Le Festin nu (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le film de David Cronenberg. Pour le roman, voir Le Festin nu.

Le Festin nu

Titre original Naked Lunch
Réalisation David Cronenberg
Scénario David Cronenberg
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau du Japon Japon
Genre Drame
Sortie 1991
Durée 115 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Festin Nu (The Naked Lunch) est un film britanniquo-canado-japonais de David Cronenberg, sorti en 1991, et adapté du roman éponyme de William S. Burroughs.

Synopsis[modifier | modifier le code]

William « Bill » Lee[1] est un exterminateur qui découvre que sa femme lui dérobe de l’insecticide pour usage récréatif. Lorsqu’il est arrêté par la police, il croit être en réalité victime d’hallucinations causées par son exposition répétée à la poudre à vermine. Il s’imagine être un agent secret, et son supérieur (un insecte géant) lui confie la mission de tuer sa propre femme, Joan Lee, qui est, selon l’insecte, un agent d’une organisation appelée Interzone Inc. Décidant de faire peu de cas de l’insecte géant et de ses ordres, Lee rentre chez lui, où il trouve sa femme au lit avec Hank, un de ses amis écrivains. Peu après, alors qu’il s’improvise tireur à la Guillaume Tell, Lee abat Joan accidentellement.

Sa « mission » ainsi « remplie », Lee part se cacher en Interzone, d’où opère l’organisation Interzone Inc., et passe le temps en rédigeant des reportages sur sa mission, qui deviennent un ouvrage intitulé Naked Lunch. En Interzone, les machines à écrire que Lee emploie sont, en fait, des créatures vivantes, qui lui donnent même des conseils à propos de sa mission. L’une d’entre elles, Clark Nova, l’enjoint de trouver le Dr Benway, dans l’objectif de séduire Joan Frost, qui est un « double » de feu sa femme, Joan Lee.

Lee découvre bientôt que le Dr. Benway est à la tête d’une opération de récolte de narcotiques à l’origine de la production d’une drogue appelée black meat (« viande noire »), obtenue à partir des entrailles de chilopodes (centipèdes) géants. Il complète sa série de reportages et s’enfuit d’Interzone pour gagner Annexia avec Joan Frost. Au cours de sa confrontation avec les douaniers annexians, Lee tue Joan Frost d’une balle à la tête — ainsi qu’il avait abattu sa femme — pour prouver qu’il est bien écrivain, comme il l’affirme. Sur la foi de ce geste, les douaniers lui souhaitent la bienvenue en Annexia.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Ce film s'inspire en vérité en grande partie de la vie de l'auteur, car il y a plusieurs points communs entre le personnage du film et W. Burroughs : il se nomme Bill Lee, a tué sa femme accidentellement avec une arme à feu en voulant jouer à Guillaume Tell comme l'auteur, il se drogue et assume son homosexualité[2].

Le film respecte assez bien le livre, réputé inadaptable, mais on remarque quelques variantes : par exemple Bill Lee se figure être dans l'interzone, et c'est un clin d'œil à l'International Zone de Tanger où Burroughs a écrit Le Festin nu en 1959.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : (sortie limitée)
Drapeau : Québec Québec :
Drapeau de la France France :

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. William Lee était également le pseudonyme de William S. Burroughs pour son premier roman, Junky en 1952.
  2. Anecdotes et secrets de tournage - AlloCiné
  3. Dates de sortie - Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]