RoboCop 3

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

RoboCop 3

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film

Titre original RoboCop 3
Réalisation Fred Dekker
Scénario Frank Miller
Fred Dekker
Acteurs principaux
Sociétés de production Orion Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction
Sortie 1993
Durée 117 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

RoboCop 3 est un film américain de Fred Dekker sorti en 1993. Tourné rapidement en 1991, le film est resté sur les tablettes d'Orion Pictures jusqu'en 1993, en raison de problèmes financiers de la compagnie de production[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'OCP a été rachetée par une firme japonaise qui veut des résultats. L'OCP souhaite bâtir la ville de Delta City, sur les ruines de Détroit. Pour cela, elle a engagé des agents, nommés Rehabs. Contrairement aux discours officiels, les Rehabs font partir les citoyens de Détroit sans ménagement. Les habitants de Détroit décident de s'opposer aux groupes de Rehab. Pour lutter face aux insurgés, l'OCP décide de reprogrammer RoboCop...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

tous public en france

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Fred Dekker, réalisateur de plusieurs films d'horreur, est choisi comme réalisateur. Il coécrit le scénario avec Frank Miller. Ce dernier avait été très déçu par l'utilisation de son scénario de RoboCop 2. Il voulait donc replacer certaines de ses idées rejetées par la production pour le 2e film. Mais à nouveau, l'auteur de comics est très déçu par les producteurs et décide de quitter Hollywood et l'industrie cinématographique pendant de nombreuses années, jusqu'à Sin City en 2005[3].

Casting[modifier | modifier le code]

Pris par le tournage de Le Festin nu, Peter Weller ne reprend pas le rôle de RoboCop[4]. De plus, l'acteur avait émis plusieurs critiques sur le 2e film et sur la gêne occasionnée par le costume[5]. Robert John Burke est engagé pour le remplacer. Plus grand que son prédécesseur, il aura lui aussi beaucoup de mal à s'insérer dans le costume de RoboCop[1].

Plusieurs acteurs sont présents depuis le premier RoboCop : Nancy Allen (Lewis), Robert DoQui (Sergent Reed), Felton Perry (Johnson), Mario Machado (Casey Wong) et Angie Bolling (la femme d'Alex Murphy)[1].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a débuté en 1991, peu de temps après la fin de celui de RoboCop 2[1]. Il a eu lieu principalement à Atlanta[6] dans l'État de Géorgie, notamment dans des bâtiments prévus à la démolition en vue des Jeux olympiques d'été de 1996[1].

Musique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Bandes sons de RoboCop.

Basil Poledouris, compositeur de la musique du 1er film mais absent du second, compose la bande originale de RoboCop 3.

Liste des titres
  1. Main Title/Resistance - 2:35
  2. Robo Saves Lewis - 3:56
  3. Resistance Base - 1:36
  4. Otomo Underground - 1:49
  5. Murphy's Memories - 4:36
  6. Robo Fights Otomo - 4:27
  7. Nikko and Murphy - 1:53
  8. Death of Lewis - 5:46
  9. Sayonara Mcdaggiz - 13:32

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Dans ce troisième opus, la Directive 4 apparaît dans les fichiers de RoboCop comme « Ne jamais s'opposer à un dirigeant de l'OCP ». Il s'agit de la fameuse Directive qui fut classée Top Secret dans le premier film et qui avait provoqué un dysfonctionnement chez RoboCop quand celui-ci avait voulu appréhender Dick Jones.
  • RoboCop 3 a été le plus mal reçu des épisodes de la trilogie, en raison notamment de la visibilité du manque de budget, d'invraisemblances scénaristiques, de la disparition de l'humour noir présent dans les deux premiers opus ainsi que de la violence graphique qui les caractérisaient, et enfin de l'absence de Peter Weller. Sur le plan de la violence, c'est le seul des trois films à ne pas être classifié Rated R (interdit aux moins de 17 ans) et à être PG-13[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]