est le plus étendu du canton de Pont-l'Évêque.

Communes limitrophes de Saint-Étienne-la-Thillaye[1]
Tourgéville Bonneville-sur-Touques, Canapville Saint-Martin-aux-Chartrains
Glanville Saint-Étienne-la-Thillaye[1] Saint-Martin-aux-Chartrains,
Reux
Beaumont-en-Auge Beaumont-en-Auge Reux

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'église : verrière l'Immaculée Conception du XVIe siècle (classée à titre d'objet au Monuments historiques)

Fusion de communes[modifier | modifier le code]

En 1827, Saint-Étienne-la-Thillaye (536 habitants en 1821) absorbe, au nord-est de son territoire, la commune de Saint-Cloud (77 habitants) située sur la rive gauche de la Touques.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
v. 1850 - Surville[2]    
         
1983 mars 2008 Guy Baratte SE Agriculteur
Stéphane Jansens SE Directeur commercial
en cours Bruno Vay[3] SE Directeur d'école de musique
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 477 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3]. Au premier recensement républicain, en 1793, Saint-Étienne-la-Thillaye comptait 642 habitants, population jamais atteinte depuis.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
642 480 585 536 585 580 559 543 522
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
450 500 481 431 484 439 454 445 443
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
467 456 459 392 456 421 383 430 458
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
398 354 358 363 386 437 480 492 477
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne-la-Thillaye renferme un habitat normand traditionnel avec notamment des maisons à colombage à toit de chaume ou d'ardoise. Les haras et les fermes complètent le paysage du village. Les trois monuments emblématiques de Saint-Étienne-la-Thillaye sont sa mairie, son église et son oratoire. L'église Saint-Étienne abrite une verrière (« l'Immaculée conception »), classée à titre d'objet aux Monuments historiques[6]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sophie Dudemaine (née en 1965), personnalité de la gastronomie, est établie à Saint-Étienne-la-Thillaye.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[7].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Annuaire du Calvados, année 1850, p.368
  3. Réélection 2014 : « Réélection au poste de maire pour Bruno Vay », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2014)
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
  6. « Verrière : l'Immaculée Conception », base Palissy, ministère français de la Culture
  7. « Saint-Étienne-la-Thillaye sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :