Saab 99

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saab 99
Saab 99

Marque Drapeau : Suède Saab
Années de production 1968 - 1984
Production 588 643 exemplaires
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Trollhättan, Suède
Uusikaupunki, Finlande
Moteur et transmission
Moteur(s) Essence 1.75i
Essence 1.85i
Essence 2.0i et 2.0t
Cylindrée 1 709 à 1 985 cm3
Puissance maximale 80 à 145 ch
Transmission Traction
Poids et performances
Poids à vide 1 130 à 1 220 kg
Vitesse maximale 153 à 200 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 8,9 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline, coupé
Dimensions
Longueur 4 350 à 4 420 mm
Largeur 1 676 à 1 690 mm
Hauteur 1 440 mm
Empattement 2 473 mm
Volume du coffre 660 à 1 200 dm3
Chronologie des modèles
Précédent Saab 96 Saab 900 Suivant

La Saab 99 est un modèle d'automobile fabriqué par le constructeur suédois Saab entre 1968 et 1984.

Dessinée par Sixten Sason, elle affichait un C_x de 0,37 et fut déclinée en berline 4 et 5 portes, ainsi qu'en coupé 2 et 3 portes. Présentée à la presse le 22 novembre 1967, elle entra en production à l'automne 1968[1].

Développement[modifier | modifier le code]

Désireuse d'investir le marché de voitures plus grandes, Saab démarre un 2 avril le programme Gudmund, nom suédois du même jour, en 1965. Le prototype utilise une Saab 96 élargie de 20 cm, connue sous le nom Paddan (crapeau), dont il existera quatre modèles expérimentaux. Elle abordera pour plus de discrétion un logo Daihatsu. La ligne du véhicule représente une rupture ; Sixten Sason dessine un capot « coquillage » qui enveloppe toute la surface avant, et l'arrière trace ce qui deviendra le traditionnel pilier C en forme de crosse de hockey. Le pare-brise se bombe, pour offrir un champ de vision plus grand et optimiser l'écoulement de l'air. Au fil des années, elle subira quelques retouches, l'adaptation de doubles phares ronds pour le marché américain, une modification de la calandre et la migration des clignotants avant du pare-chocs vers les ailes. Dans le domaine de la sécurité, la Saab 99 intégrera des lave/essuie-phares de série dès 1970, les pare-chocs à absorption d'énergie en 1971 ainsi que les toutes premières barres de protection latérales dans les portières 1972. De plus, le frein à main agit sur les roues avant.

Mécaniquement, le V4 de la Ford Taunus est abandonné au profit d'un slant-4 élaboré par Triumph, et amélioré peu à peu par les ingénieurs Saab. L'ingénieur motoriste Per Gillbrand y adaptera le premier turbo pour voiture de série, à partir de 1976.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Cette voiture fut la première Saab à inaugurer le classique moteur « Saab H » de 2 litres, dont plusieurs évolutions seront encore utilisées sur les Saab 9-3 de première génération. Il s'agissait à l'origine d'une adaptation du moteur Triumph Slant-4, celui qui animait la Dolomite, pourvu d'un carburateur Zenith-Stromberg CD développé pour l'occasion. Triumph ne cessera d'en augmenter la cylindrée, passant de l'originel 1.5 litre au 1.7 litre disponible en version injection électronique dès 1970, jusqu'à 1.85 litre à carburateur ou injection à partir de 1971. Saab, qui se chargera ensuite personnellement du développement du moteur, la portera définitivement à 2,0 litres en 1972 avec le début des moteurs B. La 99 version turbo commercialisée en 1978 effaçait le 0 à 100 km/h en 8,9 secondes, quand la version à injection se contentait de 11,6 secondes.

  • 1.7 à carburateur - 1 709 cm3 - 80 ch (59 kW)
  • 1.7i à injecteur Bosch EFI - 1 709 cm3 - 87 ch (64 kW)
  • 1.85 à carburateur - 1 854 cm3 - 86 ch (63 kW)
  • 1.85i à injecteur Bosch EFI - 1 854 cm3 - 95 ch (70 kW), 103 ch (76 kW)
  • 2.0 à carburateur - 1 985 cm3 - 100 ch (74 kW), 108 ch (79 kW) avec double carburateur
  • 2.0i à injecteur Bosch Jetronic - 1 985 cm3 - 110 ch (81 kW), 95 ch (70 kW)
  • 2.0t - 1 985 cm3 - 143 ch (107 kW)

Modèles[modifier | modifier le code]

  • EMS : sorti en 1972, l'EMS (Electronic Manual Special) était un modèle sportif disponible uniquement en version 2 portes. Elle bénéficiait d'une suspension renforcée et d'une peinture métallisée argent. Le moteur de 1 985 cm3 délivrait 108 ch et permettait une vitesse maximale de 170 km/h.
  • SSE : vendu aux États-Unis pour satisfaire la demande alors que l'EMS n'était pas disponible là-bas. La SSE arborait un toit en vinyle noir et proposait une transmission automatique.
  • X7 : sorti en 1973. Un modèle très basique commercialisé uniquement en Suède et au Danemark.
  • L : Luxe. Un modèle sorti en 1973 avec le moteur 1.85 litre.
  • GL : Grand Luxe.
  • GLE : Grand Luxe Elegant/Extra, sorti en 1976. La version la mieux dotée avec un moteur à injection, la direction assistée et une transmission automatique.
  • GLs : Grand Luxe Super. Identique à la GL mais avec un double carburateur lui procurant 108 ch au lieu de 100 ch.
  • Turbo : sorti en 1978. Avec un moteur de 2,0 litres turbocompressé et une carrosserie 3 portes. Elle était disponible en rouge, argent et noir.
  • Finlandia : une version limousine de la GLE avec un châssis rallongé de 20 cm sortie en 1977 et commercialisée uniquement en Finlande.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gunnar A. Sjögren, The Saab way, the first 35 years of Saab cars, 1949 – 1984, Österbergs, Nyköping, 1984.

Liens externes[modifier | modifier le code]